Correction des eaux du Jura
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Marais et zones inondées avant la correction.
Marais et zones inondées avant la correction.

Jusqu'en 1878, l'Aar ne coule pas dans le lac de Bienne, mais de Aarberg par plusieurs branches, elle rejoint la rivière par laquelle le lac se vide, la Thielle, près de Büren an der Aare.

Il y a à peine 150 ans, le Seeland était marécageux, les récoltes maigres, la pauvreté écrasante et le risque d’épidémie élevé. Grâce aux deux corrections des eaux du Jura, le Seeland est aujourd’hui peuplé, prospère et plein de vie (La vie est le nom donné :).

Depuis le XVe siècle, les chroniques relatent des crues et des inondations dans le Seeland : les champs étaient inondés, les villages devaient être abandonnés, la maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.) et la pauvreté s’étendaient.

Première correction

*En rouge : les tronçons transformés ou créés. *En bleu : les canaux d'assainissement
*En rouge : les tronçons transformés ou créés. *En bleu : les canaux d'assainissement (L’assainissement est un processus par lequel des personnes peuvent vivre dans un environnement plus sain ; pour cela, des moyens physiques, institutionnels et sociaux sont mis en œuvre dans différents domaines, tels que...)

1868-1878

1831 et 1832 furent des années de grosses inondations. En conséquence, les habitants du Seeland fondent un comité.

La Confédération libéra un crédit de 5 millions de francs pour accomplir une première tranche de travaux.

L'ingénieur (« Le métier de base de l'ingénieur consiste à résoudre des problèmes de nature technologique, concrets et souvent complexes, liés à la conception, à la...) cantonal des Grisons travailla à un projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande...) sur demande des cantons de Berne, Soleure, Fribourg, Neuchâtel et Vaud. Il prévoit les travaux suivants :

  • déviation de l’Aar depuis Aarberg directement dans le lac (En limnologie, un lac est une grande étendue d'eau située dans un continent où il suffit que la profondeur, la superficie, ou le volume soit suffisant pour provoquer une stratification, une zonation, ou une régionalisation...) de Bienne, par le nouveau canal de Hagneck
  • utilisation des lacs de Bienne, Neuchâtel et Morat comme réservoir (vases communicants)
  • rectification, canalisation (Une canalisation, ou un pipeline (de l'anglais) est une conduite destinée à l'acheminement de matières gazeuses, liquides, solides ou...) et approfondissement de la Thielle et de la Broye entre les trois lacs
  • accroissement du débit (Un débit permet de mesurer le flux d'une quantité relative à une unité de temps au travers d'une surface quelconque.) en aval du lac de Bienne par la construction du canal Nidau-Büren
  • abaissement du niveau des trois lacs de 2,5 m en moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de l'ensemble s'ils étaient tous...)
  • construction d’un barrage (Un barrage est un ouvrage d'art construit en travers d'un cours d'eau et destiné à réguler l'écoulement naturel de l'eau pour permettre l'écoulement recherché.) simple de régulation (Le terme de régulation renvoie dans son sens concret à une discipline technique, qui se rattache au plan scientifique à l'automatique.) à la sortie du lac de Bienne (Nidau)
  • construction d’un vaste réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un petit filet), on appelle nœud (node)...) de canaux intérieurs pour assainir de grandes surfaces agricoles.

La surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et...) des lacs en a été diminuée : le lac de Neuchâtel de 23,7 km², le lac de Bienne de 3,3 km² et le lac de Morat de 4,6 km². Les plaines autrefois inondées et les nouveaux territoires purent alors être drainés et asséchés, l’eau de drainage pouvant s’écouler naturellement dans les lacs dont le niveau avait baissé. L’amélioration du sol et sa transformation en champs fertiles a ensuite nécessité plusieurs dizaines d’années de travail.

De manière générale, la première correction des eaux du Jura fut un succès. Mais de nouveaux soucis et conflits d’intérêt se firent jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure...). Ainsi les nouvelles terres asséchées et cultivées s’affaissèrent, car la structure tourbeuse meuble du sol n’était plus saturée d’eau.

Seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La...) correction

1939

Le barrage de régulation de Port fut mis en service, avec une écluse pour les bateaux. C’était déjà une des mesures de la seconde correction des eaux du Jura.

1962-1973

  • Derniers travaux :
    • construction de la centrale de Flumenthal comme barrage de régulation
    • correction de l’Aar entre Büren a. A. et Flumenthal, avec la disparition du verrou de l’Emme
    • élargissement, approfondissement et aménagement des rives des canaux de la Broye, de la Thielle et du Canal de Nidau à Büren
    • aménagement du cours de l’Aar entre Büren et Flumenthal.
  • Grâce à la seconde correction des eaux du Jura, on a pu encore diminuer les variations du niveau des lacs du Pied du Jura : d’une part, le niveau des hautes eaux a été adapté à l’affaissement des terres, soit abaissé d’un mètre (Le mètre (symbole m, du grec metron, mesure) est l'unité de base de longueur du Système international (SI). Il est défini, depuis 1983, comme la distance parcourue par la lumière...) environ. D’autre part, le niveau d’étiage a été relevé de presque un mètre, au profit de la navigation (La navigation est la science et l'ensemble des techniques qui permettent de :) fluviale, de la pêche et du paysage (Étymologiquement, le paysage est l'agencement des traits, des caractères, des formes d'un espace limité, d'un « pays »....).
  • Les buts sont atteints : depuis l’achèvement de la seconde correction des eaux du Jura, aucune grande inondation (Le terme inondation fait traditionnellement référence au débordement d'un cours d'eau qui submerge les terrains voisins. Il doit évidemment être étendu aux...) n’a eu lieu dans le Seeland.
  • L'Aar est navigable entre Bienne et Soleure, un service régulier de gros bateaux y a été établi.

Musée

  • Au château (Un château est à l'origine une construction médiévale destinée à protéger le seigneur et à symboliser son autorité au sein du fief. Les premiers...) de Nidau, à Nidau, près de Bienne

Livre

  • "Terres du lac, L'histoire de la correction des eaux du Jura", Matthias Nast
Page générée en 0.122 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique