Lac
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Lac artificiel Tcharvak en Ouzbékistan.
Les lacs sont souvent dans les vallées, mais parfois aussi en altitude, ici près du sommet de Sunnig Grat (Canton d'Uri, Suisse).

En limnologie, un lac est une grande étendue d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) située dans un continent (Le mot continent vient du latin continere pour « tenir ensemble », ou continens terra, les « terres continues ». Au sens propre, ce...) où il suffit que la profondeur, la superficie (L'aire ou la superficie est une mesure d'une surface. Par métonymie, on désigne souvent cette mesure par le terme...), ou le volume (Le volume, en sciences physiques ou mathématiques, est une grandeur qui mesure l'extension d'un objet ou d'une partie de l'espace.) soit suffisant pour provoquer une stratification, une zonation, ou une régionalisation des processus qui lui sont propres (une seule condition remplie suffit à lui donner ce statut).

En droit international, un lac est entièrement administré par son ou ses États riverains, et ce quelle que soit la distance par rapport au rivage.

La définition (Une définition est un discours qui dit ce qu'est une chose ou ce que signifie un nom. D'où la division entre les définitions réelles et les définitions nominales.) d'un lac est un concept assez flou dans le langage courant : les noms locaux donnés aux plans d'eau par la population ne tiennent pas compte des définitions officielles et c'est souvent la taille qui était alors prise en compte. Un lac est ainsi plutôt plus grand et plus profond qu'un étang (Un étang (estang, latin stagnum) est une étendue d'eau stagnante, peu profonde, de surface relativement petite (jusqu'à quelques dizaines d'hectares), résultant de l'imperméabilité du sol. L'étang est un plan d'eau...).

On constate alors qu'avec les milliers d'années qui passent, les sédiments se déposent au fond des lacs, s'accumulent sur des mètres ou dizaines de mètres et le lac finit par se combler quasiment et fonctionner ainsi comme un étang, puis il devient un marais (En géographie, un marais est un type de formation paysagère, au relief peu accidenté, où le sol est recouvert, en permanence ou par...), puis une forêt (Une forêt ou un massif forestier est une étendue boisée, relativement dense, constituée d'un ou plusieurs peuplements d'arbres et...) dans les zones suffisamment humides.

Les plus grands lacs sans débouché maritime sont aussi nommés « mers fermées », à l'instar de la mer Caspienne (La mer Caspienne est une mer intérieure de l' Asie. Elle est bordée par la Russie (avec le Daguestan, la Kalmoukie et l'oblast d'Astrakhan), l'Azerbaïdjan, le Turkménistan, l'Iran,...), mais la règle est floue puisqu'on parle de la mer Morte (La mer Morte est un lac d'eau salée du Moyen-Orient. D'une surface approximative de 1050 km², elle est alimentée par le Jourdain et bordée par Israël...) et du Grand Lac Salé. Il est parfois proposé de distinguer les mers des lacs par le caractère salé des eaux marines et des eaux douces des lacs.

Certains volcans possèdent des lacs de cratère ( Pour le cratère d'origine volcanique, voir Cratère volcanique Pour le cratère d'origine météoritique, voir Cratère d'impact Pour le cratère formé à la suite d'un effondrement d'origine souterrainne (érosion, mine,...) dont certains sont des lacs acides ou des lacs de lave (La lave est une roche en fusion, plus ou moins fluide, émise par un volcan lors d’une éruption. La lave est issue d'un magma, réserve de roche en fusion située dans l’épaisseur des couches...) dans le cas de certains volcans de type basaltique à lave fluide (Un fluide est un milieu matériel parfaitement déformable. On regroupe sous cette appellation les gaz qui sont l'exemple des fluides compressibles, et les liquides, qui sont des fluides peu compressibles. Dans...) .

Étymologie

Le mot lac provient du latin lacus, lui-même issu du grec lukkos, lui-même dérivant du sanskrit avec pour sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une évolution progressive allant du ralentissement du...) initial celui de « déchirure ». Un lac est donc à l'origine une dépression, une rupture de l'écorce (L'écorce est le revêtement extérieur du tronc, des branches et des racines des arbres, et plus généralement des plantes ligneuses.) terrestre remplie d'eau. Ici, le terme exclut les masses d'eau retenues par un barrage (Un barrage est un ouvrage d'art construit en travers d'un cours d'eau et destiné à réguler l'écoulement naturel de l'eau pour permettre l'écoulement recherché.), que celui-ci soit naturel ou artificiel. Cela s'explique par le fait que cette définition a évolué au fil des siècles.

Origines

Une classification des lacs peut se faire sur le type d'événement géologique qui a présidé à leur formation :

  • océaniques, comme la mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.) Caspienne ou la mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.) d'Aral ;
  • tectoniques, dus à l'effondrement de portions de la croûte terrestre (La croûte terrestre est la partie superficielle et solide du matériau dont est faite la Terre. C'est la partie supérieure de la lithosphère (qui constitue les plaques tectoniques).), comme le lac Tanganyika , le lac Malawi et le lac Victoria ;
  • volcaniques. Un lac peut se former dans une caldeira ou un volcan (Un volcan est un relief terrestre, sous-marin ou extra-terrestre formé par l'éjection et l'empilement de matériaux issus de la montée d'un magma sous forme de lave et de tephras tels que les cendres. Ce magma provient de la...) actif (Lac acide) :
    • lacs de cratère comme le lac Albano, le lac de Nemi ou le Barombi-mbo;
    • lacs polycratères ou intercratères, comme le lac de Bolsena ou le lac de Bracciano ;
  • alluvionnaires, quand un cours d'eau, par exemple le Brenta en Vénétie, rencontre des dépôts alluvionnaires sur son cours, formant (Dans l'intonation, les changements de fréquence fondamentale sont perçus comme des variations de hauteur : plus la fréquence est élevée, plus la...) ainsi le lac de Levico et le lac de Caldonazzo ;
  • glaciaires, dus à l'érosion glaciaire, comme les lacs des régions préalpines ; c'est l'exemple des Cent lacs en Italie ;
  • pro-glaciaires, quand le lac est situé devant et alimenté par un glacier ;
  • morainiques, quand les matériaux (Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne pour en faire des objets.) transportés et déposés par les glaciers forment barrage ;
  • karstiques, dus à des phénomènes d'érosion en milieu calcaire et souvent très petits ;
  • de déflation, dus à l'érosion par les vents, tels ceux du Languedoc ;
  • artificiels, créés par des ouvrages construits par l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme prépubère...), souvent des barrages pour la production hydroélectrique, par exemple le lac de Serre-Ponçon.
Page générée en 0.072 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique