Intégrité (cryptographie)
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Intégrité des données

De manière générale, l'intégrité des données désigne l'état de données qui, lors de leur traitement, de leur conservation ou de leur transmission, ne subissent aucune altération ou destruction volontaire ou accidentelle, et conservent un format permettant leur utilisation. L'intégrité des données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) comprend quatre éléments : l'intégralité, la précision, l'exactitude/authenticité et la validité.

En fait, l'expression intégrité des données correspond à deux notions légèrement différentes, selon que le contexte (Le contexte d'un évènement inclut les circonstances et conditions qui l'entourent; le contexte d'un mot, d'une phrase ou d'un texte inclut les mots qui l'entourent. Le concept de contexte issu traditionnellement...) est celui des télécommunications ou de la cryptographie (La cryptographie est une des disciplines de la cryptologie s'attachant à protéger des messages (assurant confidentialité, authenticité et intégrité) en s'aidant...).

Si le principe général est le même — les données ne doivent pas avoir été modifiées depuis leur création, à comprendre au sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une évolution...) large (écriture sur un support de stockage, transmission...) — la cryptographie veut pouvoir affirmer que les données ont ou n'ont pas été modifiées, ce qui se fait souvent via une fonction de hachage ou, mieux, un MAC (Message authentication code) qui ajoute l'usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) d'une clé secrète, tandis qu'en télécommunication (Les télécommunications sont aujourd’hui définies comme la transmission à distance d’information avec des moyens électroniques. Ce terme est plus utilisé que le terme...), on souhaite simplement pouvoir détecter et souvent corriger ces modifications.

Une autre façon de présenter cette différence est de dire que la cryptographie cherche à prouver qu'il n'y a pas eu de falsification, alors que les télécommunications cherchent à vérifier qu'il n'y a pas eu d'erreurs de " copie ".

Précisons que dans une base de données (En informatique, une base de données (Abr. : « BD » ou « BDD ») est un lot d'informations stockées dans un dispositif...) relationnelle, l'intégrité des données a trois aspects :

  1. Précision ;
  2. Exactitude ;
  3. Validité.

Il existe plusieurs modèles d'intégrité, parmi lesquels on peut citer le modèle Biba, et le modèle de Clark et Wilson.

Intégrité d'un système

L'intégrité d'un système est un principe selon lequel un système informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine d'activité scientifique, technique et industriel en rapport avec le traitement...) est protégé contre les dysfonctionnements, les agressions et les attaques. Sous-entendu que le traitement effectué par le système doit être complet, exact, rapide et autorisé.

Page générée en 0.052 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique