James Fergusson
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

James Fergusson (Ayr, Écosse, 22 janvier 1808 - Londres, 9 janvier 1886) est un spécialiste écossais de l'architecture indienne du XIXe siècle.

Fergusson fait ses études à Édimbourg puis part en Inde pour travailler dans la succursale située à Calcutta de la firme familiale Fairlie, Fergusson & Co. Là, il se prend de passion pour l'architecture indienne (L'architecture indienne, est une architecture très riche puisant ses sources dans la préhistoire et évoluant avec le temps et dans l'espace (architectures locales).), alors peu connue en Occident (L'Occident, ou monde occidental, est une zone géographique qui désignait initialement l'Europe. L'extension de l'espace considéré a varié au cours de l'Histoire. À une période donnée, elle peut également...). Fortune faite, en une dizaine d'années, dans le commerce de l'indigo (L'indigo (du latin indicum : de l'Inde) est une nuance de bleu foncé.), il parcourt l'Inde entre 1836 et 1841 pour en étudier les grands monuments.

De retour à Londres (Londres (en anglais : London - /?l?nd?n/) est la capitale ainsi que la plus grande ville d'Angleterre et du Royaume-Uni. Fondée il y a plus de 2 000 ans par les Romains, la ville est aujourd'hui devenue un centre culturel, commercial et...), où il se retire en 1845, dix-huit de ses croquis faits sur le motif sont lithographiés par Thomas Colman Dibdin et assemblés dans sa première publication, Illustrations of the Rock Cut Temples of India, puis vingt-trois autres, retraités par le même artiste (Est communément appelée artiste toute personne exerçant l'un des métiers ou activités suivantes :), paraissent en 1848 dans Picturesque Illustration of Ancient Architecture in Hindustan (Hindustan peut être :).

En 1855, il fait paraître un manuel d'architecture dont il n'est pas satisfait et qu'il rééditera dix ans plus tard sous une forme plus complète. Cependant, les pages du manuel sur l'architecture indienne qui occupaient un espace très important, disproportionné, sont rassemblées pour former un volume (Le volume, en sciences physiques ou mathématiques, est une grandeur qui mesure l'extension d'un objet ou d'une partie de l'espace.) séparé The History of Indian and Eastern Architecture, qui paraît en 1876, et qui, bien que se suffisant à lui-même, est présenté comme un appendice de son The History of Architecture.

Fergusson reçoit la médaille d'or de l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical Physics est un tel institut.) Royal des Architectes Britanniques en 1871. Parmi ses œuvres, autres que celles déjà citées, on trouve : A Proposed New System of Fortification (1849), Palaces of Ninevek and Persepolis restored (1851), Mausoleum at Halicarnassus restored (1862), Tree and Serpent Worship (1868), Rude Stone Monuments in all Countries (1872), and The Temples of the Jews and the other Buildings in the Haram Area at Jerusalem (1878). Parmi les papiers qu'il rédige pour les session de l'Institut, on note : The History of tile Pointed Arch, Architecture of Southern India, Architectural Splendour of the City of Beeja pore, sur le Erechtkeum et Temple of Diana at Ephesus.

Bien qu'il n'ait pas pratiqué l'architecture, il s'intéressa aussi aux travaux architecturaux de son époque. Il est conseiller auprès de l'archéologue Austen Layard pour le décor assyrien du Crystal Palace, et occupe à partir de 1856 et pour deux ans la poste de directeur général de la Palace Company.

Il continue ses activités diverses jusqu'à son décès, à Londres, le 9 janvier 1886.

Page générée en 0.132 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique