Interface commune
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

L’interface commune est un norme qui s’applique aux récepteurs DVB pour permettre l’expansion d’un récepteur " standard " DVB CI en ajoutant un module d’accès conditionnel pour l’adapter au systèmes de chiffrement de télévision payante comme Nagravision (Nagravision, filiale du groupe suisse Kudelski, est une compagnie qui développe des systèmes d'accès conditionnels (ou cryptés) pour le câble, la Télévision sur téléphone Mobile (ou MibileTV), la télévision sur Internet ou IPTV et la...), Viaccess (Viaccess est un système de chiffrement pour la télévision numérique développé par France Télécom, il est utilisé notamment par TPS,AB Sat , BIS.Télévisions, la SSR-SRG, TNTSAT et...) ou SECA/Mediaguard], entre autres.

Récepteur DVB avec module d'interface commune
Récepteur DVB avec module d'interface commune (L’interface commune est un norme qui s’applique aux récepteurs DVB pour permettre l’expansion d’un récepteur « standard » DVB CI en ajoutant un module d’accès...)

Dans un terminal numérique (Une information numérique (en anglais « digital ») est une information ayant été quantifiée et échantillonnée, par opposition à une information dite...) pour la télévision (La télévision est la transmission, par câble ou par ondes radioélectriques, d'images ou de scènes animées et généralement sonorisées qui sont reproduites sur un poste récepteur appelé téléviseur (ou, par abus de langage,...) numérique par satellite (Satellite peut faire référence à :) et terrestre, ce dispositif technique prévisionnel permet l' insertion d'un ou deux modules de déchiffrement ou contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) d'accès.

Ces modules utilisent la norme (Une norme, du latin norma (« équerre, règle ») désigne un état habituellement répandu ou moyen considéré le plus souvent comme une règle à suivre. Ce terme...) PCMCIA utilisée également pour les ordinateurs portables. Ils sont également conformes au CSA (" common scrambling algorithm ", la norme de déchiffrement qui spécifie qu’un récepteur à interface (Une interface est une zone, réelle ou virtuelle qui sépare deux éléments. L’interface désigne ainsi ce que chaque élément a besoin de connaître de l’autre pour pouvoir fonctionner...) commune DVB doit être capable d’accepter des clés DES à des intervalles de quelques secondes et les utiliser en temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) réel pour décoder les canaux payants selon l’algorithme normalisé.

Le moyen utilisé par le module d’interface commune (et la carte à puce (Une carte à puce est une carte en matière plastique, voire en papier ou en carton, de quelques centimètres de côté et moins d'un millimètre d'épaisseur, portant au moins un circuit intégré capable de...) dont le CAM sert de lecteur) pour déterminer les clés de déchiffrement n’est spécifiée par aucune norme. Chaque fabricant invente son propre système maison (Une maison est un bâtiment de taille moyenne destiné à l'habitation d'une famille, voire de plusieurs, sans être considérée comme un immeuble collectif.) pour le décodage et fabrique ses propres modules d’accès conditionnel (CAM) pour l’implémenter.

La norme " interface commune " ne spécifie que les moyens de communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter- espèces) ou la machine (télécommunications, nouvelles technologies...),...) entre ces modules et les récepteurs construit pour voir les signaux DVB.

Ce système, bien que plus flexible, présente l'inconvénient d'être plus onéreux au final que des lecteurs de cartes embarqués d'origine.

Les récepteurs ayant un ou plusieurs modules d’accès conditionnel intégrés peuvent éviter le coût additionnel d'un tel dispositif qui peut facilement atteindre les 100 euros par CAM.

Page générée en 0.034 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique