Cathédrale Saint-Maurice de Vienne - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Ancienne cathédrale Saint-Maurice
de Vienne
Vue générale de l'édifice

Latitude
Longitude
45° 31′ 27″ Nord
       4° 52′ 23″ Est
/ 45.52417, 4.87306
 
Pays France France
Région Rhône-Alpes
Département Isère
Ville Vienne
Culte Catholique romain
Type Ancienne cathédrale (Une cathédrale est, à l'origine, une église chrétienne où se trouve le...)
Rattaché à Diocèse de Grenoble
Début de la construction XIIe siècle
Fin des travaux XVIe siècle
Style(s) dominant(s) Roman-Gothique
Protection Monument historique (Différents pays ont choisi de classer leurs monuments historiques selon différentes appellations.)

L’église Saint-Maurice de Vienne est l’ancienne cathédrale du diocèse de Vienne, mentionné dès 314 et supprimé à la Révolution en 1790. Jusqu’à cette date, la cathédrale était également le siège de la Primatie des Sept Provinces. L’église fait actuellement partie du diocèse de Grenoble.

La cathédrale Saint-Maurice fait l'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans...) d'un classement au titre des monuments historiques depuis 1840.

Histoire de l'édifice

Construction

La cathédrale de Vienne occupe le même site depuis le IVe siècle, mais aucune trace (TRACE est un télescope spatial de la NASA conçu pour étudier la connexion entre le...) de construction antérieure au Xe siècle ne subsiste. La cathédrale est reconstuite entre 1030 et 1070 environ par l’archevêque Léger.

La construction du bâtiment actuel est entreprise en 1130 dans le style roman. De cette époque datent les parties les plus anciennes, à savoir la partie de la nef (La nef est la partie d'une église allant du portail à la croisée du transept et qui...) comprise entre les 5e et 11e travées. L’édification se poursuit au XIIIe siècle : le style devient alors gothique, comme en témoigne le chœur, le début et les parties hautes de la nef. Le nom de Guillaume (Guillaume est un prénom masculin d'origine germanique. Le nom vient de Wille, volonté et Helm,...) de l’Œuvre est avancé comme architecte (L'architecte est le professionnel du bâtiment dont la fonction est de concevoir et de diriger...). La cathédrale est consacrée par le pape Innocent IV sous le vocable de Saint-Maurice, le 20 avril 1251. La construction se poursuit jusqu’au XVIe siècle avec notamment l’élévation de la façade. La dernière pierre est posée en 1529.

Par la suite, l’édifice a beaucoup souffert des guerres de Religion au XVIe siècle. Les hugenots detruisent notamment la plupart des vitraux et l’ensemble des sculptures de la façade le 20 mars 1562. Pendant la Révolution, l’église est transformée en grenier (Le grenier (latin granarium) est un local hors-sol destiné au stockage du grain. Il peut...) à foin et en caserne. L’église est rendue au culte en 1802 mais les deux cloîtres et trois chapelles sont détruites en 1803–1804, pour restructurer le tissu urbain aux alentours. Le palais épiscopal est détruit à la même période. Enfin, la tour Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) est victime du feu (Le feu est la production d'une flamme par une réaction chimique exothermique d'oxydation...) en 1869.

Quelques grandes dates

  • 887 : Boson (Les bosons représentent une classe de particules qui possèdent des propriétés...), roi de Bourgogne comte de Vienne, d’Arles et de Provence, est inhumé dans la cathédrale. Une épitaphe dans le bas-côté (En architecture religieuse, un bas-côté est un collatéral peu élevé, dont...) gauche rappelle cette inhumation.
  • 9 février 1119 : après avoir été élu pape à Cluny, l’archevêque de Vienne, Gui de Bourgogne, est couronné dans la cathédrale. Il prend le nom de Calixte II (1119–1124).
  • 25 février 1120 : Calixte II confirme la primatie des archevêques de Vienne sur les archevêques d’Auch, Bordeaux, Bourges, Embrun, Narbonne et Tarentaise, et leur octroie le titre de primat des primats.
  • 20 avril 1251 : la cathédrale est consacrée par le pape Innocent IV.
  • Octobre 1311 à avril 1312 : le Concile de Vienne convoqué par le pape Clément V se déroule dans la cathédrale. Ce concile est resté fameux pour avoir ordonné la suppression des Templiers.
  • 1529 : pose de la dernière pierre de la cathédrale.
  • Juillet 1548 : le cœur du Dauphin (Dauphin /do.'fɛ̃/ est un nom vernaculaire ambigu désignant en français...) François, fils de François Ier est déposé dans la chœur. Une plaque devant le maître-autel symbolise l’emplacement.
  • 1562 : Sac de la cathédrale par les troupes du baron des Adrets.
  • 1693 : le célèbre prédicateur Jean-Baptiste Massillon prononce l’oraison funèbre de l’archevêque Henri de Villars.
  • 1790 : Suppression de l'archevêché de Vienne. La cathédrale devient simple église paroissiale.
  • Février 1988 : commémoration des 900 ans de la naissance de Calixte II.
  • Depuis septembre 2006 la cathédrale fait l’objet d’une restauration avec sablage et remplacement partiel (Le mot partiel peut être employé comme :) du mobiliser sculpté, accompagné d’une opération de surveillance archéologique sous la responsabilité d’Émilien Bouticourt (Archeodunum).
Page générée en 0.239 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique