Cloud computing
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Diagram showing overview of cloud computing including Google, Salesforce, Amazon, Microsoft, Yahoo & Lundi Matin
Cloud computing

Le Cloud computing est un concept de déportation sur des serveurs distants des traitements informatiques traditionnellement localisés sur le poste utilisateur. Les noms officiels en français sont informatique dans le nuage (Un nuage est une grande quantité de gouttelettes d’eau (ou de cristaux de glace) en suspension dans l’atmosphère. L’aspect d'un nuage dépend de...), informatique en nuage, informatique dématérialisée, ou encore infonuagique

Ce concept est vu comme une évolution majeure par certains analystes, ou comme un piège par d'autres comme notamment Richard Stallman.

Les utilisateurs ou les entreprises ne sont plus gérants de leurs serveurs informatiques mais peuvent ainsi accéder de manière évolutive à de nombreux services en ligne sans avoir à gérer l'infrastructure sous-jacente, souvent complexe. Les applications et les données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement,...) ne se trouvent plus sur l'ordinateur (Un ordinateur est une machine dotée d'une unité de traitement lui permettant d'exécuter des programmes enregistrés. C'est un ensemble de circuits électroniques permettant de manipuler des données sous forme...) local, mais – métaphoriquement parlant – dans un nuage (« cloud ») composé d'un certain nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de serveurs distants interconnectés au moyen d'une excellente bande passante (La bande passante (angl. bandwidth) est un intervalle de fréquences pour lesquelles la réponse d'un appareil est supérieure à un minimum. Elle est généralement confondue avec la largeur de bande...) indispensable à la fluidité (La fluidité est la capacité d'un fluide à s'écouler sans résistance.) du système. L'accès au service se fait par une application standard facilement disponible, la plupart du temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) un navigateur Web (Un navigateur Web est un logiciel conçu pour consulter le World Wide Web. Techniquement, c'est au minimum un client HTTP.).

Concepts

Le concept d'informatique dans le nuage est comparable à celui de la distribution de l'énergie électrique (Un apport d'énergie électrique à un système électrotechnique est nécessaire pour qu'il effectue un travail : déplacer une charge, fournir de la lumière, calculer. Ce travail est proportionnel à la quantité...). La puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) de calcul et de stockage de l'information est proposée à la consommation par des compagnies spécialisées. De ce fait, les entreprises n'ont plus besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un classement des besoins humains en trois grandes catégories : les besoins primaires, les besoins...) de serveurs propres, mais confient cette ressource à une entreprise qui leur garantit une puissance de calcul et de stockage à la demande.

Selon les approches des entreprises, se distinguent trois formes de cloud computing :

  • les clouds privés internes,
  • les clouds privés externes,
  • et les clouds publics.

Cette notion est regroupée par les Anglo-saxons sous le vocable « elastic computing capacity ». Le National Institute of Standards and Technology en a donné une définition (Une définition est un discours qui dit ce qu'est une chose ou ce que signifie un nom. D'où la division entre les définitions réelles et les définitions nominales.) succincte qui reprend ces principes de base.

Le SYNTEC Informatique, dans son livre blanc (Le blanc est la couleur d'un corps chauffé à environ 5 000 °C (voir l'article Corps noir). C'est la sensation visuelle obtenue avec un spectre lumineux continu, d'où l'image que l'on en...) du Cloud Computing (Le Cloud computing est un concept de déportation sur des serveurs distants des traitements informatiques traditionnellement localisés sur le poste utilisateur. Les noms officiels en français sont...), présente trois modèles : IaaS, PaaS, SaaS.

Dans le modèle classique (non cloud), l'entreprise maintient : les applications, les runtimes, l'intégration SOA, les bases de données, le logiciel (En informatique, un logiciel est un ensemble d'informations relatives à des traitements effectués automatiquement par un appareil informatique. Y sont inclus les instructions de traitement, regroupées sous forme de...) serveur, la virtualisation (La virtualisation consiste à faire fonctionner sur un seul ordinateur plusieurs systèmes d'exploitation comme s'ils fonctionnaient sur des...), le matériel serveur, le stockage, les réseaux.

IaaS

L'Infrastructure as a service (IaaS) est le premier modèle de cloud, où :

  • l'entreprise maintient : les applications, les runtimes, l'intégration SOA, les bases de données, le logiciel serveur ;
  • le fournisseur Cloud maintient : la virtualisation, le matériel serveur, le stockage, les réseaux.

PaaS

La Platform as a service (PaaS) est le second modèle de cloud, où :

  • l'entreprise maintient uniquement les applications ;
  • le fournisseur Cloud maintient : les runtimes, l'intégration SOA, les bases de données, le logiciel serveur, la virtualisation, le matériel serveur, le stockage, les réseaux.

SaaS

Le Software as a service (SaaS) est l'ultime modèle de cloud, où le fournisseur Cloud maintient : les applications, les runtimes, l'intégration SOA, les bases de données, le logiciel serveur, la virtualisation, le matériel serveur, le stockage, les réseaux.

Le SaaS, souvent associé au « cloud computing » peut être vu comme un modèle économique de consommation des applications : celles-ci sont consommées et payées à la demande (par utilisateur et par minute ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un acte. Cartographie géologique ; la minute...) d'utilisation par exemple) et non plus acquises par l'achat de licences. Le SaaS peut donc à ce titre reposer sur une infrastructure informatique dans le nuage.

Page générée en 0.049 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique