Kip Thorne - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Publications

Thorne a écrit et édité des livres à propos de la théorie de la gravitation et de l'astrophysique des hautes énergies. En 1973, il a coécrit le manuel Gravitation avec Charles Misner et John Wheeler ; la plupart des scientifiques de la génération actuelle ont appris la relativité générale (La relativité générale, fondée sur le principe de covariance générale qui étend le principe de relativité aux référentiels...) par ce texte. En 1994, il a publié Trous noirs et distorsions du temps: l'héritage sulfureux d'Einstein, un livre de vulgarisation plusieurs fois primé. Le livre a été traduit en six langues, et des éditions chinoise, italienne (Italienne est le nom communément utilisé pour le cordage servant a manœuvrer un enrouleur. Il s'enroule sur un tambour quand on déroule la voile, et on tire dessus pour...), tchèque, et polonaise sont en préparation. Thorne a également publié plus de 150 articles dans des journaux scolaires.

Thorne est également connu pour sa puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) de persuasion des chercheurs comme de l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme prépubère est appelé un garçon, tandis que...) de la rue (La rue est un espace de circulation dans la ville qui dessert les logements et les lieux d'activité économique. Elle met en relation et structure les différents quartiers,...) concernant les découvertes sur la gravitation (La gravitation est le phénomène d'interaction physique qui cause l'attraction réciproque des corps massifs entre eux, sous l'effet de leur masse. Il s'observe au quotidien en raison de l'attraction terrestre qui nous...) et l'astrophysique (L’astrophysique (du grec astro = astre et physiqui = physique) est une branche interdisciplinaire de l'astronomie qui concerne principalement la physique et l'étude des...). En 1999, il émit des spéculations sur les questions auxquelles le XXIe siècle trouvera peut-être des réponses :

  • La trame (Le mot trame peut désigner :) de l'espace-temps (La notion d'espace-temps a été introduite au début des années 1900 et reprise notamment par Minkowski en 1908 dans un exposé mathématique sur la géométrie de l'espace et du...) et le quantum (En physique, un quantum (mot latin signifiant « combien » et qui s'écrit « quanta » au pluriel) représente la plus petite mesure indivisible, que...) ont-ils créé ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un tout », comme...) l'Univers ?
  • Existe-t-il un « côté obscur de l'Univers », composé de l'ensemble des objets de type trous noirs ?
  • Pouvons-nous observer la naissance de l'Univers (L'Univers est l'ensemble de tout ce qui existe et les lois qui le régissent.) et de son côté obscur en utilisant les radiations provenant des trames de l'espace-temps, ou les hypothétiques « ondes gravitationnelles » ?
  • La technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) du XXIe siècle révèlera-t-elle le comportement du quantum dans le royaume des objets de taille humaine ?

Ses présentations sur des sujets tels que les trous noirs, les ondes (Une onde est la propagation d'une perturbation produisant sur son passage une variation réversible de propriétés physiques locales. Elle transporte de l'énergie sans transporter de matière.) gravitationnelles, la relativité, le voyage (Un voyage est un déplacement effectué vers un point plus ou moins éloigné dans un but personnel (tourisme) ou professionnel (affaires). Le voyage s'est considérablement développé et démocratisé, au...) dans le temps ou les trous de ver (Les vers constituent un groupe très hétérogène d'animaux invertébrés qui partagent une caractéristique commune, à savoir un corps mou, flexible, de forme allongée et ne...) ont été incluses dans des programmes du PBS aux États-Unis et sur la BBC au Royaume-Uni.

Le travail de Thorne est apparu dans des magazines et des encyclopédies tels que :

  • Scientific American,
  • McGraw-Hill Yearbook of Science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir appris, ce que l'on tient pour vrai...) and Technology, et
  • Collier's Encyclopedia parmi tant d'autres.

Honneurs et récompenses

Thorne a été élu :

  • à l'American Academy of Arts and Sciences,
  • au National Academy of Sciences,
  • à l'Académie des sciences (Une académie des sciences est une société savante dont le rôle est de promouvoir la recherche scientifique en réunissant certains des chercheurs les plus éminents, en tenant des séances au cours...) de Russie, et
  • à l'American Philosophical Society.

Il a été récompensé par de nombreux prix dont :

  • l'American Institute of Physics Science Writing Award in Physics and Astronomy,
  • le Phi Beta (Le genre Beta appartient à la famille des Chénopodiacées, tribu des Cyclolobae.) Kappa Science Writing Award,
  • l'American Physical Society's Lilienfeld Prize,
  • la German Astronomical Society's Karl Schwarzschild Medal,
  • le Robinson Prize in Cosmology de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux...) de Newcastle en Angleterre (L’Angleterre (England en anglais) est l'une des quatre nations constitutives du Royaume-Uni. Elle est de loin la plus peuplée, avec 50 763 000 habitants (en 2006), qui représentent 83,8% de la population...),
  • le Sigma Xi: The Scientific Research Society's Common Wealth Awards for Science and Invention, et
  • le California Science Center's California Scientist of the Year Award.

Il a également reçu un diplôme (Le diplôme (grec ancien :δίπλωµα, diploma signifiant « plié en deux ») est un acte écrit...) honorifique de docteur en lettres humaines de l'Université Claremont Graduate.

Le Dr. Thorne a été membre :

  • de l'International Committee on General Relativity and Gravitation,
  • du Committee on US-USSR Cooperation in Physics, et
  • du National Academy of Sciences' Space Science Board, qui a conseillé la NASA (La National Aeronautics and Space Administration (« Administration nationale de l'aéronautique et de l'espace ») plus connue sous son abréviation NASA, est l'agence gouvernementale responsable du programme...) et le Congrès sur la politique spatiale américaine.
Page générée en 0.354 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique