Monastère de Voljav?a (Stragari)

Monastère de Voljav?a (Stragari) - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Monastère de Voljavča
Voljavca.jpg

Éparchie Šumadija
Emplacement Stragari, Serbie Serbie
Fondation Début du XVe siècle
Fondateur Mihailo Končinović
Dédicace Archanges Michel et Gabriel
Personnes liées Hadži Ruvim, Karađorđe

Le monastère de Voljavča (en serbe : Манастир Вољавча et Manastir Voljavča) est un monastère orthodoxe serbe situé sur le territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en géographie humaine et politique, même si ce concept est utilisé par d'autres...) de la municipalité de Stragari, près de Kragujevac, dans l'éparchie de Šumadija.

Localisation

Le monastère de Voljavča, dédié aux saints archanges Michel et Gabriel, est situé à 7 km de Stragari, au bord du ruisseau (Le ruisseau est un petit cours d'eau, au débit faible, alimenté par des sources d'eau naturelles, souvent affluent d'un étang, d'un lac ou d'une rivière.) Voljavča, sur les pentes nord-est (Le nord-est est la direction à mi-chemin entre les points cardinaux nord et est. Le nord-est est opposé au sud-ouest.) du mont Rudnik. Il a été construit sur les vestiges d'une église (L'église peut être :) construite vers 1050.

Architecture

L'église du monastère, construite selon un plan trèflé avec abside (L'abside est un volume qui élargit le fond d'un monument, en forme de demi-cylindre surmonté d'une demi-sphère (voûte en cul de four). Son emploi délimite à l'intérieur du monument...) rayonnante, est caractéristique de l'école de la Morava. Le konak, quant à lui, est caractéristique de l'architecture balkanique, avec une forte influence de l'architecture résidentielle et civile de l'Empire ottoman.

Histoire

Le monastère a été fondé au début du XVe siècle par Mihailo Končinović, un puissant seigneur féodal vassal de Stefan Lazarević, le fils du prince Lazar.

Les recensements ottomans, ou defters, du sandjak de Smederevo donnent quelques renseignements factuels sur le monastère au XVIe siècle. En 1516, Voljavča possède une bonne situation (En géographie, la situation est un concept spatial permettant la localisation relative d'un espace par rapport à son environnement proche ou non. Il inscrit un...) financière ; le monastère paie un impôt de 4 714 akçe soit cinq fois plus que le monastère voisin de Blagoveštenje ; à la fin du siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une génération humaine et faisait 33 ans 4 mois (d'où peut...), les recensements turcs mentionnent la présence de deux moines payant des taxes pour un montant de 500 akçe.

Au XVIIIe siècle, Voljavča ressentit en partie le contre-coup des conflits entre Turcs et Autrichiens. En 1759, le monastère fut fermé pendant trois et dut payer une lourde taxe aux Ottomans mais, en 1765, l'higoumène Aleksije (Alexis) fit construire un nouveau konak et put acquérir des livres sacrés et des icônes. En 1786, le prieur Hadži Ruvim, également connu sous le nom de Rafailo Nenadović, réunit au monastère de nombreux jeunes gens qu'il exerça dans les lettres et dans la peinture ; il constitua également une force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un pouvoir de la volonté ou encore une vertu morale « cardinale »...) d'opposition contre la présence ottomane. Le 6 avril 1789, au cours de la guerre autro-turque de 1788-1791, Voljavča fut brulé et pillé par les Ottomans en représailles contre cette opposition.

Le monastère joua un rôle important au moment du premier soulèvement serbe contre les Turcs. Dans les jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure locale) et sa...) précédant le début de la révolte, Karađorđe, le chef de cette première rébellion, trouva plusieurs refuge à Voljavča, profitant aussi de la protection des forêts alentour. En 1805 y eut lieu la première réunion du Praviteljstvujušči sovjet serbski, le premier gouvernement serbe de Karageorges, dirigé par le prêtre Mateja Nenadović. Pour commémorer le 200e anniversaire de cet événement, une collection permanente a été installée au rez-de-chaussée du konak du monatère, collection dépendant du Musée national de Kragujevac.

Monastère de Voljav?a (Stragari)
Page générée en 0.009 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique