Parodontite
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

alvéolyse au niveau des incisives inférieures visible à la radiographie

La parodontite consiste en une inflammation du parodonte, c'est-à-dire des tissus de soutien de l'organe (Un organe est un ensemble de tissus concourant à la réalisation d'une fonction physiologique. Certains organes assurent simultanément...) dentaire : la gencive, le cément, le ligament (Un ligament est une courte bande de tissu conjonctif fibreux composée principalement de longues molécules de collagène. C'est une structure...) alvéolo-dentaire et l'os alvéolaire.

La parodontite (La parodontite consiste en une inflammation du parodonte, c'est-à-dire des tissus de soutien de l'organe dentaire : la gencive, le cément, le ligament alvéolo-dentaire et l'os alvéolaire.) est une forme de maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.) parodontale, au même titre que la gingivite.

Les parodontites sont diagnostiquées grâce à un examen clinique associé à un examen radiographique étendu (le bilan radiographique long-cône).

On est en présence d'une parodontite s'il y a concommitamment formation de poche + perte d'attache. Afin de mesurer la profondeur des poches, le dentiste utilise une sonde (Une sonde spatiale est un vaisseau non habité envoyé par l'Homme pour explorer de plus près des objets du système solaire et, pour certaines, l'espace qui est au-delà. Cela couvre à...) qu'il glisse entre la gencive et la dent (Une dent est un organe enveloppé d'os, dur, blanchâtre, généralement composé d'une couronne libre et d'une ou plusieurs racines implantées dans la cavité buccale, plus particulièrement dans...).

La parodontite s'accompagne d'une perte osseuse, appelée alvéolyse (ce qui signifie "destruction de l'os alvéolaire").

Symptômes

La parodontite s'accompagne généralement de signes visibles :

  • gingivite: inflammation (Une inflammation est une réaction de défense immunitaire stéréotypée du corps à une agression : infection, brûlure, allergie…) de la gencive, très souvent associée à des saignements;
  • "déchaussement" des dents, c'est-à-dire que l'os de soutien de la dent perd de la hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.), la dent apparaît plus longue. Ceci doit être un signe d'alerte pour consulter un dentiste;
  • mobilités dentaires anormales. C'est souvent le signe le plus inquiétant;
  • apparition de "trous noirs" entre les dents;
  • parfois d'hypersensibilité dentinaire aux collets des dents.

Facteurs de risque

  • Facteurs génétiques (Héréditaire) : Défauts de fibroblastes et anomalies des tissus épithéliaux et conjonctifs ; Déficience de la phosphatase alcaline ; Défaut fonctionnel des polymorphonucléaires ; Excès de production des cytokines
  • Facteurs hormonaux : Au cours de la vie (La vie est le nom donné :) génitale de la femme, de nombreuses variations hormonales liées à la grossesse (La grossesse est le processus physiologique au cours duquel la progéniture vivante d'une femme se développe dans son corps, depuis la conception jusqu'à ce qu'elle puisse survivre hors...) peuvent avoir des répercussions au niveau de la cavité buccale en général et au niveau du parodonte en particulier’.
  • Facteurs environnementaux :
  1. Tabac : facteur de risque (En gestion des risques, un facteur de risque est une source de risque qui est classée en risques inhérents génériques probables...) majeur. Le tabac en entrainant une mauvaise vascularisation de la gencive va énormément influencer l'apparition des premières lésions en diminuant les défenses immunitaires. La consommation du tabac intervient sur la prévalence et la sévérité des parodontites de l'adulte, ainsi que sur les parodontites réfractaires et la gingivite ulcéro-nécrotique.
  2. Médicaments : certains médicaments ont des effets indésirables, comme par exemple certains anxiolytiques qui vont entrainer une secheresse buccale.
  3. Le stress (Le stress (« contrainte » en anglais), ou syndrome général d'adaptation, est l'ensemble des réponses d'un organisme soumis à des contraintes...)  : Depuis les années 50, les facteurs émotionnels, et le stress psychologique survenant lors des différentes situations difficiles de la vie, ont été identifiés comme des facteurs de risque des maladies parodontales. En effet, il influe directement sur la qualité de la defense immunitaire.
  4. La malnutrition (La malnutrition désigne un état pathologique causé par la déficience ou l'excès d’un ou plusieurs nutriments. L'apport alimentaire anormal peut provenir...)
  5. Certaines maladies systémiques.
  • Facteurs locaux :
  1. Restauration dentaire inadaptée : une couronne ou une obturation débordante favorisera l'accumulation de plaque dentaire et augmentera les risques d'agressions de la gencive.
  2. Problèmes occlusaux
  3. Parafonctions
  4. Présence de tartre.

Étiologie

Comme la gingivite, la parodontite est d'abord due à la plaque dentaire, constituée essentiellement de bactéries (Les bactéries (Bacteria) sont des organismes vivants unicellulaires procaryotes, caractérisées par une absence de noyau et d'organites. La plupart des bactéries possèdent une paroi cellulaire glucidique, le...). C'est donc en éliminant la plaque dentaire par une bonne hygiène bucco-dentaire (L'hygiène bucco-dentaire est un ensemble de pratiques permettant d'éliminer la plaque dentaire qui se forme naturellement et en permanence à la surface...) (brossage très minutieux et adapté) que l'on peut prévenir la parodontite. Cependant, c'est l'association des différents facteurs de risque qui va favoriser l'apparition des premières lésions .

Page générée en 1.797 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique