Société centrale canine - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction



Logo de Société centrale canine
Dates clés 1881
Personnages clés Président actuel:
Gérard Arthus
Directeur général:
Raymond Levy
Forme juridique Association
Slogan(s) «   »
Siège social Aubervilliers
Activité(s) chien (Le chien (Canis lupus familiaris) est un mammifère domestique de la famille des canidés, proche du loup et du renard. Autrefois regroupé dans une espèce...)
Filiale(s)  
Effectif  
Site Web (Un site Web est un ensemble de pages Web hyperliées entre elles et mises en ligne à une adresse Web. On dit aussi site Internet par métonymie, le World...) http://www.scc.asso.fr/

La Société centrale canine pour l'amélioration des races de chiens en France est une association reconnue d'utilité publique. Elle affilie et fédère ses membres, régulièrement constitués comme associations : Sociétés régionales (fédérations ou sociétés canines régionales) et Clubs spéciaux (Associations de races). L'État, responsable de la génétique (La génétique (du grec genno γεννώ = donner naissance) est la science qui étudie l'hérédité et...) animale, lui a confié la tenue du Livre des origines français (LOF) qui est assimilée à la notion de gestion des races canines. Elle est également délégataire de la gestion du Fichier ( Un fichier est un endroit où sont rangées des fiches. Cela peut-être un meuble, une pièce, un bâtiment, une base de données informatique. Par...) national canin, base de données (En informatique, une base de données (Abr. : « BD » ou « BDD ») est un lot d'informations stockées dans un dispositif informatique. Les technologies existantes...) dépositaire de l'identité de tous les chiens, qu'ils appartiennent ou non au LOF.
Fondée par des éleveurs amateurs en 1881, au-delà du service public (Un service public est une activité considérée comme étant d'intérêt général. Cette notion faisant appel à une appréciation pouvant être élargie ou rétrécie à volonté, elle ne...), elle a conservé et précisé ses missions telles que :

  • l'amélioration et la diffusion (Dans le langage courant, le terme diffusion fait référence à une notion de « distribution », de « mise à disposition » (diffusion d'un...) des races canines ;
  • le resserrement des liens, la coordination des activités et la représentation de ses membres auprès des pouvoirs publics ;
  • les relations avec les cynophilies étrangères par l'intermédiaire de la Fédération cynologique internationale (FCI).

Elle assure elle-même ou par ses membres :

  • des séances de confirmations et des expositions de beauté ;
  • des épreuves de travail et des concours d'utilisation.

Historique

Les grandes dates

Les dates et les actes suivants jalonnent l'existence de la Société centrale canine :

  • 1881 : Création à l'initiative d'éleveurs amateurs.
  • 1885 : Enregistrement des premiers chiens au Livre des origines français (LOF).
  • 1910 : La Société centrale canine (Les canines sont des dents pointues, parfois très saillantes, chez certains animaux, situées entre les incisives et les molaires.) crée, avec la Société Royale St Hubert, représentant de la cynophilie belge, la Fédération cynologique internationale (FCI).
  • 1914 : Reconnaissance comme établissement d'utilité publique.
  • 1952 : Décret modificatif des statuts.
  • 1957 : Inscription du LOF au registre des livres généalogiques agrées par l'État.
  • 1965 : Agrément de la SCC pour la tenue du livre généalogique canin français.
  • 1971 : Agrément de la SCC pour organiser l'identification des chiens par tatouage et la tenue du Fichier national canin.

Histoire

La Société Centrale Canine fut fondée en 1881, à Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien,...), au Cercle (Un cercle est une courbe plane fermée constituée des points situés à égale distance d'un point nommé centre. La valeur de cette distance est appelée rayon du cercle. Celui-ci étant infiniment...) de la Chasse (Section du Jockey Club).
Bien avant cette date, le Sport canin existait en France, mais sans être coordonné, sans recevoir de directives officielles.
Le Bulletin de la "Société Impériale d'Acclimatation (L'acclimatation est le fait, pour un organisme vivant, de s'adapter à un changement durable de son environnement, en particulier climatique (température, humidité,...)" nous apprend qu'une Exposition Canine, la première, eut lieu du 3 au 10 mai 1863, au jardin d'Acclimatation du Bois de Boulogne, organisée par cette Société.
Le Président du Comité d'organisation (Une organisation est), ainsi que du Jury, fut l'éminent Professeur au Muséum (Salle d'exposition du Muséum Provincial (1908) à Toronto (Ontario, Canada) Mangattan Museum (2001) à Ishinomaki (Japon), consacré aux oeuvres de...), membre de l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical Physics est un tel institut.), M. de Quatrefages, et le directeur de l'Exposition, M. Geoffroy-Saint-Hilaire, qui, dans son rapport, précise ainsi le but de la manifestation : "Ce n'était pas un spectacle de curiosité, encore moins un marché qu'on se proposait d'ouvrir. On voulait, sous un point de vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) autant scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la...) que pratique, réunir une collection de chiens aussi complète que possible, afin de distinguer les races pures, utiles, ou d'agrément, et les croisements bons à conserver. Faire, en un mot, une étude et une révision générale de l'espèce (Dans les sciences du vivant, l’espèce (du latin species, « type » ou « apparence ») est le taxon de base de la...). De là, le titre d'Universelle, donné à cette Exposition."
Malgré les hauts patronages - en particulier, celui de S.A.I. le Prince Napoléon, qui expose une Meute de Foxhounds, - acquis à cette première Exposition, à laquelle 850 chiens seulement furent acceptés par la Commission d'admission, sur 1000 qui étaient annoncés, malgré les très intéressants rapports que publièrent les Rapporteurs des Jurys, MM. Pichot, Comte de Lorge, Vicomte d'Orglandes, la Cynophilie devait encore attendre vingt ans avant que naisse de façon officielle, une "Société Centrale pour l'amélioration des Races de Chiens en France".
Sa création fut l'œuvre d'un certain nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) d'amateurs, de maîtres d'équipage, en particulier, qui se lassaient du tribut qu'ils payaient chaque année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) à l'Etranger, pour la remonte de leurs chenils ou l'achat de chiens de race (En nomenclature zoologique, la race est un rang taxinomique inférieur à l'espèce (équivalent au rang de variété dans...). Ils imaginèrent de fonder, en France, une Société similaire à celle qui existait en Angleterre (L’Angleterre (England en anglais) est l'une des quatre nations constitutives du Royaume-Uni. Elle est de loin la plus peuplée, avec 50 763 000 habitants (en 2006), qui représentent 83,8% de la...) depuis 1874, et dont le but, dès l'origine, fut d'encourager, par tous les moyens, la reconstitution de nos vieilles races indigènes, et d'introduire et acclimater en France les meilleures races étrangères.
Les débuts de la "Société Centrale" furent modestes, parfois difficiles. L'indifférence manifestée à l'élevage des chiens de race pure était à peu près général en France : la plupart des amateurs ignoraient les caractéristiques de nos vieilles races françaises ; les Clubs spéciaux n'existaient pas.
Il s'agissait donc de créer un véritable mouvement d'opinion.
La "Société Centrale" a fondé, en 1910, avec la "Société Royale St-Hubert" de Belgique, la Fédération Cynologique Internationale à laquelle adhèrent maintenant la presque totalité des pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²),...) d'Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du continent eurasiatique, voire...) en qualité de Membres Fédérés, ainsi que de nombreux Pays de l'Amérique (L’Amérique est un continent séparé, à l'ouest, de l'Asie et l'Océanie par le détroit de Béring et l'océan Pacifique; et à l'est,...) Latine, de l'Asie (L'Asie est un des cinq continents ou une partie des supercontinents Eurasie ou Afro-Eurasie de la Terre. Il est le plus grand continent (8,6 % de la surface totale terrestre ou 29,4 % des terres émergées)...) et de l'Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface terrestre et 20,3 % de la surface des terres...) en qualité de Membres Associés.
Elle a organisé en 1937 à Paris le Congrès de cet Organisme International sous la Présidence du Comte de Danne.
Elle a organisé également l'Assemblée Générale en 1949, sous la Présidence de M. Georges Guilbert et, en 1962, sous la Présidence du Comte de Catalan.
Par la transformation de ses statuts, en 1932 et en 1952, la "Société Centrale" est devenue officiellement une Fédération groupant sous son égide toutes les Sociétés Régionales et les Clubs spéciaux de France.
La société exerce son action par l'organisation d'Expositions et de Concours divers d'utilisation, par la tenue du Livre des Origines (L.O.F.) et du Registre Initial d'inscription pour chiens d'apparence pure (R.I.) qu'elle a fondée, par la "Revue Officielle de la Cynophilie" qui est son organe (Un organe est un ensemble de tissus concourant à la réalisation d'une fonction physiologique. Certains organes assurent simultanément plusieurs fonctions, mais dans ce cas, une fonction est généralement...) officiel, etc.
Passant des moyens d'actions aux résultats obtenus, il y a lieu d'en être satisfait : de la situation (En géographie, la situation est un concept spatial permettant la localisation relative d'un espace par rapport à son environnement proche ou non. Il inscrit un lieu...) fort secondaire où se trouvait la France au point de vue de l'élevage canin lors de la création en 1881 de la Société Centrale Canine, cet élevage a progressivement gagné les premiers rangs. Il lutte aujourd'hui victorieusement contre ses concurrents. Pour certaines races il est sans rival.
Les Expositions organisées par la "Société Centrale" et ses Affiliés se multiplient sur tous les points du territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en géographie humaine et politique, même si ce concept est utilisé par d'autres sciences humaines. Dans le dictionnaire de...), ainsi que les Epreuves de Travail pour chiens de toutes catégories.
Honorée du patronage (Le Patronage est un ensemble d'initiatives associatrices destinés à protéger et à venir au secours des pauvres, à l'origine...) de M. le Président de la République, la "Société Centrale" a été reconnue d'utilité publique, par décret du 28 avril 1914, sur avis (Anderlik-Varga-Iskola-Sport (Anderlik-Varga-Ecole-Sport) fut utilisé pour désigner un projet hongrois de monoplace de sport derrière lequel se cachait en fait un monoplace de chasse destiné au Legüyi Hivatal, le service...) conforme du Conseil d'Etat. C'est sa suprême consécration, elle a le droit d'en être fière. Le Conseil d'Etat, n'est pas prodigue, on le sait, de ces reconnaissances d'utilité publique. Il ne donne qu'avec beaucoup de circonspection son indispensable consentement. En l'obtenant, la "Société Centrale" n'a pu que se sentir grandement honorée de voir ses services si hautement appréciés, de voir proclamer l'intérêt national qui s'attache à son institution.
En 1957 la Société Centrale Canine a eu la satisfaction de voir le Livre des Origines Français qu'elle a créé, inscrit au Registre des Livres Généalogiques du Ministère de l'Agriculture.
Puis, quelques années plus tard, par décret en date du 18 août 1965, la Société Centrale Canine, en la personne de son Président, était appelée à siéger au "Conseil Supérieur de l'Elevage".
L'Elevage canin a pris ainsi sa place officiellement dans l'Elevage National.

Page générée en 0.013 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique