Transe
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Cérémonie en Indonésie

La transe est un "état second" "ayant à la fois une dimension psychologique et une dimension sociale" (Georges Lapassade, La transe, PUF, 1990, p. 3). "La transe (transport spirituel) est un état modifié de conscience impliquant d'abord un dédoublement, le vécu d'une division (La division est une loi de composition qui à deux nombres associe le produit du premier par l'inverse du second. Si un nombre est non nul, la fonction...) ou multiplication (La multiplication est l'une des quatre opérations de l'arithmétique élémentaire avec l'addition, la soustraction et la division .) de personnalité (corps/âme, esprit propre/esprit étranger...), ensuite un automatisme ( Techniquement, un automatisme est un sous-ensemble ou un organe de machine(s) destiné à remplacer de façon automatisée une action ou décision...) psychologique, l'impression de subir certains phénomènes psychiques (autonomie de l'âme, incorporation d'un esprit...) (Pierre A. Riffard, Nouveau dictionnaire de l'ésotérisme, Payot, 2008, p. 288).

Étymologie

Le terme transe, qui peut aussi s'écrire trance (terme anglais), est de la même famille que le verbe « transir », qui, au Moyen Âge, signifie « partir », « passer », « s'écouler ». Il vient du latin transire. À partir du Ve siècle, il prend souvent le sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une évolution progressive allant du...) de « passer de vie (La vie est le nom donné :) à trépas », comme le terme samadhi est parfois utilisé dans l'hindouisme..

Bien que l'expression « entrer en transe » au sens d'un état psycho-physiologique particulier soit apparue au XIVe siècle, l'état de transe est connu de l'Homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement...) depuis plus longtemps.

Formes

Lobsang Namgyal, oracle de Nechung en 1938

Les formes de la transe sont nombreuses, et fort différentes. En voici les types principaux, cités par ordre alphabétique.

  • transe chamanique
  • transe convulsive
  • transe de possession
  • transe de vision
  • transe divinatoire, les plus célèbres étant celles de la Pythie de Delphes, ou encore de l'oracle de Nechung, l'oracle d'État du Tibet, dont Thubten Ngodup est actuellement le médium.
  • transe ecsomatique : sortie-hors-du-corps, voyage (Un voyage est un déplacement effectué vers un point plus ou moins éloigné dans un but personnel (tourisme) ou professionnel (affaires). Le voyage s'est considérablement développé et démocratisé, au...) astral, Out-of-the-Body Experience (O.B.E.)
  • transe érotique
  • transe extatique (de nature mystique)
  • transe hypnotique (Les hypnotiques (ou somnifères) sont une classe de médicaments ayant la propriété d'induire le sommeil ou en langage courant de servir de calmant pour des personnes qui auraient du mal à dormir.)
  • transe méditative
  • transe médiumnique, la plus célèbre étant celle du médium spirite
  • transe néoténique (à la naissance)
  • transe onirique (durant le rêve)
  • transe orgasmique : orgasme (L’orgasme, en grec : οργασμός (orgasmós), de orgân, « bouillonner d'ardeur », est la réponse physiologique qui a lieu au maximum...)
  • transe poétique : état d'inspiration créative
  • transe psychédélique (sous l'influence de drogues hallucinogènes)
  • transe somnanbulique
  • transe terminale (au seuil de la mort) : expérience de mort imminente (L'expérience de mort imminente ou EMI désigne un ensemble de « sensations » vécues par certains individus pendant un coma avancé ou une mort clinique avant...), Near Death Experience (N.D.E.)

Caractéristiques

La transe a été popularisée par les images spectaculaires de "sorciers" dont le corps était agité de soubresauts et les yeux révulsés. Si certains de ces phénomènes sont authentiques, d'autres sont simulés. Dans les soirées "techno" (les rave party), il a pu être noté que, sans connaissance du phénomène, une forme de transe pouvait être produite par entrainement collectif.

La transe résulte de moyens « techniques » particuliers : danse rotative, accompagnée de musique percussive ou à tendance obsessionnelle, hyperflexion ou hyperextension du cou (Le cou est la région du corps qui est située entre la tête et le reste du corps (torse ou tronc).), pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportée à la surface sur laquelle elle s'applique.) sur les globes oculaires et fermeture (Le terme fermeture renvoie à :) des paupières, manœuvre de Valsalva, usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) de certains procédés sonores, jeûne, respiration (Dans le langage courant, la respiration désigne à la fois les échanges gazeux (rejet de dioxyde de carbone, CO2, appelé parfois de façon impropre « gaz carbonique », et absorption de dioxygène O2,...) accélérée (hyperventilation, rebirth), usage éventuel de toxiques, échauffement collectif, etc. Certaines de ces méthodes pouvant présenter un danger, il est fortement déconseillé de les pratiquer sans un encadrement initial de personnes expérimentées.

Bibliographie

  • Georges Lapassade, Les états modifiés de conscience, PUF, coll. "Nodules", 1987.
  • Georges Lapassade, La transe, PUF, coll. "Que sais-je ?", 1990.
Page générée en 0.075 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique