Jean Alesi
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Jean Alesi en 2001
Jean Alesi en 2001

Jean Alesi, né Giovanni Alesi le 11 juin 1964 à Avignon, Vaucluse, France de parents siciliens, est un pilote de course français.

Biographie

Passionné au début de sa carrière par le rallye ( Un rallye est un sport automobile. Un rallye est une rencontre de jeunes de la bourgeoisie et noblesse française. Un Rallye-raid est une course de...) plus que par la course (Course : Ce mot a plusieurs sens, ayant tous un rapport avec le mouvement.) en circuit, il accéda à la monoplace par la promotion en Renault 5 (La Renault 5 est une automobile française, produite en deux générations distinctes entre 1972 et 1996.). Il conquit le titre de champion de France de Formule 3 (La Formule 3 (ou F3) est une catégorie de monoplace de sport automobile.) en 1987 et deux années plus tard celui de Formule 3000 (La Formule 3000 est une catégorie de compétition automobile créée en 1985 par la FIA. Destinée à se positionner entre la Formule 1 et la Formule 3, cette catégorie...), battant sur le fil son rival Érik Comas.

C'est également en 1989 qu'il débuta en grand prix au circuit Paul Ricard pour la manche française en remplacement du pilote italien Michele Alboreto (parti en raison d'une incompatibilité de sponsors) au sein de l'écurie Tyrrell. Alesi marqua les esprits en terminant quatrième de ce tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) premier Grand Prix.

Jean Alesi au GP du Canada 1995
Jean Alesi (Jean Alesi, né Giovanni Alesi le 11 juin 1964 à Avignon, Vaucluse, France de parents siciliens, est un pilote de course français.) au GP du Canada 1995

1990 fut sa première année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) complète en Formule 1 (La Formule 1 est une discipline de sport automobile qui se dispute sur des circuits fermés à bord de monoplaces. Depuis début 2006, les spécifications sont : monoplaces d'au moins 600 kilogrammes à vide (605 kg depuis...), toujours chez Tyrrell une équipe loin de son lustre d'antan. Lors de sa première course aux États-Unis, profitant de l'excellent comportement de ses pneus Pirelli sur le tracé urbain de Phoenix, Alesi fit sensation en menant les trente premiers tours devant Ayrton Senna. Alesi poussa même l'audace jusqu'à dépasser Senna quelques hectomètres seulement après une première attaque du champion brésilien. Alesi termina finalement deuxième. Il décrocha une autre deuxième place, plus tard dans la saison (La saison est une période de l'année qui observe une relative constance du climat et de la température. D'une durée d'environ trois mois (voir le tableau Solstice et Équinoxe...) à Monaco.

Très courtisé par les plus grosses écuries du moment, Alesi signa au cœur de l'été un pré-contrat avec Williams-Renault avant de laisser parler son cœur sicilien et de signer finalement chez Ferrari ( Automobiles et motos Ferrari, constructeur automobile italien dont le nom provient de son fondateur Enzo Ferrari. Scuderia Ferrari, l'écurie de course du constructeur. Ferrari,...). L'arrivée d'Alesi coincida malheureusement pour lui au début d'une période de crise pour la Scuderia. Malgré des résultats décevants, il échappa néanmoins aux multiples révolutions de palais agitant l'équipe italienne (Italienne est le nom communément utilisé pour le cordage servant a manœuvrer un enrouleur. Il s'enroule sur un tambour quand on déroule la...) en 1991 (limogeages successifs du directeur sportif Cesare Fiorio, du pilote n°1 Alain Prost et du président Piero Fusaro) en grande partie grace à sa combativité et son panache qui rappelaient aux exigeants tifosi italiens le souvenir de Gilles Villeneuve.

A partir de 1993, sous l'impulsion de Jean Todt (Jean Todt (surnommé " le Commendator Auvergnat " ou " le petit Napoléon ") (né le 25 février 1946 à Pierrefort en Auvergne) est un co-pilote de rallye français, devenu directeur d'écurie...), la Scuderia amorça un lent retour au sommet. Alesi en profita pour livrer en 1995 quelques unes de ses plus belles courses, souvent ternies par une malchance devenue presque proverbiale. Le chat (Le chat domestique (Felis silvestris catus) est un mammifère carnivore de la famille des félidés. Il est l’un des principaux animaux de compagnie et compte...) noir se décida toutefois à l'abandonner le 11 juin 1995 (pour ses 31 ans) au GP du Canada, les soucis mécaniques de Michael Schumacher lui permettant de signer sa seule et unique victoire en Formule 1. Paradoxalement, cette saison 1995, sa plus belle en F1, marqua la fin de son histoire d'amour avec la Scuderia Ferrari (La Scuderia Ferrari, fondée en 1929, est depuis 1947 la branche chargée de l'engagement en compétition des voitures de la marque Ferrari. De nos jours, la Scuderia Ferrari a exclusivement recentré son...), trop occupée à s'attirer les faveurs de Michael Schumacher, le meilleur pilote du moment.

Alesi parti remplacé Schumacher chez Benetton à partir de 1996, l'écurie championne du monde (Le mot monde peut désigner :) en titre, les espoirs étaient grand de voir Alesi étoffer son palmarès. Il n'en fut rien. Aux performances décevantes des Benetton, succédèrent rapidement des relations de plus en plus tendues avec Flavio Briatore (Flavio Briatore (né le 12 avril 1950 en Italie) est un homme d'affaires, ex directeur commercial de Benetton, fondateur de Billionaire Couture, manager et directeur de l'écurie de Formule 1 Benetton (Formule 1) de 1989 à 1997 et actuel...), le directeur sportif de l'écurie.

A partir de 1998, Alesi rejoignit l'écurie suisse Sauber (Sauber était une écurie de sport automobile, fondée par l'entrepreneur suisse Peter Sauber et basée à Hinwil en Suisse. Après s'être fait...) durant deux saisons, une équipe de milieu de grille ( Un grille-pain est un petit appareil électroménager. Une grille écran est un élément du tube de télévision. Une grille d'arrêt est un élément du tube de télévision. Une...), pour des résultats forcéments moyens malgré quelques jolis coups d'éclat. Nouveau défi en 2000 avec son arrivée au sein de l'écurie française Prost Grand Prix, dirigé par son ami et ancien coéquipier Alain Prost. Mais au bout de 18 mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) très décevants, Alesi claqua la porte pour s'en aller finir la saison 2001 et sa carrière en F1 au sein de l'écurie Jordan.

Jean Alesi (DTM, 2006)
Jean Alesi (DTM, 2006)

Son départ de la F1 ne fut pas pour autant synonyme de départ à la retraite. À partir de 2002, Alesi participa en effet au DTM avec Mercedes et signa plusieurs victoires.En 2006,il ne fut pas retenu dans les teams officiels Mercedes et du disputer la saison dans le team Persson engageant des Classe C de la saison précédente.Cela ne l'empêcha pas de réaliser de belles performances et de faire jeu égal,voire mieux que certains pilotes ayant une voiture 2006. Finalement,fin 2006,Alesi annonce son départ du DTM.

Jamais à court de projets et toujours animé par le démon de la course,il a annoncé en février 2007 qu'il allait participer à un tout nouveau championnat, les Speedcar Series. Se déroulant en Asie (L'Asie est un des cinq continents ou une partie des supercontinents Eurasie ou Afro-Eurasie de la Terre. Il est le plus grand continent (8,6 %...) et au Moyen-Orient,cette compétition mettra aux prises des stock cars inspirées de la NASCAR.

En dehors des circuits, Alesi ne manque pas non plus d'activités. En tant que "Capitaine" de l'équipe de France FFSA, il prodigue ses conseils aux jeunes espoirs du sport automobile français (Le Sport automobile Français entre dans la légende de la Compétition automobile en créant la première épreuve de l'histoire avec la course Paris-Rouen...). Alesi est également un excellent connaisseur en vin et il cultive une vigne (Les vignes sont des lianes de la famille des Vitaceae. Ce sont des plantes du genre Vitis largement cultivées pour leur fruit en grappes, le raisin, dont on tire un jus, le moût, qui devient du...) près de son domicile d'Avignon. On a pu le voir brièvement en figurant dans le film de sport automobile Driven réalisé par Renny Harlin.

Carrière

  • 1988: Formule 3000 avec Oreca
  • 1989: Formule 3000 avec Jordan (Champion)
  • 1989: Formule 1 avec Tyrrell-Cosworth
  • 1990: Formule 1 avec Tyrrell-Cosworth
  • 1991: Formule 1 avec Ferrari
  • 1992: Formule 1 avec Ferrari
  • 1993: Formule 1 avec Ferrari
  • 1994: Formule 1 avec Ferrari
  • 1995: Formule 1 avec Ferrari (1 victoire)
  • 1996: Formule 1 avec Benetton-Renault
  • 1997: Formule 1 avec Benetton-Renault
  • 1998: Formule 1 avec Sauber-Petronas
  • 1999: Formule 1 avec Sauber-Petronas
  • 2000: Formule 1 avec Prost-Peugeot
  • 2001: Formule 1 avec Prost-Acer puis Jordan-Honda
  • 2002: DTM avec Mercedes
  • 2003: DTM avec Mercedes
  • 2004: DTM avec Mercedes
  • 2005: DTM avec Mercedes
  • 2006: DTM avec Mercedes

Statistiques (La statistique est à la fois une science formelle, une méthode et une technique. Elle comprend la collecte, l'analyse, l'interprétation de...)

(Après le Grand Prix du Japon 2001).

  • Grands Prix disputés : 201
  • Victoires : 1 (soit 0,50 %)
  • Points marqués : 241 (soit 1,20 points par course disputée)
  • Pole Positions : 2 (soit 1,00 %)
  • Deuxième place en Grand Prix : 16 (soit 7,96 %)
  • Troisième place en Grand Prix : 15 (soit 7,46 %)
  • Podiums : 32 (soit 15,92 %)
  • Dans les Points : 70 (soit 34,83 %)
  • Records du Tour: 4 (soit 1,99 %)
  • Hat tricks (Victoire/Pole position/Record du tour) : 0 (soit 0,00 %)
  • Abandons : 87 (soit 43,28 %)
  • Tours en tête : 265
  • Kms en tête : 1 285
  • Tours parcourus : 9 645
  • Kms parcourus : 45 296
  • Débuts en F1 : 1989 (Grand Prix de France, sur le Circuit Paul Ricard, le 9 juillet 1989).
  • Dernier Grand Prix : 2001 (Grand Prix du Japon, sur le Circuit international de Suzuka, le 14 octobre 2001).
Année Nb de Courses Écurie Points Poles Victoires Records du tour Podiums Tours en tête Abandons Classement
1989 8 Tyrrell 8 0 0 0 0 0 3 9e
1990 15 Tyrrell 13 0 0 0 2 34 6 9e
1991 16 Ferrari 21 0 0 1 3 11 9 7e
1992 16 Ferrari 18 0 0 0 2 0 10 7e
1993 16 Ferrari 16 0 0 0 2 19 9 6e
1994 14 Ferrari 24 1 0 0 4 18 6 5e
1995 17 Ferrari 42 0 1 1 5 91 8 5e
1996 16 Benetton 47 0 0 2 8 60 5 4e
1997 17 Benetton 36 1 0 0 5 32 3 3e
1998 16 Sauber 9 0 0 0 1 0 5 11e
1999 16 Sauber 2 0 0 0 0 0 9 15e
2000 17 Prost 0 0 0 0 0 0 12 non classé
2001 17 Prost / Jordan 5 0 0 0 0 0 2 14e

Anecdotes

Le casque de Jean Alesi (blanc avec une bande noire et une bande rouge) est un hommage à Elio de Angelis, pilote italien décédé lors d'essais privés au Paul Ricard en 1986.

Alain Prost est le parrain d'un des enfants de Jean Alesi.

Page générée en 0.125 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique