Mât
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Le mât est un espar vertical (mis à part le beaupré) servant à soutenir les voiles sur un bateau à voiles. De manière générale, c'est un pylône vertical.

Mâture - manœuvre dormante
Mâture - manœuvre dormante

Sur les bâtiments de la marine traditionnelle, les mâts portent généralement le nom de la principale voile (Les Voiles sont l’une des 88 constellations du ciel, visible essentiellement de l’hémisphère sud. Incluse à l’origine par...) du dit mât (Le mât est un espar vertical (mis à part le beaupré) servant à soutenir les voiles sur un bateau à voiles. De manière générale, c'est un pylône vertical.).

  • Beaupré (à la proue)
  • Mât de misaine (« Misaine  » désigne deux choses sur un bateau :) (à l'avant)
  • Grand mât (le plus grand)
  • Mât d'artimon (L’artimon désigne deux éléments d'un voilier :) (mât le plus sur l'arrière et plus petit sur un bateau (Un bateau est une construction humaine capable de flotter sur l'eau et de s'y déplacer, dirigé ou non par ses occupants. Il répond aux besoins du...) à plusieurs mâts)

Sur les navires anciens en bois, un mât est un assemblage de plusieurs parties encastrées l'une dans l'autre, le tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) étant maintenu par de nombreuses roustures ou des cercles métalliques posés à chaud. Le mât pénètre dans le pont (Un pont est une construction qui permet de franchir une dépression ou un obstacle (cours d'eau, voie de communication, vallée, etc.) en passant...) par un trou appelé étambrai et va se fixer au fond de la coque dans une pièce nommée emplanture. L'emplanture est portée par la carlingue qui est une longue pièce de bois fixée parallèlement à la quille dans l'enfourchure de tous les couples.

Dans les petites embarcations, le mât est formé d'une seule pièce de bois, on dit alors qu'il est à pible.

Sur les navires à voile plus récents, notamment à partir de la moitié du XIXe siècle, les mâts ont été réalisés avec des tubes de métal (Un métal est un élément chimique qui peut perdre des électrons pour former des cations et former des liaisons métalliques ainsi que des liaisons ioniques dans...) creux. Ceci permettait une plus grande résistance, une facilité de fabrication et une plus grande fiabilité (Un système est fiable lorsque la probabilité de remplir sa mission sur une durée donnée correspond à celle spécifiée dans le cahier des charges.) pour un poids (Le poids est la force de pesanteur, d'origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la Terre sur un corps massique en raison uniquement du voisinage de la...) réduit dans les hauts.

Sur certaines unités, ils ont même pu servir de cheminée (Une cheminée (lat. caminus) est un conduit vertical aménagé dans un bâtiment, (un véhicule), pour évacuer les gaz et fumées toxiques d'un feu brûlant dans son intérieur....) de ventilation ou de conduit d'échappement pour les moteurs (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique...) ou les cuisines...

Les voiliers de plaisance actuels ont, dans leur énorme majorité, des mâts en alliage (Un alliage est une combinaison d'un métal avec un ou plusieurs autres éléments chimiques.), voire en carbone (Le carbone est un élément chimique de la famille des cristallogènes, de symbole C, de numéro atomique 6 et de masse atomique 12,0107.) composite pour des unités de course (Course : Ce mot a plusieurs sens, ayant tous un rapport avec le mouvement.) et dont les profils très élaborés peuvent même être une partie propulsive associée à la voile. une partie du gréement (Le gréement d'un navire à voile est constitué de l'ensemble des espars (mâts, bômes, tangons, etc.), manœuvres courantes (drisses, écoutes, etc.), manœuvres dormantes (étais, haubans, etc.) servant à...) courant passe à l'intérieur, limitant le fardage et les bruits aériens.

Sur les navires importants, il est formé de plusieurs parties (3 voire 4) :

  • le bas-mât
  • le mât de hune (La hune est une plate-forme intermédiaire dans les mâts. Placée à l'extrémité du bas-mât, elle a plusieurs fonctions :)
  • le mât de perroquet (Le terme perroquet ([pɛ.ʁɔ.kɛ]) désigne d'une manière générique l'ensemble des espèces d'oiseaux de l'ordre des Psittaciformes, et en particulier les grandes espèces,...).
  • le mât de cacatois (Le cacatois est une voile se trouvant au sommet d'un mât. Il existe plusieurs types de cacatois en fonction du mât où il se trouve (au-dessus du perroquet):)

Le mot mât est également employé dans l'aéronautique (L'aéronautique inclut les sciences et les technologies ayant pour but de construire et de faire évoluer un aéronef dans l'atmosphère terrestre.) pour désigner la partie qui relie un réacteur (Un réacteur peut désigner :) et l'aile ou le corps d'un avion (Un avion, selon la définition officielle de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), est un aéronef plus lourd que l'air, entraîné par un organe moteur (dans le cas...). On parle dans ce cas de mât de réacteur.

Particularités

  • Le mât de pavillon: mâtereau à la poupe, incliné vers l'arrière, servant à hisser le pavillon de nationalité. (Nota:sur les navires de guerre on trouve à l'extrême avant un second mât de pavillon, il s'agit du mât de pavillon de beaupré)
  • Le mât de charge (Le mât de charge ou corne de charge est un système utilisé pour le déplacement, le chargement ou le déchargement de certaines marchandises (généralement...).
Page générée en 0.013 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique