Mobilité des porteurs de charge - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs est disponible ici.

On se place dans un matériau possédant des porteurs libres de charge q, auquel on applique un champ électrostatique \vec{E} permanent (noter aussi l'absence de champ \vec{B}). Appliquons alors le principe fondamental de la dynamique dans le référentiel du conducteur supposé galiléen (voir force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un...) électromagnétique) :

m \frac{d\vec{v}}{dt}=q\vec{E}

d'où \vec{v}=\frac{q\vec{E}}{m} t + \vec{v}_0

Par conséquent la vitesse (On distingue :) diverge et donc le vecteur densité de courant (On notant i le courant électrique dans une portion de conducteur, et soit un vecteur élément de...) aussi car \vec{j}=qn<\vec{v}>

par conséquent l'intensité diverge, ce qui est impossible.

Il faut donc que la vitesse tende vers une valeur finie.

De plus \vec{v} est colinéaire à \vec{E} (en l'abscence de \vec{B}), on pose donc :

\vec{v}=\mu\vec{E}

μ est dit la mobilité, il dépend du matériau (Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne...), du porteur de charge (Un porteur de charge est une particule ou une quasi-particule qui porte une charge électrique. En...), de la température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et...), de ||\vec{E}||,...

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis !
Page générée en 0.025 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique