Cyme
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

En botanique, une cyme est une inflorescence simple définie (ou sympodique), dans laquelle l'axe principal est terminé par une fleur; cette fleur, qui est la fleur centrale de l'inflorescence fleurit en premier et arrête la croissance de l'axe, d'où le qualificatif de définie. Il en est de même des axes secondaires, tous terminés par une fleur (La fleur est constituée par l’ensemble des organes de la reproduction et des enveloppes qui les entourent chez les angiospermes (aussi appelées plantes à fleurs). Après la pollinisation, la fleur est...). Contrairement au cas des inflorescences indéfinies, la floraison (La floraison est le processus biologique de développement des fleurs. Elle est contrôlée par l'environnement (lumière, humidité, température) et les phytohormones.) est centrifuge.

Selon leur mode de ramification, on distingue trois types de cymes :

cyme bipare
cyme (En botanique, une cyme est une inflorescence simple définie (ou sympodique), dans laquelle l'axe principal est terminé par une fleur; cette fleur, qui est la fleur centrale de l'inflorescence...) bipare
cyme multipare
cyme multipare
Cyme scorpioïde
Cyme scorpioïde

Cyme bipare

L'axe principal porte deux axes secondaires qui s'insèrent au-dessous de la fleur terminale. Les axes secondaires peuvent aussi se ramifier sur le même modèle, souvent dans un plan perpendiculaire (En géométrie plane, on dit que deux droites sont perpendiculaires quand elles se coupent en formant un angle droit. Le terme de perpendiculaire vient du latin per-pendiculum...) à la ramification initiale : c'est un type d'inflorescence (L'inflorescence est la disposition des fleurs sur la tige d’une plante à fleur. Cette disposition est souvent caractéristique d’une famille, par exemple le spadice des Aracées, et lui a parfois donné son nom : les...) rencontrée chez les Caryophyllacées, comme l'œillet, la stellaire (Stellaria est un genre de plantes herbacées annuelles ou vivaces, les stellaires, de la famille des Caryophyllaceae. Il comprend près de 90 espèces réparties à travers le monde.), le lychnis, etc. mais aussi dans d'autres familles : les bégonias, certains lins...

Cyme multipare

L'axe principal porte au moins trois axes secondaires qui s'insèrent au-dessous de la fleur terminale à l'aisselle de bractées ; eux-mêmes sont ramifiés sur le même modèle. Exemple : l'euphorbe réveille-matin.

Cyme unipare

Dans le cas d'une cyme unipare, l'axe principal ne produit qu'une seule ramification secondaire, qui elle-même porte une seule ramification, et ainsi de suite. Selon l'orientation (Au sens littéral, l'orientation désigne ou matérialise la direction de l'Orient (lever du soleil à l'équinoxe) et des points cardinaux (nord de la boussole) ;) des ramifications, on obtient deux types de cymes unipares :

Cyme scorpioïde

L'inflorescence est courbée en forme de queue de scorpion, du fait que les ramifications successives se produisent toutes du même côté de l'axe, toutes les bractées florales se retrouvant à l'intérieur de la courbe (En géométrie, le mot courbe, ou ligne courbe désigne certains sous-ensembles du plan, de l'espace usuels. Par exemple, les droites, les segments, les lignes polygonales et les cercles sont...) et les fleurs à l'extérieur. La cyme scorpioïde se retrouve chez de nombreuses Borraginacées, comme le myosotis.

Cyme hélicoïde

Cyme hélicoïde
Cyme hélicoïde

Les ramifications se produisent alternativement d'un côté et de l'autre de l'axe, donnant à l'inflorescence une forme hélicoïdale ; cependant souvent les axes sont redressés et sont dans le prolongement de l'axe initial, l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un tout »,...) simulant une grappe. La différence avec cette dernière se décèle au fait que les fleurs se trouvent à l'opposé ( En mathématique, l'opposé d’un nombre est le nombre tel que, lorsqu’il est à ajouté à n donne zéro. En botanique, les organes d'une plante sont dits opposés...) d'une bractée (qui est en réalité celle de la fleur supérieure (alors que dans une grappe, les fleurs sont toujours à l'aisselle d'une bractée).

Inflorescences composées : le regroupement de cymes en grappe s'appelle un thyrse.

Page générée en 0.013 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique