PACBASE
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

PACBASE est un atelier de génie logiciel générant des programmes en langage COBOL. Son nom d'origine, PAC700, provient de l'acronyme PAC pour " Programmation Automatique Corig ". CORIG, COnception et Réalisation en Informatique de Gestion, était une méthode de programmation structurée (La programmation structurée peut être vue comme un sous-ensemble, ou une branche, de la programmation impérative, un des paradigmes majeurs de la...) des années 1970.

Il permet de rendre indépendants les aspects logiques des aspects physiques de la programmation ; ainsi le même source PACBASE (PACBASE est un atelier de génie logiciel générant des programmes en langage COBOL. Son nom d'origine, PAC700, provient de l'acronyme PAC pour « Programmation Automatique Corig ». CORIG, COnception et...), moyennant la bonne spécification d'un nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) très réduit de paramètres, peut générer des programmes COBOL (COBOL est un langage de programmation de troisième génération créé en 1959 (officiellement le 18 Septembre 1959). Son nom est l'acronyme de COmmon Business Oriented Language qui révèle sa vocation...) opérant sur machines IBM (International Business Machines Corporation (IBM) est une société multinationale américaine présente dans les domaines du matériel informatique, du logiciel et des services informatiques.) ou sur machines Bull (Bull est une société française spécialisée dans l'informatique professionnelle.), et même Unix.

L'éditeur de cet AGL était la CGI (Compagnie Générale Informatique), rachetée depuis par IBM. De nombreuses entreprises (banques, assurances, etc.), essentiellement en France, utilisent PACBASE. IBM a annoncé la fin du support de PACBASE pour 2012.

Le référentiel

PACBASE gère un référentiel d'entités, contenant un dictionnaire des données structuré.

Les principales entités sont :

  • des rubriques : données (l'entité la plus élémentaire) ;
  • des segments, ou fichiers : ensembles de données représentant des objets métiers ou des relations entre objets métiers. Ce sont des listes de rubriques ;
  • des structures de données : ensembles de segments ou d'états ;
  • des états : pour l'impression ;
  • des programmes (batchs) ;
  • des écrans (transactionnel) ;
  • des textes (documentation) ;
  • des manuels (ensembles de textes).

La gestion centralisée d'un référentiel permet d'obtenir les chaînages entre entités (quels programmes informatiques utilisent telle rubrique, etc.), de la même manière qu'un logiciel (En informatique, un logiciel est un ensemble d'informations relatives à des traitements effectués automatiquement par un appareil informatique. Y sont inclus les...) Wiki.

Les bibliothèques

PACBASE propose une arborescence hiérarchisée de bibliothèques dans lesquelles sont rangées les entités. Cela permet à plusieurs équipes de travailler sur le même référentiel et de stocker leurs programmes dans leurs bibliothèques propres.

Le principe de hiérarchie est le suivant : les entités d'une bibliothèque sont utilisables par les bibliothèques du niveau inférieur. Ainsi des entités importantes (que ce soit des données ou des macro-structures) peuvent n'être déclarées qu'une seule fois et donc communes à l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une...) d'un site).

Les sessions

PACBASE propose un système de gestion de version (La gestion de version (en anglais revision control) est une activité qui consiste à maintenir l'ensemble des versions d'un logiciel. Essentiellement utilisée dans le...) au moyen de session historisée, de travail ou de session courante. Simpliste, elle permet cependant de gérer les différentes versions d'une application à condition de ne pas trop les multiplier ni de faire beaucoup de développements sur plusieurs branches à la fois.

Limites

PACBASE permet de générer facilement des programmes simples. Cependant, il est très restrictif et possède quelques bogues non corrigés. Cela tente parfois les programmeurs qui y sont confrontés à coder directement en COBOL, ce qui est vivement déconseillé. Une connaissance approfondie de l'outil (Un outil est un objet finalisé utilisé par un être vivant dans le but d'augmenter son efficacité naturelle dans l'action. Cette augmentation se traduit par la simplification des actions entreprises, par une plus grande...) permet de trouver une parade en respectant les normes de programmation (La programmation dans le domaine informatique est l'ensemble des activités qui permettent l'écriture des programmes informatiques. C'est une étape importante de la conception de logiciel...) liées à Pacbase ou à l'entreprise utilisatrice.

Par ailleurs, Pacbase est un outil manquant de convivialité, et sa portabilité (Selon le contexte, le mot portabilité peut avoir plusieurs significations :) sur d'autres environnements de développement que le COBOL n'est pas évidente. Il est structuré selon une logique (La logique (du grec logikê, dérivé de logos (λόγος), terme inventé par Xénocrate signifiant à la...) datant des années 1970, dans laquelle on n'imaginait pas d'exigences fortes d'interopérabilité (L'interopérabilité est la capacité que possède un produit ou un système dont les interfaces sont intégralement connues à fonctionner avec d'autres produits ou systèmes existants ou futurs.) entre systèmes complexes.

La programmation

Que ce soit en batch ou en TP, la démarche est la même :

  1. Mise en place du standard PACBASE, qui consiste en une systématisation de la programmation. Le standard batch est différent du standard TP.
  2. Ajout du standard entreprise, via des Macro Structures Paramétrées (MSP)
  3. Finalisation par des traitements spécifiques

En batch

PACBASE gère des notions de rupture et de synchronisation de fichiers (La synchronisation de fichiers (ou de répertoires) est le processus permettant de faire correspondre les contenus de deux emplacements de stockage.) à l'aide d'indicateurs dédiés permettant de savoir très facilement pour chaque fichier ( Un fichier est un endroit où sont rangées des fiches. Cela peut-être un meuble, une pièce, un bâtiment, une base de données informatique. Par...), si l'on traite une donnée (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire,...) pour la première fois ou la dernière fois, ou si elle est présente dans d'autres fichiers en entrée.

En Transactional Processing (module Dialogue)

PACBASE gére la cinématique (En physique, la cinématique est la discipline de la mécanique qui étudie le mouvement des corps, en faisant abstraction des causes du mouvement (celles-ci sont généralement...) transactionnelle. Il prend également en charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement ou un bénéfice non...) tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) l'aspect technique de l'interfaçage avec le moniteur transactionnel (par exemple : CICS)

Notes

  • PACBASE s'utilise à l'aide d'un langage de commande (Commande : terme utilisé dans de nombreux domaines, généralement il désigne un ordre ou un souhait impératif.) assez peu ergonomique, assez différent des outils mainframe standard, ce qui restreint son utilisation à ceux qui ont suivi une formation dédiée. Une interface (Une interface est une zone, réelle ou virtuelle qui sépare deux éléments. L’interface désigne ainsi ce que chaque élément a besoin de connaître de...) utilisateur ergonomique est utilisable en mode client-serveur (L'architecture client/serveur désigne un mode de communication entre plusieurs ordinateurs d'un réseau qui distingue un ou plusieurs postes clients du serveur : chaque logiciel client peut envoyer...), connu sous le nom de Pacdesign.
  • Un module de Pacbase, PAF (PACBASE Access Facility), permet d'exécuter des scripts dans un langage proche du SQL (appelé PAF-SQL) ; les entités sont alors vues sous la forme de tables.
Page générée en 0.219 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique