NeXT
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Le logo NeXT dessiné par Paul Rand

NeXT Computer, Inc (devenue NeXT Software, Inc) était une entreprise d’informatique fondée par Steve Jobs en 1985 après son départ d’Apple.

Des débuts difficiles

L’idée originale de Steve Jobs (Steven Paul Jobs (né le 24 février 1955) est, avec Steve Wozniak, le cofondateur d'Apple. Ils sont tous deux considérés comme les pionniers de la micro-informatique pour avoir...) était de concevoir des ordinateurs pour les établissements scolaires et universitaires. Sa nouvelle société, à laquelle se joignent cinq anciens employés d’Apple, bénéficie rapidement du financement du milliardaire américain Ross Perot. Jobs, extrêmement soucieux de l’aspect physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens général et ancien, la physique...) des ordinateurs, décide de donner à ses produits une esthétique incomparable (L'Incomparable est un diamant jaune-brun, un des plus grand jamais trouvé dans le monde (890 carats - 178 g).). Ce seront des cubes noirs dessinés par Hartmut Esslinger (en), et un logo à la typographie originale, imaginé par Paul Rand, et symbolisant cette forme.

Le but de NeXT (NeXT Computer, Inc (devenue NeXT Software, Inc) était une entreprise d’informatique fondée par Steve Jobs en 1985 après son départ d’Apple.) était la conception, la construction et la vente d’ordinateurs. Mais en complément du matériel, placé sous la responsabilité de Rich Page (en), qui a participé au lancement de Lisa chez Apple (Apple, Inc. (Apple Computer, Inc. jusqu'en janvier 2007 ; apple signifie « pomme » en anglais) (NASDAQ : AAPL) est une société multinationale dont...), NeXT a dû développer un système d’exploitation spécifique pour ses ordinateurs. C’est une équipe menée par Avadis Tevanian JR, l’un des principaux développeurs du micro-noyau Mach, qui est chargée de mettre au point (Graphie) le nouveau système, baptisé NeXTSTEP (NeXTSTEP est le système d'exploitation des ordinateurs conçus par NeXT, basé sur un micro-noyau Mach, un environnement BSD 4.3 et une interface graphique efficace fondée sur le Display PostScript.), Des ingénieurs français comme Jean-Marie Hullot et Bertrand Serlet rejoignent alors la société.

En 1987, l’usine de production de NeXT, située à Fremont, était en mesure de fabriquer 150 000 machines par an. Canon décide d’investir 100 millions de dollars dans l’entreprise, puis IBM (International Business Machines Corporation (IBM) est une société multinationale américaine présente dans les domaines du matériel informatique, du...) accepte finalement, en 1989, de verser 65 millions de dollars pour obtenir la licence de NeXTstep. Cette rentrée d’argent permet à la société de se maintenir à flot, mais des dissensions apparaissent dans l’équipe et une partie des cadres quitte NeXT au moment où les premiers modèles du NeXT Cube (En géométrie euclidienne, un cube est un prisme dont toutes les faces sont carrées. Les cubes figurent parmi les solides les plus remarquables de l'espace. C'est un des cinq solides de...) sont commercialisés. Mais les ventes restent confidentielles. Canon, inquiet de son investissement, injecte alors 30 millions de dollars de plus dans l’entreprise.

Le NeXT de Tim Berners-Lee (Tim Berners-Lee - citoyen britannique né à Londres le 8 juin 1955 et dont le nom complet est Sir Timothy John Berners-Lee - est le...) au CERN (1991)

En juin 1991, Ross Perot n’a plus confiance dans la société et démissionne du conseil d’administration. En 1992, Rich Page quitte NeXT. Canon doit encore subventionner l’entreprise, apportant 55 millions de dollars supplémentaires. Mais Jobs persévère. Au total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme. Exemple : "Le total...), 50 000 machines NeXT seront vendues. C’est sur un ordinateur (Un ordinateur est une machine dotée d'une unité de traitement lui permettant d'exécuter des programmes enregistrés. C'est un ensemble de circuits...) NeXT que Tim Berners-Lee développa WorldWideWeb au CERN. De son côté, John Carmack a utilisé un NeXT Cube pour développer ses deux jeux vedettes : Wolfenstein 3D et Doom.

Un nouveau souffle pour Apple

NeXT est finalement rachetée en 1996 pour 427 millions de dollars par Apple, qui recherchait un nouveau système d’exploitation pour ses ordinateurs Macintosh (Macintosh (prononcé /makintɔʃ/) ou Mac est une série de différentes familles d'ordinateurs personnels conçus, développés, et vendus par Apple....). Suite à ce rachat, Steve Jobs se retrouve propulsé à la tête d’Apple. Une boutade disait à l’époque qu’Apple avait dépensé 400 millions de dollars pour se faire racheter par NeXT.

L’équipe de développement de NeXT travaille alors sur un nouveau système d’exploitation, baptisé Mac OS X (Mac OS X est une ligne de systèmes d’exploitation propriétaire développés et commercialisés par Apple, dont la version la plus récente (Mac OS X 10.5 dit 'Leopard' fin 2007) est installée sur tous les Macs vendus...), qui est en fait une adaptation de NeXTSTEP. Apple reprit également WebObjects et en continua le développement pour en faire une implémentation (Le mot implantation peut avoir plusieurs significations :) de J2EE. Ainsi, on retrouve dans Mac OS (Mac OS (pour Macintosh Operating System) est le nom du système d'exploitation d'Apple pour ses ordinateurs Macintosh. Il est surtout connu pour être le premier système...) X le micro-noyau Mach, l’Objective C, les XCode Tools contenant, entre autres, Interface (Une interface est une zone, réelle ou virtuelle qui sépare deux éléments. L’interface désigne ainsi ce que chaque élément a besoin de connaître de l’autre pour pouvoir fonctionner correctement.) Builder, et les fonctionnalités du serveur graphique, mais utilisant cette fois l’environnement PDF et non plus Display PostScript.

Page générée en 2.219 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique