Philippines
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Géologie

Les Philippines seraient apparues à la suite de violents mouvements de soulèvement et dépression de la plaque continentale asiatique, dont elles auraient autrefois fait partie avec Bornéo. Des éruptions volcaniques et des tremblements de terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive des quatre planètes...) auraient ensuite fragmenté cette masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte) et l'autre la contribution du...) continentale. Plissé à la fin du tertiaire, puis soumis à une tectonique (La tectonique (du grec « τ?κτων » ou « tekt?n » signifiant batisseur, charpentier) est l'étude des structures géologiques d'échelle kilométrique et plus (chaînes de montagnes, bassins...) cassante de très grande amplitude (Dans cette simple équation d’onde :), le relief (Le relief est la différence de hauteur entre deux points. Néanmoins, ce mot est souvent employé pour caractériser la forme de la surface de la Terre.) se caractérise d'une part par des chaînes montagneuses aux plaines étroites et peu nombreuses et d'autre part, par la proximité de fosses marines parmi les plus profondes du monde (Le mot monde peut désigner :) (plus de 11000 mètres, à l'est de Mindanao). Aujourd'hui encore, l'action conjuguée des volcans, des tremblements de terre, de la mousson (La mousson est le nom d'un système de vents périodiques des régions tropicales, actif particulièrement dans l'océan Indien et l'Asie du Sud. Le mot mousson provient (par le portugais) de l'arabe mawsim...) et des typhons continue de façonner la physionomie de l'archipel (Un archipel est un ensemble d'îles relativement proches les unes des autres. La proximité se double le plus souvent d'une origine géologique commune.).

Le Mont Apo, point (Graphie) culminant des Philippines (La République des Philippines est un pays constituée d'un archipel de 7 107 îles dont onze d'entre elles totalisent plus de...), s'élève à 2 954 mètres d'altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau de base. C'est une des composantes géographique et biogéographique qui explique la répartition de la...) sur l'île (Une île est une étendue de terre entourée d'eau, que cette eau soit celle d'un cours d'eau, d'un lac ou d'une mer. Son étymologie latine, insula, a donné l'adjectif...) de Mindanao. Les principaux sommets sont des volcans dont une douzaine demeurent actifs, les plus redoutables étant le Mont Mayon (2 451 m) et le Taal, sur l'île de Luçon (Luçon (anglais et tagalog : Luzon), est le nom de la plus grande et principale île des Philippines et l'un des trois grands groupes d'îles du pays,...). L'archipel appartient en effet à la ceinture de feu (Le feu est la production d'une flamme par une réaction chimique exothermique d'oxydation appelée combustion.) du Pacifique.

Subdivisions

Carte des Philippines des régions et leurs provinces

Les Philippines sont divisées en une hiérarchie d’unités locales de gouvernement (Local Government Units, LGU), la province (lalawigan en filipino) étant la subdivision de base. En 2002, il y a 79 provinces dans le pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui subsiste le plus souvent sous forme de...), regroupées en 17 régions (rehiyon). Les provinces sont subdivisées en villes et municipalités, qui elles-mêmes sont composées de barangays. Le barangay est la plus petite LGU.

Les régions sont généralement organisées de manière à regrouper des provinces ayant les mêmes caractéristiques culturelles et ethnologiques.

Les provinces sont regroupées en régions pour des raisons de commodité administrative. La plupart des administrations gouvernementales possèdent des bureaux au niveau régional, habituellement dans la ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent être à moins de 200 m chacune, par opposition aux...) ayant le statut de capitale (Une capitale (du latin caput, capitis, tête) est une ville où siègent les pouvoirs, ou une ville ayant une prééminence dans un domaine social, culturel, économique ou sportif, dans ce cas on parle aussi de...) régionale.

Les régions elles-mêmes ne possèdent pas d'organe (Un organe est un ensemble de tissus concourant à la réalisation d'une fonction physiologique. Certains organes assurent simultanément plusieurs fonctions, mais dans ce cas, une fonction est...) gouvernant distinct, à l'exception de la Région autonome en Mindanao musulmane et de la Région administrative de la Cordillère (Une cordillère est une chaîne de montagnes allongée et étroite résultant généralement de la rencontre de deux plaques tectoniques.), qui sont autonomes.

En 2002, les Philippines comptent 17 régions. Les régions sont géographiquement combinées en trois groupes d'îles : Luçon, les Visayas, et Mindanao.

Villes

  • Capitale : Manille (Manille (en tagalog, Lungsod ng Maynila ; en anglais, Manila) est la capitale des Philippines.) (avec un septième de la population philippine)
  • Autres villes principales : Cebu (Cebu est une île et une province des Philippines, située dans la région centrale des Visayas entre Negros et Leyte.), Davao, Quezon City, Zamboanga, Cagayan de Oro, Bacolod City, Iloilo, Ángeles, General Santos, Batangas...

Climat

Le pays est situé dans la zone tropicale, mais est plus particulièrement de type tropical humide : l'est du pays est presque constamment arrosé, tandis que l'ouest (L’ouest est un point cardinal, opposé à l'est. C'est la direction vers laquelle se couche le Soleil à l'équinoxe, le couchant (ou ponant).) connaît une saison (La saison est une période de l'année qui observe une relative constance du climat et de la température. D'une durée d'environ trois mois (voir le tableau Solstice et Équinoxe ci-dessous), la saison joue un rôle...) sèche et des pluies de moussons en été. Son climat local est chaud et humide. En saison sèche, les températures s'échelonnent entre 28 et 37° mais en saison des pluies, ces températures régressent entre 25 et 31°. La moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de l'ensemble s'ils étaient tous...) annuelle de température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et étudiée en thermométrie. Dans la vie courante, elle est reliée aux sensations de froid...) est d'environ 29 °C. Les Philippines connaissent généralement trois saisons: Tág-inít ou Tág-aráw (la saison chaude, ou l'été de mars à mai), Tág-ulán (la saison des pluies de juin à novembre) et Tág-lamíg (la saison froide de décembre à février). Le climat ne connaît pratiquement pas d’amplitude thermique (La thermique est la science qui traite de la production d'énergie, de l'utilisation de l'énergie pour la production de chaleur ou de froid, et des...) permettant de définir des saisons. Les précipitations annuelles moyennes s’élèvent à environ 1900 mm dans les plaines, et sur la plupart des îles, la saison des pluies coïncide avec la mousson d’été, qui dure de mai à octobre; le vent (Le vent est le mouvement d’une atmosphère, masse de gaz située à la surface d'une planète. Les vents les plus violents...) souffle alors du sud-ouest (Le sud-ouest est la direction à mi-chemin entre les points cardinaux sud et ouest. Le sud-ouest est opposé au nord-est.). L'archipel n'est pas épargné par les typhons et les tempêtes tropicales qui s'invitent entrent juin et octobre : fin novembre 2004, l'un de ces épisodes pluvieux a touché le nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) du pays et fait quelque 500 morts et disparus ; le 1er décembre 2006, des coulées de boue (En sédimentologie, la boue est un mélange d'eau et de particules sédimentaires fines de limons et d'argiles.) consécutives aux pluies du typhon Durian ont enseveli un millier de personnes au pied du Mont Mayon.

Page générée en 0.096 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique