Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Informatique

Introduction

Les moyens de calcul informatique permettent une prévision météorologique à plusieurs jours et la modélisation climatique.

informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine d'activité scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les...), technique et industriel en rapport avec le traitement automatique (L'automatique fait partie des sciences de l'ingénieur. Cette discipline traite de la modélisation, de l'analyse, de la commande et, de la...) de l'information par des machines telles que les ordinateurs, les consoles de jeux, les robots, etc.

Le terme « informatique » désigne à l'origine l´informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine d'activité scientifique, technique et industriel en rapport avec le traitement automatique de...) théorique : un ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude...) de sciences formelles qui ont pour objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à...) l'étude de la notion d'information et des procédés de traitement automatique de celle-ci. En font partie, par exemple, l'algorithmique (L'algorithmique est l’ensemble des règles et des techniques qui sont impliquées dans la définition et la conception d'algorithmes, c'est à dire de processus systématiques de résolution, par le calcul,...), le traitement du signal ( Termes généraux Un signal est un message simplifié et généralement codé. Il existe sous forme d'objets ayant des formes...), la calculabilité et la théorie de l'information.

L'automatisation du traitement d'informations est bien plus ancienne que l'invention de l'ordinateur (Un ordinateur est une machine dotée d'une unité de traitement lui permettant d'exécuter des programmes enregistrés. C'est un ensemble de circuits électroniques permettant de...). Les premières machines de traitement automatisé étaient des machines mécaniques construites au XVIIe siècle.

« La science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir appris, ce que l'on tient pour vrai au sens large. L'ensemble de...) informatique n'est pas plus la science des ordinateurs que l'astronomie (L’astronomie est la science de l’observation des astres, cherchant à expliquer leur origine, leur évolution, leurs...) n'est celle des télescopes »

— Edsger Dijkstra.

Apparu dans les années 1950, le secteur d'activité des technologies de l'information et de la communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter- espèces) ou la machine...) est lié à la fois à l'informatique, l'électronique et la télécommunication. Les activités sont la production de matériel informatique - machines et pièces détachées, et de logiciels - procédés de traitement - qui sont destinés à l'acquisition (En général l'acquisition est l'action qui consiste à obtenir une information ou à acquérir un bien.), au stockage, à la transformation, la transmission et la restitution automatique d'informations. Le secteur fournit également de nombreux services liés à l'utilisation de ses produits : enseignement (L'enseignement (du latin "insignis", remarquable, marqué d'un signe, distingué) est une pratique d'éducation visant à développer les...), assistance, surveillance et entretien.

Étymologie

Les anglophones utilisent le terme computer science pour la science (informatique) et la science appliquée (ainsi que l'étude de sa mise en œuvre). Par opposition à information technology (autrefois data processing) qui regroupe toutes les techniques permettant de traiter les informations .

Le terme « informatique » est utilisé pour la première fois en France en mars 1962 par Philippe Dreyfus (Philippe Dreyfus, directeur du Centre national de calcul électronique de la société Bull dans les années 1950, était un pionnier de l'informatique en France.), ancien directeur du Centre National de Calcul Électronique de Bull (Bull est une société française spécialisée dans l'informatique professionnelle.) dans les années 1950, pour son entreprise « Société d'Informatique Appliquée » (SIA), à partir des mots « information » et « automatique ».

En France, l'usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) officiel du mot a été consacré par Charles de Gaulle qui, en Conseil des ministres, a tranché entre « informatique » et « ordinatique », et le mot fut choisi par l'Académie française en 1967 pour désigner la science du traitement de l'information.

Le terme allemand Informatik est créé en 1957 par Karl Steinbuch qui a publié un essai intitulé Informatik: Automatische Informationsverarbeitung (Informatique : traitement automatique de l'information).

En juillet 1968, le ministre fédéral de la Recherche scientifique (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les...) d'Allemagne, Gerhard Stoltenberg, prononça le mot Informatik lors d'un discours officiel au sujet de la nécessité d'enseigner cette nouvelle discipline dans les universités de son pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la...), et c'est ce mot qui servit aussitôt à nommer certains cours dans les universités allemandes. Le mot informatica fit alors son apparition en Italie et en Espagne, de même qu’informatics au Royaume-Uni.

Le mot « informatique » a ensuite été repris par la Compagnie Générale d'Informatique (CGI) créée en 1969.

Pendant le même mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) de mars 1962, Walter F. Bauer inaugura la société américaine Informatics Inc. qui, elle, déposa son nom et poursuivit toutes les universités qui utilisèrent ce nom pour décrire la nouvelle discipline, les forçant à se rabattre sur computer science, bien que les diplômés qu'elles formaient fussent pour la plupart des praticiens de l'informatique plutôt que des scientifiques au sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une évolution progressive allant du ralentissement du vieillissement, suivi de son...) propre. L’Association for Computing Machinery, la plus grande association d'informaticiens au monde (Le mot monde peut désigner :), approcha même Informatics Inc. afin de pouvoir utiliser le mot informatics pour remplacer l'expression computer machinery, mais l'entreprise déclina l'offre. La société Informatics Inc. cessa ses activités en 1985, achetée par Sterling Software.

Évolution du sens

Le sens du mot informatique, qui désigne initialement la science du calculateur (en anglais computer science) a évolué vers un sens populaire beaucoup plus large qui inclut de nombreuses activités en rapport avec les techniques de l'information.

Bernard Lang effectue une analogie au secteur de l'automobile (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de personnes ou de marchandises, elle est...), et dit :

« nul ne confond la thermodynamique (On peut définir la thermodynamique de deux façons simples : la science de la chaleur et des machines thermiques ou la science des grands...), la technique des moteurs (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie...) à explosion (Une explosion est la transformation rapide d'une matière en une autre matière ayant un volume plus grand, généralement sous forme de gaz. Plus cette...) et le mode d'emploi d'un véhicule automobile.  »

Pour éviter toute confusion, les milieux académiques utilisent les termes science informatique, informatique fondamentale ou informatique théorique pour désigner la science du calculateur. Tandis que les milieux économiques utilisent le terme technologies de l'information ou technologies de l'information et de la communication pour désigner le secteur industriel. L'utilisation des appareils est parfois assimilée à de la conduite, comme dans la European Computer Driving License (traduction : permis de conduire (Le permis de conduire est un droit administratif de circuler donnant l'autorisation de conduire certains véhicules dans un pays donné. Il...) un ordinateur).

Traduction en anglais

L'usage contemporain du terme « informatique » recouvre deux champs disciplinaires distincts dans les pays anglo-saxons : les sciences de l'ordinateur (computer science) et « l'informatics » (dont les sciences de l'information sont un sous-domaine). Le domaine de « l'informatics » s'intéresse à la structure, les algorithmes, le comportement et les interactions des systèmes naturels ou artificiels qui stockent, traitent et échangent de l'information. Ce champ (Un champ correspond à une notion d'espace défini:) disciplinaire reste encore largement méconnu en France en tant que tel pour quatre raisons principales :

  • le brevet sur le nom informatics déposé par Bauer et réservé à sa société qui a freiné son utilisation ;
  • l'apparition dans les années 2000 de cursus de x-informatique (bio-informatique, chemoinformatique…) vus comme la conjonction des sciences de la computation et des techniques de traitements massifs de données et qui ont masqué la spécificité de la discipline ;
  • la confusion fréquente entre les NTIC, la science de l'information et la théorie de l'information ;
  • la nature de l'enseignement de l'informatique en France qui considère souvent l'informatique comme un sous-domaine des mathématiques.

Cependant, la situation (En géographie, la situation est un concept spatial permettant la localisation relative d'un espace par rapport à son environnement proche ou non. Il inscrit un lieu dans un...) pourrait évoluer rapidement avec l'apparition de formations où cette distinction est fondamentale, en sciences cognitives notamment.

Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0. Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page.

La liste des auteurs de cet article est disponible ici.