Ris (marine)
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

En navigation à voile, prendre un ris signifie réduire la surface d'une voile (traditionnellement, en repliant une partie de la voile, qui est ensuite maintenue par des bouts baptisés garcettes de ris). La bordure de la voile est maintenue par une bosse de ris (Une bosse de ris est un cordage présent sur la chute d'une voile et permettant la prise de ris : une fois la voile abaissée, la bosse de ris sert à étarquer la bordure.) tandis que le point (Graphie) d'amure (L'amure est, comme l'écoute qui lui est symétriquement opposée, le cordage qui relie le coin inférieur d'une voile carrée au pont d'un navire à voiles.) est fixé par un œillet sur un crochet du vit-de-mulet (Le vit-de-mulet (ou vit de mulet) est une tige de métal reliant une vergue à un mât. On trouve également les orthographes:).

Les voiles traditionnelles comprenaient plusieurs bandes de ris, qui permettaient de réduire progressivement la toile lorsque le vent (Le vent est le mouvement d’une atmosphère, masse de gaz située à la surface d'une planète. Les vents les plus violents connus ont...) forcissait.

Sur les voiliers modernes, on peut désormais réduire la voile (Les Voiles sont l’une des 88 constellations du ciel, visible essentiellement de l’hémisphère sud. Incluse à l’origine par Ptolémée dans l’immense constellation du Navire Argo, elle fut...) de manière continue grâce à des systèmes à enrouleurs (fixés sur l'étai (Sur un voilier, l' étai (1) est un câble servant à maintenir le mât longitudinalement vers l'avant. Les haubans (3) et les galhaubans maintiennent le mât latéralement, légèrement vers...) pour les voiles d'avant, ou intégrés dans la bôme).

Page générée en 0.112 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique