Conseil national des ingénieurs et scientifiques de France
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Logo du CNISF
Logo du CNISF

Présentation générale

Le Conseil National des Ingénieurs et Scientifiques de France (CNISF) est une association relevant de la loi de 1901, apolitique et aconfessionnelle, qui se veut représentative en France et à l'étranger des ingénieurs et scientifiques de France. Elle fédère plus de 160 associations de diplômés et anciens élèves d'écoles d'ingénieurs et une trentaine sociétés d'ingénieurs et scientifiques, et est présente sur tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) le territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en géographie humaine et politique, même si ce concept est utilisé par d'autres sciences humaines. Dans le dictionnaire de géographie de...) français par le biais de 23 "Unions régionales des Ingénieurs et Scientifiques" (les URIS) ainsi qu'à l'étranger (13 sections). Par ce biais, le CNISF compte plus de 160 000 membres directs et indirects, et représente 450 000 ingénieurs et scientifiques.

Le CNISF est une association reconnue d'utilité publique depuis le 22 décembre 1860 par décret de Napoléon III, Empereur des Français.

Historique

Le CNISF tire ses origines de la Société centrale des ingénieurs civils. Le terme d'" ingénieur civil " s'oppose dans ce cas aux ingénieurs de la fonction publique formés au sein de l'École polytechnique et de ses écoles d'applications, civiles ou militaires.

La Société centrale des ingénieurs civils fut créée en 1848 à l'initiative d'un groupe d'anciens élèves de l'École centrale des arts et manufactures. En 1850, celle-ci est renommée en Société des ingénieurs civils de France puis reconnue d'utilité publique en 1860. Avec la création de plusieurs sociétés d'ingénieurs diplômés ou d'anciens élèves d'écoles d'ingénieurs, une Fédération des associations et sociétés françaises d'ingénieurs diplômés (FASFID) est créée en 1929. En 1948 apparaît l'Union des associations et sociétés industrielles françaises et enfin, en 1957, le Conseil national des ingénieurs français.

En 1978, un premier regroupement est décidé entre la Société des ingénieurs civils de France et l'Union des associations et sociétés industrielles françaises pour créer la Société des ingénieurs et scientifiques de France. En 1990, la Société des ingénieurs et scientifiques de France, le Conseil national des ingénieurs française et la Fédération des associations et sociétés françaises d'ingénieurs diplômés fusionnent pour donner naissance au Conseil national des ingénieurs et scientifiques de France.

Objets et fonctionnement du CNISF

Objets

La vocation première du CNISF est l'apport au monde (Le mot monde peut désigner :) des Ingénieurs et Scientifiques d'une force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un pouvoir de la volonté ou encore une vertu morale...) représentative équivalente à celles d'autres catégories socio-professionnelles (Ordres des avocats, médecins, etc.), qui est décrite par l'association comme indispensable à la défense de leurs intérêts propres. Le fonctionnement du CNISF s'articule autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5 genres...) de deux axes principaux, à savoir :

  • la promotion, le maintien et la défense des intérêts moraux, culturels, économiques des ingénieurs et scientifiques - par formation ou par les fonctions qu'ils exercent.
  • l'amélioration de l'impact des progrès scientifiques et techniques sur le développement économique et social français, en s'appuyant sur les patrimoines nationaux humain, culturel et matériel dans les domaines abordés.

Le CNISF construit - par le biais des renseignements fournis par ses membres directs et indirects - et propose au public le répertoire français des Ingénieurs (accessible par internet (Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la messagerie instantanée et...) sur le site du CNISF ou par minitel). Le but de ce répertoire est le référencement (Le référencement est l'action de référencer, c'est-à-dire mentionner quelque chose ou y faire référence.) des ingénieurs français (plus de 300 000 noms) ainsi que la protection de l'appellation d'"Ingénieur (« Le métier de base de l'ingénieur consiste à résoudre des problèmes de nature technologique, concrets et souvent complexes, liés à la conception, à la réalisation...)" des usages abusifs qui peuvent en être fait, ainsi que de permettre la reconnaissance mutuelle des Ingénieurs au niveau mondial. À cet effet, le CNISF classe les ingénieurs en trois catégories distinctes :

  • Ingénieurs diplômés (ID), c'est à dire ceux qui sont titulaires d'un diplôme (Le diplôme (grec ancien :δίπλωµα, diploma signifiant « plié en deux ») est un acte écrit...) d'ingénieur délivré par une école habilitée à cet effet après examen par la Commission des titres d'ingénieur,
  • Ingénieur Reconnu d'Origine Scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes scientifiques.) (IRS), c'est à dire ceux titulaire au moins d'un DESS ou DEA ou d'un master scientifique universitaire ou d'un titre scientifique inscrit au Répertoire national des certifications professionnelles au niveau I,
  • Ingénieur Reconnu (IR), c'est à dire ceux titulaire d'un diplôme sanctionnant deux années d'études supérieures scientifiques et qui ont exercé, pendant une certaine durée, des fonctions d'ingénieurs.

Fonctionnement

Le fonctionnement du CNISF s'articule autour de trois pôles, à savoir :

  • un pôle d'information : l'évolution du marché de l'emploi - et en particulier de l'emploi des ingénieurs et scientifiques - a conduit le CNISF à proposer à ses adhérents des services liés à la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique,...) d'emploi ou aux difficultés au travail (assistance).
  • un pôle d'action : le CNISF, en raison de ses objets, s'est fixé pour missions et objectifs :
    • la représentation des ingénieurs et scientifiques de France auprès des instances nationales françaises.
    • la diffusion (Dans le langage courant, le terme diffusion fait référence à une notion de « distribution », de « mise à disposition » (diffusion d'un produit, d'une information),...) de l'information des progrès scientifiques et techniques.
    • la promotion le rôle fondamental des sciences et techniques dans le développement social et économique.
    • de favoriser la création et le rapprochement d'associations dans des secteurs nouveaux.
    • de favoriser la promotion des réalisations techniques et scientifiques françaises (en particulier par la création de récompenses) à l'étranger.
    • la proposition d'expertise sur des sujets d'intérêts public et la contribution aux décisions.
    • la facilitation de l'exercice de l'activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) associative aux membres du CNISF, ainsi que de leur apporter des règles spécifiques.
    • l'entretien de "relations étroites" avec les autres organismes représentatifs des ingénieurs et scientifiques au niveau européen et mondial.
  • un pôle de participation : considérant les objectifs du CNISF, les commissions internes sont un cadre de réflexion pour le CNISF qui permet d'élaborer des recommandations qu'il "estime devoir émettre" dans les domaines relevant de l'intérêt général, des sciences et des techniques. D'un point (Graphie) de vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) historique, le CNISF a ainsi joué un grand rôle dans le maintien du système des Grandes Écoles au début des années 80 (réforme du Gouvernement Pierre Mauroy).

Représentations

Le CNISF est représenté au sein de différents organismes officiels :

  • Commission des titres d'ingénieur (CTI).
  • jurys d'examen des Ingénieurs Diplômés par l'État (DPE).
  • Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute...) national de la propriété industrielle (INPI).
  • Commission nationale française (CNF) pour l'UNESCO.
  • Commission Armées-Jeunesse.

Unions régionales, associations et sociétés du CNISF

URIS

Le CNISF est représenté par ses Unions régionales d'ingénieurs et scientifiques sur tout le territoire français :

  • Ain-Rhône (URISAR)
  • Alsace (URISAl)
  • Aquitaine (URISA)
  • Auvergne (URIS-A)
  • Basse-Normandie (URISBN)
  • Bassin de l'Adour (URISBA)
  • Bourgogne (URISB)
  • Bretagne (URISBr)
  • Centre (URISC)
  • Champagne-Ardennes (URIS C-A)
  • Côte d'Azur (URISCA)
  • Dauphiné-Savoie (URISDS)
  • Forez-Velay (URIS-FV)
  • Franche-Comté (URISFC)
  • Haute-Normandie (URISHN)
  • Languedoc-Roussillon (URIS-LR)
  • Limousin (URIS L)
  • Lorraine (URIS Lor)
  • Midi-Pyrénées (URISMiP)
  • Nord-Pas de Calais (URIS NPC)
  • Pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui subsiste le plus souvent sous forme de...) de la Loire (URISPL)
  • Picardie (URISP)
  • Poitou-Charentes (URISPOC)
  • Provence (URISPr)

Il est à noter que l'Île-de-France (DIF) est représentée directement par le siège du CNISF.

Sections étrangères

Le CNISF est représenté par ses sections étrangères dans les pays suivants :

  • Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface terrestre et 20,3 % de la surface des terres émergées. Avec une population de...) du Sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.)
  • Argentine
  • Belgique
  • Brésil
  • Danemark
  • Grande-Bretagne (La Grande-Bretagne (en anglais Great Britain) est une île bordant la côte nord-ouest de l'Europe continentale. Elle représente la majorité du territoire du Royaume-Uni. En son acception politique, ce toponyme...)
  • Luxembourg
  • Monaco
  • Portugal

Associations

Sociétés

Les prix du CNISF

Page générée en 0.088 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique