Mémoire tampon - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs est disponible ici.

En informatique, une mémoire tampon, couramment désignée par le terme anglais buffer, est une zone de mémoire vive ou de disque utilisée pour stocker temporairement des données, notamment entre deux processus ou matériels ne travaillant pas au même rythme.

Ainsi, les données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent...) envoyées vers un périphérique (externe) sont le plus souvent stockées dans des mémoires tampon en attente de leur envoi effectif pour épargner à l’ordinateur le contretemps dû à la différence de débits entre le microprocesseur (Un microprocesseur est un processeur dont les composants ont été suffisamment...) interne (En France, ce nom désigne un médecin, un pharmacien ou un chirurgien-dentiste, à la...) et les différents périphériques souvent lents. De même, les données reçues de l'extérieur sont le plus souvent stockées dans des tampons en attente de leur traitement par l'ordinateur (Un ordinateur est une machine dotée d'une unité de traitement lui permettant...) (pour des raisons d'efficacité, et aussi pour éviter qu'une réception de données trop rapprochées fasse que certaines, non traitées, ne soient perdues).

Les périphériques tels que les ports séries sont le plus souvent munis de tampons file d'attente : les données émises ou reçues en premier sont traitées en premier. Une émission trop rapide peut remplir le tampon ; on bloque alors généralement le processus émetteur. Une réception trop rapide peut elle aussi bloquer le tampon, avec risque de perte de données ; aussi utilise-t-on souvent un dispositif de contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de...) de flux (Le mot flux (du latin fluxus, écoulement) désigne en général un ensemble d'éléments...) disant à l'émetteur de stopper son émission quand le tampon est dangereusement près de la limite, et de recommencer quand le niveau est redevenu acceptable.

Dans certains langages de programmation (La programmation dans le domaine informatique est l'ensemble des activités qui permettent...) comme le C, des tampons sont systématiquement utilisés pour réguler les Entrées-Sorties, par exemple la lecture ou l'écriture dans un fichier ( Un fichier est un endroit où sont rangées des fiches. Cela peut-être un meuble, une pièce,...). Concrètement, le tampon est une chaîne de caractères (En informatique, une chaîne de caractères est une suite ordonnée de caractères....) accompagnée d'un indice ou d'un pointeur désignant la position de lecture courante. Dans le cas d'une écriture, le contenu du tampon est partiellement ou intégralement recopié dans la sortie, puis il est mis à jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la...), et le processus est répété un certain nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre...) de fois ; dans le cas d'une lecture, à chaque étape, une partie de l'entrée est copiée dans le tampon pour être utilisée. Ce système permet de limiter les appels système read et write, qui sont beaucoup plus lents que les autres types d'instructions.

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis !
Page générée en 0.025 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique