Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Alpes suisses

Introduction

Image satellite de la Suisse.

Les Alpes suisses sont la partie située en Suisse de la chaine des Alpes. Cette partie des Alpes est aussi appelée Alpes Centrales.

Le point (Graphie) culminant des Alpes suisses (Les Alpes suisses sont la partie située en Suisse de la chaine des Alpes. Cette partie des Alpes est aussi appelée Alpes Centrales.) et de la Suisse est la Pointe Dufour, culminant à 4 634 mètres, à proximité de la frontière (Une frontière est une ligne imaginaire séparant deux territoires, en particulier deux États souverains. Le rôle que joue une frontière peut fortement varier suivant les régions et les époques. Entre...) italo-suisse. La plus haute montagne (Une montagne est une structure topographique significative en relief positif, située à la surface d'astres de type tellurique (planète tellurique, satellites...) située entièrement sur territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en géographie humaine et politique, même si ce concept est utilisé par d'autres sciences humaines. Dans le dictionnaire...) suisse est le Dom des Mischabel, à 4 545 mètres.

Géographie

Les Alpes couvrent 61 % de la superficie (L'aire ou la superficie est une mesure d'une surface. Par métonymie, on désigne souvent cette mesure par le terme « surface » lui-même (par exemple, on parle de la...) de la Suisse (41 285 km2), donnant ainsi au pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la...) un caractère alpin très prononcé (deuxième en termes de pourcentage (Un pourcentage est une façon d'exprimer une proportion ou une fraction dans un ensemble. Une expression comme « 45 % » (lue « 45 pour cent ») est en réalité la sténographie pour la fraction...) après l'Autriche). Malgré le fait que la Suisse couvre seulement 13,2 % du territoire des Alpes (190 600 km2), beaucoup de sommets de plus de 4000 mètres (48 sur 82) se situent dans les Alpes suisses. Les glaciers des Alpes suisses occupent 1 230 km2 (3 % du territoire suisse), ceci représente 44 % de la superficie glacière totale des Alpes (2 800 km2).

Subdivision

De la même manière que les Alpes, les Alpes suisses peuvent être divisées en deux parties, les Alpes occidentales et les Alpes orientales, dont la frontière suit le cours du Rhin (Le Rhin (Rhein en allemand, Rijn en néerlandais, Rhenus en latin, Rein en romanche) est un fleuve d'Europe long de 1 230 kilomètres et drainant...), du col du Splügen au Grisons jusqu'au lac (En limnologie, un lac est une grande étendue d'eau située dans un continent où il suffit que la profondeur, la superficie, ou le volume soit suffisant pour provoquer une stratification, une zonation, ou une...) de Constance.

Alpes suisses occidentales

Carte des Alpes suisses occidentales

De l'ouest (L’ouest est un point cardinal, opposé à l'est. C'est la direction vers laquelle se couche le Soleil à l'équinoxe, le couchant (ou ponant).) à l'est, au sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) du Rhône (Le Rhône est un fleuve d'Europe. Long de 812 kilomètres, il prend sa source, dans le glacier du Rhône, à Gletsch, en Suisse, à l'extrémité est du canton...) et du Rhin :

  • Massif (Le mot massif peut être employé comme :) du Chablais et massif du Giffre : canton du Valais, séparées du massif du Mont-Blanc par l'Arve (L'Arve est une rivière des Alpes qui prend sa source dans le massif du Mont-Blanc. Son nom vient d'un ancien Aturaua (cf. Adour). C'est un affluent du Rhône.).
  • Massif du Mont-Blanc : canton du Valais, séparé des Alpes valaisannes par le col Ferret. L'aiguille d'Argentière est le plus haut sommet de la partie située en Suisse.
  • Alpes valaisannes (Alpes Pennines) : canton du Valais, séparées des Alpes lépontines par le col du Simplon, contiennent les plus hauts sommets, Pointe Dufour dans le massif du mont Rose, le Dom des Mischabel, le Weisshorn (Le Weisshorn, culminant à 4 505 m, est le cinquième plus haut sommet des Alpes suisses, dans le canton du Valais. Il sépare la vallée de Zermatt du val...) et le célèbre Cervin.
  • Alpes lépontines : cantons du Valais, Tessin, Grisons, séparées de la chaîne (Le mot chaîne peut avoir plusieurs significations :) de l'Oberhalbstein par le col du Splügen, contient le col du Saint-Gothard.

De l'ouest à l'est, au nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) du Rhône et du Rhin:

  • Alpes bernoises: cantons de Berne, Valais, Vaud, Fribourg, séparées des Alpes uranaises par le col du Grimsel, contient 9 sommets de plus de 4 000 mètres parmi lesquels le Finsteraarhorn et la Jungfrau. Dans ce massif se trouve la face nord de l'Eiger.
  • Alpes uranaises: cantons d'Uri, Berne, Valais, Lucerne, Obwald, Nidwald, séparées des Alpes glaronnaises par la Reuss.
  • Alpes glaronaises: cantons d'Uri, Glaris, Grisons, séparées des Préalpes appenzelloises par le Seeztal.
  • Préalpes appenzelloises: cantons d'Appenzell Rhodes-Intérieures, Appenzell Rhodes-Extérieures, Saint-Gall.

Alpes suisses orientales

Carte des Alpes suisses orientales

Toutes les chaînes de montagne suivantes sont situées dans le canton des Grisons, elles font partie des Alpes orientales centrales sauf le Massif de l'Ortles qui appartient aux Préalpes orientales méridionales.

De l'ouest à l'est, au nord de la Meira et de l'Inn:

  • Chaîne de l'Oberhalbstein
  • Chaîne de Plessur
  • Chaîne de l'Albula
  • Rätikon
  • Silvretta
  • Massif de Samnaun

De l'ouest à l'est, au sud de la Meira et de l'Inn:

  • Chaîne de la Bernina, contient l'unique sommet de plus de 4 000 mètres des Alpes orientales.
  • Chaîne de Livigno
  • Massif de l'Ortles
  • Chaîne de Sesvenna
Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0. Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page.

La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Page générée en 0.052 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - Informations légales