Braconidae - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Braconidés
 Braconidae
Classification
Règne Animalia
Embranchement Arthropoda
Sous-embr. Hexapoda
Classe Insecta
Sous-classe Pterygota
Infra-classe Neoptera
Super-ordre Endopterygota
Ordre Hymenoptera
Sous-ordre Apocrita
Infra-ordre Terebrantes
Super-famille Ichneumonoidea
Famille
Braconidae
C.G.D.Nees, 1812
Sous-familles de rang ( Mathématiques En algèbre linéaire, le rang d'une famille de vecteurs est la dimension du sous-espace vectoriel engendré par cette famille. Le théorème du rang lie le rang et la dimension du noyau d'une application...) inférieur
  • Adeliinae
  • Agathidinae
  • Alysiinae
  • Amicrocentrinae
  • Aphidiinae
  • Apozyginae
  • Betylobraconinae
  • Blacinae
  • Braconinae
  • Cardiochilinae
  • Cenocoeliinae
  • Cheloninae
  • Dirrhopinae
  • Doryctinae
  • Ecnomiinae
  • Euphorinae
  • Exothecinae
  • Gnamptodontinae
  • Helconinae
  • Histeromerinae
  • Homolobinae
  • Hormiinae
  • Khoikhoiiinae
  • Ichneutinae
  • Macrocentrinae
  • Masoninae
  • Mendesellinae
  • Mesostoinae
  • Meteorideinae
  • Meteorinae
  • Microgastrinae
  • Microtypinae
  • Miracinae
  • Neoneurinae
  • Opiinae
  • Orgilinae
  • Pselaphaninae
  • Rhyssalinae
  • Rogadinae
  • Sigalphinae
  • Telengaiinae
  • Trachypetinae
  • Vaepellinae
  • Ypsistocerinae
  • Xiphozelinae

Les Braconidae ou braconides (famille des Braconidae) sont un taxon d'insectes (Insectes est une revue francophone d'écologie et d'entomologie destinée à un large public d'amateurs et de naturalistes. Produite par l'Office pour les insectes et leur environnement (association...) entomophages de l'ordre des hyménoptères, Apocrites Térébrants. Avec plus de 40 000 espèces enregistrées en 45 sous-familles et environs 1 000 genres, il s'agit d'une des plus riches familles d'insectes, et de nombreuses espèces restent encore à découvrir.

Morphologie commune

Taille petite à moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de l'ensemble s'ils étaient tous identiques sans changer la...) (inférieure à 15 mm) plus faible que celle des Ichneumonidae, parent proche, de couleur (La couleur est la perception subjective qu'a l'œil d'une ou plusieurs fréquences d'ondes lumineuses, avec une (ou des) amplitude(s) donnée(s).) noir, marron ou orange (parfois avec taches rouges), .

  • Ailes bien développées aux nombreuses nervures. Une seule cellule discoïdale, du fait d'une seule nervure ( la Nervure d'une feuille la nervure ou veine sur l'aile de l'insecte la Nervure, la partie d'une pièce. ) récurrente.
  • Les antennes ont plus de 16 articles et sont bien développées.
  • Les mandibules sont bidentées.
  • Les femelles sont souvent dotées d'un long ovipositeur.

Il existe 45 sous familles dont voici une liste des principales : Doryctinae, Histeromerinae, Braconinae, Rogadinae, Opiinae, Alysiinae, Gnatodoninae, Ichneutinae, Miracinae, Acoeliinae, Helconinae, Cenocoeliinae, Blacinae, Euphorinae, Homolobinae, Sigalphinae, Aghatidinae, Macrocentrinae, Orgilinae, Cheloninae, Neoneurinae, Microgasterinae

Description et biologie des principales sous familles

sous famille des Alysiinae

  • Mandibules bien développées, tournées vers l'extérieur (exodontes).
  • Parfois aptère

Tribu : Dacnusinii

  • 2e nervure cubitale absente.

Ils sont tous endoparasitoïdes larvaires solitaires de Diptères cyclorraphes. Beaucoup sont solitaires, mais les Aphaereta sont grégaires.

  • Genres : Alloea, Alysia,Aphaereta, Aspitola, Chorebus, Cratospila, Dacnusa, Dapsilarthra, Exotela, Gnathopleura, Phaenocarpa...

La tribu des Dacnusinii parasite quasi exclusivement des Agromyzidae et sont assez spécifiques. Dacnusa siberica est utilisé en lutte biologique en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme...) en cultures sous serre (Une serre est une structure généralement close destinée à la production agricole. Elle vise à soustraire aux éléments climatiques les cultures produites pour...). La tribu des Alysiines parasite 25 familles différentes de Cyclorraphes : les Phaenocarpa parasitent des Anthomyiidae et des Scatophagidae. Les Alloea parasitent des Lonchopterides et les Gnathopleura parasitent les Muscoides calyptères.

sous famille des Agathidinae

  • Aile à cellule radiale très étroite.
  • Tendance à l'allongement vertical (Le vertical (rare), ou style vertical, est un style d’écriture musicale consistant en accords plaqués.) de la tête.
  • Genres : Agathirsia, Agathis, Alabagrus,Bassus, Coccygidium, Crassomicrodus, Cremnops, Dichelosus, Earinus, Sesioctonus, Zacremnops...

Ce sont des parasites solitaires de Lépidoptères.

sous famille des Braconinae

Ce sont les plus grands des Braconidae.

  • Nervation alaire complète des Braconidae
  • Pas de carène occipitale (à l'arrière de la tête).
  • Pas de carène prépectale.
  • Pas de lobe postéo ventral du propleure.

Leurs mandibules laissent entre-elles une ouverture ronde caractéristique. Ce sont surtout des parasitoïdes solitaires ou grégaires de Lépidoptères, Coléoptères (Curculionidae), parfois de Diptères (Trypetidae) et de Symphytes.

  • Genres : Bracon, Coeloides, Glyptomorpha, Habrobracon, Pambolus, Pseudovipio, Rhaconothus, Iphiaulax, Exothecus, Rhyssalus, Rhogas, Colastes, Doryctes, Vipio...

sous famille des Cheloninae

  • La carène est complète au niveau du mesopleure (face ventrale)
  • Les tergites abdominaux sont fusionnés et forment une carapace (La carapace est une section dorsale d'exosquelette.).
  • L'abdomen (L’abdomen désigne une partie du corps humain ou du corps d'un animal.) est concave en dessous.
  • Les cellules cubitale et discoidale de l'aile ont fusionné chez le genre Chelonus et sont séparés chez le genre Phanerotoma.

Ce sont des endoparasites ovolarvaires de Lépidoptères, le plus souvent solitaires. Chelonus taxanus se développe aux dépens de divers Noctuidae. Phanerotoma saussurei parasite le borer blanc (Le blanc est la couleur d'un corps chauffé à environ 5 000 °C (voir l'article Corps noir). C'est la sensation visuelle obtenue avec un spectre lumineux continu, d'où l'image que l'on en donne parfois :...) du riz (Le riz est une céréale de la famille des Poacées ou Graminées, cultivée dans les régions tropicales, subtropicales et tempérées chaudes pour son fruit, ou caryopse, riche...), Maliarpha separatella à Madagascar (Madagascar (Madagasikara en malgache), ou la République de Madagascar (Repoblikan'i Madagasikara en malgache) pour les usages officiels, est un État indépendant situé dans la...).

  • Genres : Allodorus, Ascogaster,Chelonus, Microchelonus, Phanerotoma, Phanerotomella, Sigalphus, Sphaeropyx...

sous famille des Doryctinae

  • Présence d'une carène occipitale
  • Présence d'une carène prépectale
  • L'angle (En géométrie, la notion générale d'angle se décline en plusieurs concepts apparentés.) postéroventral du propleure forme un lobe
  • Epines courtes sur la face antérieure du tibia antérieur

Ils sont parasites de Coléoptères et de Lépidoptères foreurs (Rhaconotus).

sous famille des Euphorinae

  • Tribu des Meteorinii
  • Abdomen pétiolé, pétiole (En botanique, un pétiole (du latin petiolus : petit pied) désigne le pédoncule d'une feuille, reliant le limbe à la tige. Le pétiole a la structure interne d'une tige.) allant s'élargissant.
  • Stigmate dans une dépression de la partie postérieure du pétiole.
  • Cellule brachiale ouverte à son sommet.
  • Mesoscutum et propodeum rugueux
  • Aspect jaune (Il existe (au minimum) cinq définitions du jaune qui désignent à peu près la même couleur :) à brun, assez clair.

Essentiellement représenté par le genre Meteorus. Endoparasites de Lépidoptères ou de Coléoptères (genres Meteorus, Zele)

  • Genre : Allurus, Ancylocentrus, Centites, Leiophron, Marshiella, Microctonus, Perilitus, Peristenus, Pygostolus...

sous famille des Helconinae

Les cocons sont suspendus au végétal (Les classifications scientifiques classiques regroupent sous le terme végétal ([veʒetal]/[veʒeto]) plusieurs lignées d'organismes...).

  • Genres : Aspicolus, Diospilus, Euphorus,Habrobracon, Meteorus, Stenobracon, Taphaeus...

Utilisation en lutte biologique : Habrobracon gelechiae est une espèce (Dans les sciences du vivant, l’espèce (du latin species, « type » ou « apparence ») est le taxon de base de la systématique. L'espèce est un...) utilisée dans la lutte contre la teigne de la pomme de terre (La pomme de terre, ou patate (langage familier, canadianisme et français régional), est un tubercule comestible produit par l'espèce Solanum tuberosum,...). Stenobracon nicevillei et S. deesae ont été introduit à Madagascar en 1965 depuis l'Inde pour lutter contre les borers de la canne et du maïs (Le maïs (aussi appelé blé d’Inde au Canada) est une plante tropicale herbacée annuelle de la famille des Poacées, largement cultivée comme céréale pour ses grains riches en amidon, mais aussi comme...). Ces Braconidae n'ont pas pu être multiplié en masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte) et l'autre la contribution du corps à...). Des lâchers réduits ont été fait mais sans succès apparent.

sous famille des Microgastrinae

C'est une sous famille très importante par son nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».). 2'500 espèces décrites.

  • Nervation alaire réduite
  • Pas de carène occipitale

Il existe 4 tribus : Apantelini, Microplitini, Cotesinii et Microgastrini Ils sont endoparasitoïdes solitaires ou grégaire de larves de Lépidoptères. Ils ont parfois un cocon (Le cocon est l'enveloppe de la nymphe de certains insectes. On appelle aussi cocon le sac que les araignées construisent en y introduisant leurs œufs.) collectif. Apanteles glomeratus parasite Pieris brassicae à raison de 150 larves par chenille.

  • Tribu Apantelini
    • Genres : Alphomelon , Apanteles, Dolichogenidea, Exoryza, Illidops, Pholetesor, Promicrogaster...
  • Tribu Cotesinii
    • Genres : Cotesia, Deuterixys, Diolcogaster, Distatrix, Glyptapanteles, Parapanteles, Protapanteles, Protomicroplitis, Rasivalva...
  • Tribu Microgastrini
    • Genres : Choeras, Hypomicrogaster, Microgaster, Pseudapanteles, Rhygoplitis, Sathon, Xanthomicrogaster...
  • Tribu Microplitinii
    • Genres : Microplitis

Mirax (Miracinae), Mesocoelus.

Utilisation en Lutte biologique : Apanteles flavipes a été importé depuis l'île (Une île est une étendue de terre entourée d'eau, que cette eau soit celle d'un cours d'eau, d'un lac ou d'une mer. Son étymologie latine, insula, a donné l'adjectif « insulaire » ; on dit aussi...) Maurice à Madagascar en 1955 puis en 1961 pour lutter contre Chilo sacchariphagus sur la canne à sucre (Ce que l'on nomme habituellement le sucre est, dès 1406, une "substance de saveur douce extraite de la canne à sucre" (Chrétien de Troyes, Le Chevalier au lion). Il est majoritairement...). Il s'est progressivement implanté dans le nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) du pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui subsiste le plus souvent...). Apanteles sesamiae est présent dans toute l'Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface terrestre et 20,3 % de la surface des terres...) intertropicale où il parasite la plupart des borers de graminées. Il a été libéré à Madagascar en 1955, sans succès, puis en 1968 à partir d'une souche de l'Ouganda où il s'est acclimaté depuis. Ce braconide affectionne les lieux à hygrométrie élevée.

sous famille des Rogadinae

Elle est riche de plus de 800 espèces réparties en 90 genres.

  • Identique au Doryctinae sauf épines sur le tibia
  • 1er tergite du gaster caractéristique : 2 carènes se rejoignent, délimitant une aire triangulaire et se poursuit centralement en une carène unique.

Cette sous famille est ectoparasites de larves de Lépidoptères, Coléoptères, Diptères et de Symphytes.

Il n'y a pas de cocon : la chenille momifiée héberge le parasite jusqu'à l'état adulte.

  • Genres : Aleiodes, Bucculatriple, Clinocentrus, Pelecystoma, Petalodes, Polystenidea, Tetrashaeropyx, Triraphis, Yelicones,...

sous famille des Opiinae

C'est une famille de transition avec les cyclostomes.

  • Carène occipitale présente mais uniquement sur les côtés de la tête (joue)
  • Carène occipitale absente dorsalement.
  • Nervure médiane (Le terme de médiane, du latin medius, qui est au milieu, possède plusieurs acceptations en mathématiques :) visible sous forme d'infumation (et non pas tubulaire).
  • Nervure radiale souvent concave, délimitant une grande cellule.

Ce sont tous des endoparasitoïdes solitaires de larves de Diptères cyclorraphes, souvent des Agromysidae. Drosophilidae, Tephritidae

  • Genres : Opius, Utetes, Doryctobracon, Biosteres, Fopius.

Utilisation en lutte biologique : Opius concolor , O. longicaudatus et O. oophilus ont été lâché en 1962 à Madagascar pour lutter contre Ceratitis malagassi en verger, sans succès apparent.

Page générée en 0.140 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique