Groupe de chasse 3/6 Roussillon - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Le Groupe de chasse 3/6 Roussillon (initialement Groupe de chasse III/6) est une unité de combat de l’armée de l’air française, formée le 1er mai 1939, dissoute après le 8 mai 1945. Elle a combattu dans la campagne (La campagne, aussi appelée milieu rural désigne l'ensemble des espaces cultivés...) 1939-1940, dans la campagne de Syrie (armée de l’air de l’État français), en Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles,...) du Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) (engagée dans le Coastal Command), dans la Campagne d’Italie, dans celle d’Allemagne et dans celle de Bordeaux.

Ses deux insignes, « tragedia e commedia »), représentent l’un le masque féroce (adopté par la 5e Escadrille), l’autre le masque souriant (celui de la 6e).

Ses hommes ont inspiré à Marc Lissy le roman Chasseurs, mes frères.

Historique

Avion de chasse en vol
Un MS.406 à Rennes, en 2007.

Le Groupe de chasse III/6 est créé à Chartres le 1er mai 1939. Équipé de 26 Morane-Saulnier MS.406 neufs, il compte 21 pilotes. Le 27 août il rejoint Villacoublay, où il se trouve au moment de la déclaration de guerre, le 3 septembre.

Campagne 1939-1940

Le 4 septembre 1939, basé à Bouillancy, le groupe, inclus dans le dispositif de D.A.T. (Défense aérienne du territoire) de Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région...), a pour mission de protéger la capitale (Une capitale (du latin caput, capitis, tête) est une ville où siègent les pouvoirs,...) et la basse vallée (Une vallée est une dépression géographique généralement de forme...) de la Seine. Intégré au Groupement de chasse 24, il se déplace le 15 novembre 1939 à Wez-Thuisy, près de Reims. C’est là que trois pilotes polonais intègrent la 5e Escadrille. C’est là que le sergent-chef Le Gloan, en collaboration avec le lieutenant Martin, offre au groupe ses deux premières victoires. Le 30 avril 1940, le G.C. III/6 est déplacé au Groupement 23, à Chissey-sur-Loue, près d’Arbois.

Le 10 mai 1940, l’Allemagne attaque la France. Les 418 avions de chasse français s’opposent à 2 650 bombardiers allemands, escortés de 1 300 chasseurs. Le 20 mai, le G.C. III/6 se déplace à Coulommiers. Du 10 au 25 mai, il abat neuf avions ennemis. Mais, au terme de ces combats et d’un bombardement subi le 25 mai, il n’a plus que quatre avions.

Avion de chasse
Un D.520 de la 5e Escadrille, au musée de l’Air et de l’Espace, Le Bourget. Il s'agit du n° 277 de Pierre Le Gloan, pilote de la Seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui...) Guerre mondiale ayant remporté le plus de victoires (14) sur ce type d'appareil.
Cockpit d’un avion de chasse
Le cockpit (L'habitacle (mais aussi cabine de pilotage, poste de pilotage, cellule ou encore cockpit) d'un...) du D.520, au musée de l’Air et de l’Espace, Le Bourget.

Le G.C. III/6 est rattaché à l’armée des Alpes, pour parer la menace d’une attaque italienne (Italienne est le nom communément utilisé pour le cordage servant a manœuvrer un enrouleur....). Le 31 mai, il est basé au Luc. C’est là qu’il perçoit, le 8 juin, ses quatre premiers Dewoitine D.520. Le 10 juin, l’Italie déclare la guerre à la France. Le 13, les premiers Dewoitine sont opérationnels et l’adjudant Le Gloan abat deux bombardiers italiens BR.20. Le 15, il devient, sans avoir eu le temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le...) de se munir de son parachute (Le parachute est un dispositif destiné à freiner le mouvement, principalement vertical...), le premier pilote de la Seconde Guerre mondiale à abattre cinq avions en une seule sortie.

Le 16 juin, le groupe est enfin équipé de 27 Dewoitine, mais trop tard. C'est l'arrêt des combats pour les aviateurs français. Huit cents appareils vont être évacués vers l'Afrique du Nord. Le 17, le groupe reçoit l’ordre de se replier sur Perpignan-La Salanque.

Après deux jours à La Salanque, le groupe se pose le 20 juin sur le terrain d’Alger-Maison Blanche, où il apprend la signature de l’armistice (22 juin). Au terme de cette campagne 1939-1940, le G.C. III/6 compte quatre pilotes tués au combat, deux en service aérien, trois blessés, deux faits prisonniers et 21 victoires officielles.

Campagne de Syrie-Liban (mai à juillet 1941)

Le groupe rejoint Constantine le 24 juin 1940. Il est basé à Alger (Alger, (arabe : ??????? al-Jaz??ir, al-Dzayer ; berbère : L?ayer), surnommée Al...) à compter du 12 juillet, à Casablanca (Casablanca (????? ??????? addar al-baïda en arabe classique - dar beïda en marocain dialectal -...) à compter du 28 octobre et de nouveau à Alger à compter du 12 juillet.

Le 24 mai 1941, le groupe (26 Dewoitine et 6 avions de transport) fait route (Le mot « route » dérive du latin (via) rupta, littéralement « voie...) vers la Syrie, alors sous mandat français, et menacée d’invasion par les 34 400 combattants du général anglais Wilson (surtout des Australiens, appuyés de 5 000 Français libres). Les Britanniques lancent l’offensive le 8 juin. Le G.C. III/6 opère d'abord à partir de Rayack (Liban) puis, du 27 juin au 8 juillet, à partir d'Alep-Nerab (Syrie).

Les combats cessent le 12 juillet. Le G.C. III/6 gagne Athènes pour y renouveler le matériel. Le 14 juillet, la convention de Saint-Jean-d’Acre est signée. Le lendemain le groupe rejoint Alger. Il compte au terme de cette éprouvante campagne cinq pilotes tués, trois faits prisonniers, 23 victoires, dont 19 homologuées.

Coastal Command (août 1943 à août 1944)

Dans la nuit du 7 au 8 novembre 1942, c’est le débarquement allié à Casablanca, Oran et Alger. Dans le brouillard (Le brouillard est le phénomène météorologique constitué d’un amas...), aucun avion (Un avion, selon la définition officielle de l'Organisation de l'aviation civile internationale...) du G.C. III/6 ne peut décoller. À sept heures, sa base est occupée.

L’amiral Darlan, commandant en chef des armées, se trouve par hasard (Dans le langage ordinaire, le mot hasard est utilisé pour exprimer un manque efficient, sinon...) à Alger, ce jour-là. Il se rallie aux Américains.

Avion de chasse posé
Un P-39N Airacobra.

Le G.C. III/6 va être réorganisé, équipé de matériel américain, afin de reprendre la lutte contre l’Allemagne. Il s’installe à Oued-Smar (Algérie, 10 novembre 1942), puis à Ain Sefra (21 janvier 1943). Pour les pilotes et les mécaniciens, c’est une période de formation au nouveau matériel, dans les écoles américaines. Le 1er mai 1943, le groupe perçoit ses premiers P-39N Airacobra. Il est basé à Berkane (Maroc, 19 juin 1943).

Le 1er août 1943, il prend le nom de Groupe de chasse 3/6 Roussillon. Basé à Lapasset (Algérie) le 3 août, il est engagé dans le Coastal Command d’Afrique du Nord, aviation (L'aviation est une activité aérienne définie par l'ensemble des acteurs,...) côtière dont le rôle consiste en missions de reconnaissance, de liaison, de sauvetage, de protection de convois et d'attaque. C’est un travail ingrat, dangereux, épuisant et monotone, bien différent de celui de la chasse pure. Le groupe est à Djidjelli-Taher (Algérie, 25 avril 1944), et enfin à Bône-Les Salines (Algérie, 15 août 1944) où il prépare son départ pour la métropole (Une métropole (du grec mêtêr, mère, et polis, ville) est la ville principale...). Il est alors aux ordres du commandant Clausse. Au cours de la période Coastal Command, il a perdu trois pilotes en service aérien commandé, et abattu trois Dornier (La société Dornier (Dornier Flugzeugwerke) est une entreprise allemande de construction...).

Campagne d’Italie

Avion de chasse dans un musée
Un P-47 au musée de l’Air et de l’Espace, Le Bourget.

En France, le G.C. 3/6 est d’abord basé à Salon-de-Provence (2 septembre 1944). Le terrain étant impraticable, surtout l’hiver, il émigre vers Istres-Le Vallon (12 octobre). Le Coastal n’est pas complètement (Le complètement ou complètement automatique, ou encore par anglicisme complétion ou...) abandonné, mais le Tactical Command va prendre désormais la plus grande part : missions sur l’Italie du nord-ouest (Le nord-ouest est la direction entre les points cardinaux nord et ouest. Le nord-ouest est...), jusqu’au méridien (En géographie, un méridien est un demi grand cercle imaginaire tracé sur le globe...) de Turin (Turin (Türìn en piémontais - Torino en italien) est une ville, chef-lieu de la...), consistant à bombarder ponts ou casernements et à mitrailler des véhicules. Le 8 décembre 1945, les Airacobra sont remplacés par des P-47 Thunderbolt.

Trois pilotes trouvent la mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si...), au cours de cette campagne d’Italie.

Campagne d’Allemagne et campagne de Bordeaux

Le 28 mars 1945, le groupe rejoint la 3e Escadre à Luxeuil pour participer à la campagne d’Allemagne, sur le secteur de la 1re Armée française, entre Rhin (Le Rhin (Rhein en allemand, Rijn en néerlandais, Rhenus en latin, Rein en romanche) est un...) et Suisse, méridien est du lac de Constance (On décrit sous la désignation lac de Constance (Bodensee en allemand) les trois plans...) et parallèle de Karlsruhe. Ce sont des missions de bombardement et de mitraillage. Elles vont durer jusqu’à l’armistice, avec une interruption de huit jours...

Car, du 13 au 20 avril, le G.C. 3/6 participe avec la 3e Escadre à la libération de l’embouchure de la Gironde. Basé à Mérignac, il opère dans le secteur de Royan et de la Pointe de Grave, et sur La Rochelle.

De retour à Luxeuil, il reprend les opérations de reconnaissance armée sur le sud-ouest (Le sud-ouest est la direction à mi-chemin entre les points cardinaux sud et ouest. Le...) de l'Allemagne, au profit de la 1re Armée française. Le 29 avril, il est à Strasbourg-Entzheim où il se trouve le 8 mai, jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la...) de la capitulation de l’Allemagne. Il est dissous à Trèves. Il cesse officiellement d'exister le 1er avril 1946.

Il compte au total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un...) 16 tués, 4 disparus et 3 blessés. Il a effectué 5 011 sorties, représentant 10 491 heures de vol. Il a largué 610 tonnes de bombes. Il a remporté 49 victoires, dont 9 probables.

Page générée en 0.014 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique