Seringue - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Une seringue et son aiguille

Une seringue (du grec syrinx, « tube ») est un instrument médical pourvu d'une aiguille creuse et employé notamment pour administrer des médicaments par injection (Le mot injection peut avoir plusieurs significations :) (voie parentérale, piqûre).

La seringue (Une seringue (du grec syrinx, « tube ») est un instrument médical pourvu d'une aiguille creuse et employé notamment pour administrer des médicaments par injection (voie...) consiste soit en un tube muni d'un piston, soit en une pompe (Une pompe est un dispositif permettant d'aspirer et de refouler un fluide.) aussi appelée poire (La poire est un fruit climactérique constitué du réceptacle floral, le piridion, sur le plan botanique considéré comme un faux-fruit, à pépins issu du...), puis elle est terminée par une ouverture sur laquelle se fixe une aiguille creuse. On l'utilise pour transférer de petites quantités de liquides ou de gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière n'a pas de forme propre ni de volume...) dans des endroits inaccessibles. Le principe physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens...) en est celui de la succion : en diminuant la pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportée à la surface sur laquelle elle s'applique.) à l'intérieur du tube à l'aide du piston, le contenu de la seringue est aspiré par l'aiguille vers le milieu dont la pression est moindre.

Chronologie

Le fonctionnement de la seringue nous vient de l'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude appropriés. Le...) des ibis durant l'Égypte antique. Ces oiseaux utilisent leur long bec (Un bec, au sens strict, est une structure anatomique externe qui permet la prise alimentaire et donc la nutrition chez les oiseaux. Mais il permet aussi la toilette de l'animal, la nutrition des jeunes, la chasse d'une proie, la manipulation...) courbe (En géométrie, le mot courbe, ou ligne courbe désigne certains sous-ensembles du plan, de l'espace usuels. Par exemple, les droites, les segments, les lignes...) pour s'administrer des lavements.

Déjà quelques millénaires avant notre ère, on administrait des lavements intestinaux, vaginaux et auriculaires. Au début un homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme...) prenait de l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) dans sa bouche (La bouche (encore dénommée cavité buccale ou cavité orale) est l'ouverture par laquelle la nourriture d'un animal entre dans son corps. Le mot gueule s'utilise aussi, mais avec un sens familier voire grossier lorsque...) et la recrachait par un roseau dans le corps du malade, puis on créa des réservoirs et canules.

  • XVIe siècle : l'italien Marco Gatenaria invente une seringue à lavement, d'abord en bois, puis en métal (Un métal est un élément chimique qui peut perdre des électrons pour former des cations et former des liaisons métalliques...).
  • 1617 : Découverte de la circulation (La circulation routière (anglicisme: trafic routier) est le déplacement de véhicules automobiles sur une route.) sanguine par William Harvey.
  • XVIIe siècle : Premiers essais d'injections par Voie parentérale (Christopher Wren, Johann Major, Johan Sigismund Elsholz, Fabricus) à l'aide d'une canule et d'une poire contenant le médicament (Un médicament est une substance ou une composition présentée comme possédant des propriétés curatives, préventives ou administrée en vue d'établir un diagnostic. Un...). C'est l'infusion médicamenteuse.
  • 1668 : Seringue à « auto-lavement » de Reinier de Graaf.
  • Vers 1720 : Fabrication d'une seringue sur le modèle de la seringue à lavement, mais beaucoup plus petite, par Dominique Anel (chirurgien français.).
  • XVIIIe siècle : Premières transfusions sanguines.
Une seringue à usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) unique de 10 ml
  • 1852 : Le chirurgien français Charles Gabriel Pravaz transforme et améliore la seringue d'Anel.
  • Vers 1850 : Alexander Wood crée une aiguille creuse.
  • 1853 : Alexander Wood Premières injections sous-cutanées avec la seringue de Pravaz et naissance de la méthode hypodermique.
  • 1906 : Seringue graduée en verre (Le verre, dans le langage courant, désigne un matériau ou un alliage dur, fragile (cassant) et transparent au rayonnement visible. Le plus souvent, le verre est constitué...) avec aiguille métallique.
  • Vers 1970 : Apparition de la seringue en plastique avec aiguille à usage unique, puis de la seringue entièrement à usage unique. Son apparition en médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la pratique (l'art) étudiant l'organisation du corps humain (anatomie), son fonctionnement normal (physiologie), et cherchant...) est une révolution et est devenue indispensable car elle est peu coûteuse et elle permet d'éviter la transmission de micro-organismes (dans le cas où l'aiguille est infectée). Leurs tailles sont variables.

Usage non médical

De manière générale, une seringue peut être utilisée pour amener un liquide (La phase liquide est un état de la matière. Sous cette forme, la matière est facilement déformable mais difficilement compressible.) à un endroit précis, ou bien à travers une paroi sans endommager excessivement celle-ci (par exemple injecter de la colle (Une colle ou la glu est un produit de nature liquide ou gélatineuse servant à lier des pièces entre elles. Ces pièces peuvent être de même nature ou de différents matériaux.) sous une cloque de papier (Le papier (du latin papyrus) est une matière fabriquée à partir de fibres cellulosiques végétales et animales. Il se présente sous forme de feuilles...) peint).

Par exemple :

  • Cuisine : pour injecter un liquide dans de la viande pour améliorer son goût (Pour la faculté de juger les belles choses, voir Goût (esthétique)) ou sa texture, pour injecter la garniture dans une pâtisserie, pour la création de bonbons et autres sucreries ;
  • Soins aux nourrissons : seringue à médicaments, sans aiguille, permettant de faire boire sans diluer dans le biberon ;
  • Imprimerie : pour remplir des cartouches d'encres ;
  • Pour placer des puces d'identification sous la peau (La peau est un organe composé de plusieurs couches de tissus. Elle joue, entre autres, le rôle d'enveloppe protectrice du corps.).
  • L'administration de drogues, notamment l'héroïne (L’héroïne ou diacétylmorphine, également appelée diamorphine, est un opioïde obtenu par acétylation de la morphine, le principal alcaloïde issu du pavot à opium. Elle est...).
Page générée en 1.548 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique