Skylab - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Skylab (« laboratoire du ciel » en français) a été la première station spatiale américaine. Elle est lancée le 14 mai 1973 et se désintégrera au-dessus de l'océan Indien le 11 juillet 1979 en rentrant dans l'atmosphère (Le mot atmosphère peut avoir plusieurs significations :).

Historique

Diagramme (Un diagramme est une représentation visuelle simplifiée et structurée des concepts, des idées, des constructions, des relations, des données statistiques, de l'anatomie etc. employé dans tous les...) d'origine de Skylab (Skylab (« laboratoire du ciel » en français) a été la première station spatiale américaine. Elle est lancée le 14 mai 1973 et se...)
Vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) de Skylab en orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un corps autour d'un autre corps sous l'effet de la gravitation.)

Après la réussite de la mission Apollo qui a conduit les Américains à la conquête de la Lune (La conquête de la Lune est une épopée comprise entre le lancement des premiers programmes spatiaux dans les années 1950 et le premier pas de l'homme sur la Lune par l'américain Neil Armstrong le 21 juillet 1969.), les trois dernières missions lunaires prévues à l'origine sont annulées faute d'enthousiasme et de crédits suffisants. Le matériel restant disponible est converti dans un nouveau projet : une station spatiale (Une station spatiale, dans le domaine de l'astronautique, est une installation spatiale en orbite ou déposée sur un astre, ne disposant pas de moyens de propulsion autonomes ou ne disposant que de moyens de propulsion réduits,...) habitée. Ce sera le programme AAP (Apollo Application Program), qui deviendra Skylab en 1973.

Ainsi, la station Skylab a été fabriquée en réutilisant le troisième étage de la fusée (Fusée peut faire référence à :) Saturn V et le module de commande Apollo (Le module de commande est le centre vital des missions Apollo.). Elle fut lancée par la dernière fusée Saturn V le 14 mai 1973 sur une orbite circulaire de 430 km d'altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau de base. C'est une des composantes...). Lors de sa mise en orbite le bouclier ("Le Bouclier" était une association créée par Bernard Valadon pour lutter contre la pédocriminalité sur internet. Le site web www.bouclier.org, aujourd'hui...) de protection anti-météorites ne se met pas correctement en place et bloque le déploiement de l'un des deux panneaux solaires. La puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) électrique étant amoindrie, la station est dans un premier temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) inhabitable car la climatisation (La climatisation est la technique qui consiste à modifier, contrôler et réguler les conditions climatiques (température, humidité, niveau de...) du module n'est pas possible et la température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et étudiée en thermométrie. Dans la vie courante, elle est reliée aux...) intérieure atteint 49 °C.

Une seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du...) expédition à bord d'une fusée Saturn IB (La fusée spatiale Saturn IB (ou Saturn 1B) est une version améliorée du lanceur Saturn I, qui disposait d'un second étage plus puissant, le S-IVB. Contrairement à Saturn I, le modèle IB était capable de placer...) lancée le 25 mai 1973 permet à l'équipage d'installer une protection complémentaire d'isolation thermique (La thermique est la science qui traite de la production d'énergie, de l'utilisation de l'énergie pour la production de chaleur ou de froid, et des transferts de chaleur suivant différents phénomènes physiques, en...) en mylar et en nylon sur la station. Cette protection permettra de faire descendre la température à un niveau acceptable de 24 °C et de la rendre habitable. Le déploiement du panneau solaire (Un panneau solaire ou capteur solaire est un dispositif destiné à récupérer une partie du rayonnement solaire pour le convertir en énergie solaire utilisable par...) bloqué échoue à nouveau mais la totalité du programme scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes scientifiques.) de Skylab 2 sera mené à bien au cours des 28 jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure locale) et sa...) de la mission. Seront réalisés entre autres l'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude appropriés. Le plaisir procuré explique la très...) de la comète (En astronomie, une comète est un petit astre brillant constitué de glace et de poussière du système solaire, dont l'orbite a généralement la...) Kohoutek et six sorties dans l'espace.

Deux autres missions sont programmées le 28 juillet 1973 (Skylab 3 pour 59 jours de mission) et le 16 novembre 1973 (Skylab 4 pour 84 jours de mission).

Ces trois missions auront permis entre autres de fournir 180 000 photographies solaires et 46 000 photographies terrestres et d'engager dix sorties spatiales, pour une durée totale de 42 heures (L'heure est une unité de mesure  :).

Faute de crédits supplémentaires, et le matériel de la mission Apollo étant épuisé, aucune autre mission n'est engagée sur Skylab, qui est abandonné après seulement neuf mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) d'exploitation.

L'usure naturelle de l'orbite, accélérée par une intense activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) solaire provoqua la rentrée dans l'atmosphère de la station spatiale en 1979. Malgré des efforts de la NASA (La National Aeronautics and Space Administration (« Administration nationale de l'aéronautique et de l'espace ») plus connue sous son abréviation NASA, est l'agence gouvernementale responsable du...) pour contrôler la descente, l'ouest (L’ouest est un point cardinal, opposé à l'est. C'est la direction vers laquelle se couche le Soleil à l'équinoxe, le couchant (ou ponant).) de l'Australie (L’Australie (officiellement Commonwealth d’Australie) est un pays de l’hémisphère Sud dont la superficie couvre la plus grande partie de l'Océanie. En plus de...) reçut de nombreux débris de la station.

Missions du programme Skylab

Mission Patch (Le mot patch est un anglicisme qui à l'origine désigne un morceau de tissu. Il est également employé pour parler d'une rustine de chambre à air. En français, on le retrouve dans différents...) Commandant Pilote Pilote scientifique Date de lancement Retour sur Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la...) Durée (jours)
Skylab 1 SL-1 Skylab Patch.png Lancement inhabité sans sans 14 mai 1973
17:30:00 UTC
11 juillet 1979
16:37:00 UTC
2 248,96
Skylab 2 SL-2 (SLM-1) Skylab1-Patch.png Charles Conrad (Charles Conrad Junior dit Pete Conrad est un astronaute américain né le 2 juin 1930 et décédé le 8 juillet 1999.) Paul Weitz Joseph Kerwin 25 mai1973
13:00:00 UTC
22 juin 1973
13:49:48 UTC
28,03
Skylab 3 SL-3 (SLM-2) Skylab2-Patch.png Al Bean Jack Lousma Owen Garriott 28 juillet 1973
11:10:50 UTC
25 septembre 1973
22:19:51 UTC
59,46
Skylab 4 SL-4 (SLM-3) Skylab3-Patch.png Gerald Carr William Pogue Edward Gibson 16 novembre 1973
14:01:23 UTC
8 février 1974
15:16:53 UTC
84,04
Page générée en 0.009 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique