Yak
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Yak
 Bos grunniens
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Sous-classe Theria
Infra-classe Eutheria
Ordre Artiodactyla
Famille Bovidae
Sous-famille Bovinae
Genre Bos
Nom binominal
Bos grunniens
Linnaeus, 1766
Statut de conservation IUCN :

VU A1cd+2cd, : Vulnérable
C1
Schéma montrant le risque d'extinction sur le classement de l'IUCN.

Le yack (Bos grunniens), ou yak, est une grande espèce (Dans les sciences du vivant, l’espèce (du latin species, « type » ou « apparence ») est le taxon de base de la systématique. L'espèce est un concept flou...) de ruminant à longue toison de l'Himalaya. La femelle (En biologie, femelle (du latin « femella », petite femme, jeune femme) est le sexe de l'organisme qui produit des ovules, dans le cadre d'une reproduction anisogamique.) du yak est appelée dri ou drimo par les Tibétains et nak par les sherpas.

Le yak vit au Tibet, au Népal et au Bhoutan, au nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) de la Chine, au Gansu et jusqu'en Mongolie, jusqu'à des altitudes de 5 400 mètres. Les yaks vivent quinze ans en haute altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau de base. C'est une des composantes géographique et biogéographique qui explique la répartition de la vie sur terre.) au-dessus de 3 000 mètres. Par contre, le dzo (zo ou dzopkyo en tibétain), issu du croisement entre un yak et une vache (La vache est la femelle d'un mammifère domestique ruminant, généralement porteur de cornes sur le front, appartenant à l'espèce Bos taurus de la famille des bovidés. C'est la femelle du...), remplace le yak admirablement aux altitudes inférieures. Il est utilisé comme animal (Un animal (du latin animus, esprit, ou principe vital) est, selon la classification classique, un être vivant hétérotrophe, c’est-à-dire qu’il se nourrit de substances organiques. On réserve...) de bât (Un bât est un accessoire destiné à permettre le port de lourdes charges par des mammifères quadrupèdes tels que l'âne ou le...) et pour les travaux aux champs. Sa femelle est la dzum (dzom).

Les deux orthographes sont répandues en français et aussi correctes l'une que l'autre. Seules l'étymologie et l'ancienneté (1791) de yak (du tibétain gyak via l'anglais yak, selon le TLFi) permettent d'avoir une légère préférence pour la première. Mais la seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du temps. La seconde d'arc est une...) orthographe semble avoir été employée, de façon courante mais discontinue, dès 1808.

Yak domestique

La variété domestique (Bos grunniens grunniens Linnaeus, 1766) est utilisée comme bête de somme (un yak porte environ 130 kilos) et comme monture et fournit laine (avec laquelle on confectionne des vêtements, du feutre et des cordes), cuir, viande (séchée à l'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il...) froid (Le froid est la sensation contraire du chaud, associé aux températures basses.) et sec), lait (sous forme nature ou fermentée), beurre (Les Beurré sont un groupe de variétés de poires à chair fondante, comprenant entre autres les variétés suivantes.) et fromage. De plus, ses bouses séchées sont un combustible (Un combustible est une matière qui, en présence d'oxygène et d'énergie, peut se combiner à l'oxygène (qui sert de comburant)...) très utilisé. En Mongolie le yak est fréquemment croisé avec des vaches, les hybrides sont des dzo et remplacent admirablement bien les yaks aux faibles altitudes. Ils sont utilisés comme animaux de bât et pour les travaux aux champs.

Plusieurs éleveurs ont constitué des cheptels de yaks aux États-Unis et en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité...), notamment en Allemagne et en Suisse.

Morphologie

  • Longueur du corps : 3,25 m
  • Longueur des cornes : latérales de 65 à 102 cm, écartement 95 cm
  • Hauteur au garrot : 1,6 à 2,0 m
  • Poids adulte (sauvage) : 300 kg (femelle) à 1000 kg (male)
  • Poids adulte (domestique) : 230 kg (femelle) à 580 kg (male)

Yak sauvage

Le yak sauvage (Bos grunniens mutus Przewalski, 1883), uniquement présent au Tibet, est plus grand que le yak domestique, pouvant peser jusqu'à une tonne ( La tonne représente différentes unités de mesure ; Une tonne est un grand et large tonneau ; Une tonne-pompe est un fourgon d'incendie ; En...). Il vit habituellement en groupes de 10 à 30 individus. Son habitat est composé de hauts-plateaux dégarnis, de collines et de montagnes à des altitudes comprises entre 3 200 et 5 400 mètres. Il se nourrit d'herbes, de lichens et d'autres types de plantes. Durant la saison (La saison est une période de l'année qui observe une relative constance du climat et de la température. D'une durée d'environ trois mois (voir le tableau Solstice et Équinoxe ci-dessous), la saison joue un...) chaude, il vit dans les régions proches des neiges éternelles ; puis descend vers des terres au climat (Le climat correspond à la distribution statistique des conditions atmosphériques dans une région donnée pendant une période de temps donnée. Il se distingue de la...) plus clément lorsque la saison froide approche. Le yak peut affronter le froid jusqu'à moins 40 degrés aussi bien grâce à son sous-poil très dense que par son long et épais pelage de surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière...). Par ailleurs, il secrète une substance visqueuse dans sa transpiration qui agit comme un isolant (Un isolant est un matériau qui permet d'empêcher les échanges d'énergie entre deux systèmes. On distingue : les isolants électriques, les...) du froid. Cette substance est utilisée en médecine traditionnelle (Selon la définition officielle de l' OMS, la médecine traditionnelle "se rapporte aux pratiques, méthodes, savoirs et croyances en matière de santé qui impliquent l’usage à des...) au Népal. Le yak sauvage a la vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) très faible mais compense ce handicap (On nomme handicap la limitation des possibilités d'interaction d'un individu avec son environnement, causée par une déficience qui provoque une incapacité,...) par un odorat particulièrement développé et surtout une ouïe (L’ouïe ou l’audition est la capacité de percevoir des sons. Elle est l’un des cinq sens.) incroyable qui lui permet d'entendre à plusieurs kilomètres (Le mètre (symbole m, du grec metron, mesure) est l'unité de base de longueur du Système international. Il est défini comme la distance parcourue par la lumière dans le vide en...) de distance.

Le yak sauvage n'existe plus que dans les chaînes de montagnes du Kunlun, de Thangla et de Nyenchen Thangla, ainsi que sur le Plateau du Tibet. L'espèce est menacée: la polulation totale actuelle est estimée à 15000 animaux.

Page générée en 0.081 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique