Biome
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Répartition géographique des différents biomes
forêts caducifiées forêts de conifères autres

         Tempérée
         Sclérophylle
         Ombrophile
         Tropophile
         Mangrove

         Toundra
         Taïga
         Tempérées
         Tropicales

         Steppes
         Savanes tropicales
         Prairies inondées
         Déserts
         Haut plateaux

Un biome (Un biome (du grec bios = vie), appelé aussi aire biotique, écozone ou écorégion, est un ensemble d'écosystèmes caractéristique d'une aire biogéographique et nommé à partir de la végétation et des espèces animales qui y prédominent...) (du grec bios = vie), appelé aussi aire biotique, écozone ou écorégion, est un ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une...) d'écosystèmes caractéristique d'une aire biogéographique et nommé à partir de la végétation (La végétation est l'ensemble des plantes (la flore) sauvages ou cultivées qui poussent sur une surface donnée de sol, ou dans un milieu aquatique. On parle aussi de "couverture...) et des espèces animales qui y prédominent et y sont adaptées. Il est l'expression des conditions écologiques du lieu à l'échelle régionale ou continentale : le climat (Le climat correspond à la distribution statistique des conditions atmosphériques dans une région donnée pendant une période de temps donnée. Il se distingue de la...) qui induit (L'induit est un organe généralement électromagnétique utilisé en électrotechnique chargé de recevoir l'induction de l'inducteur et de la transformer en électricité (générateur) ou en force (moteur).) le sol, les deux induisant eux-mêmes les conditions écologiques auxquelles vont répondre les communautés des plantes et des animaux du biome en question.

Les biomes terrestres sont décrits par la science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir appris, ce que l'on tient pour...) de la biogéographie (La biogéographie est une branche de la géographie physique et de l'écologie qui étudie la vie à la surface du globe par des analyses descriptives et explicatives de la répartition des êtres vivants, et plus particulièrement des communautés...). La classification écologique des terres (La classification écologique des terres (ecological land classification en anglais) est définie comme étant un processus permettant de délimiter et de classer des aires écologiques distinctes en...) défini le vocabulaire utilisé pour évaluer la taille de ces zones du micro-habitat à la Biosphère (La notion de biosphère désigne à la fois un espace et un processus auto-entretenu (jusqu'à ce jour et depuis plus de 3 milliards d'années) sur la...). Leur concept embrasse les notions de communauté, d'interaction (Une interaction est un échange d'information, d'affects ou d'énergie entre deux agents au sein d'un système. C'est une action réciproque qui suppose l'entrée en contact de sujets.) entre sols, plantes et animaux.

Délimitations

Influence combinée des facteurs géographiques climatiques sur les écosystèmes (en réalité les écosystèmes influent aussi rétroactivement sur le climat et produisent du relief, sur le très long terme)

A l'échelle du globe, la forêt (Une forêt ou un massif forestier est une étendue boisée, relativement dense, constituée d'un ou plusieurs peuplements d'arbres et...) tropicale dense, la savane, la steppe, la forêt tempérée décidue ou mixte, la toundra sont les grands biomes caractérisant la biosphère, qui ont une répartition zonale, c'est-à-dire qu'ils ne dépassent pas certaines valeurs latitudinales.

A l'échelle continentale ou régionale, ils peuvent être complexes à délimiter, d'une part parce que différentes habitudes d'appellation existent, et d'autre part parce que leurs frontières peuvent être floues (voir le concept d'écotone). Par ailleurs, un même biome peut être nommé de façon variable (En mathématiques et en logique, une variable est représentée par un symbole. Elle est utilisée pour marquer un rôle dans une formule, un prédicat ou un algorithme. En...) en fonction du continent (Le mot continent vient du latin continere pour « tenir ensemble », ou continens terra, les « terres continues ». Au sens...) sur lequel il se trouve. Par exemple, le biome " prairies tempérées " est localement connu sous les noms de steppe, pampa ou veld en fonction de sa localisation.

Caractéristiques

Le biome est fondamentalement caractérisé par son climat, en particulier températures et précipitations. C'est d'ailleurs la répartition zonale des climats qui a conduit à mettre en évidence la zonation des sol à la fin du XIXe siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une génération...), puis des biomes. D'autres paramètres physiques peuvent intervenir, comme une altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau de base. C'est une des composantes géographique et biogéographique qui explique la répartition de la vie sur terre.) particulière ou un sol périodiquement submergé par exemple.

En effet, l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) et les températures dont la répartition à l'échelle du globe est largement conditionnée par la rotation de la terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive des quatre planètes telluriques,...) sur son axe, sont deux facteurs fondamentaux de détermination d'un climat. Ils présentent, à l'échelle globale et continentale, des variations selon la latitude (La latitude est une valeur angulaire, expression du positionnement nord-sud d'un point sur Terre (ou sur une autre planète), au nord ou au sud de l'équateur.). Cette distribution est par conséquent corrélée avec des bandes de végétation homogènes. Ces bandes latitudinales (observées en premier lieu par Dokoutchaev, père de la pédologie russe), sont appelées zones (du grec Zonê qui veut dire ceinture) et ont donné naissance au concept de zonalité, fondamental en géographie (La géographie (du grec ancien γεωγραφία - geographia, composé de "η γη" (hê gê) la Terre et...) des milieux naturels. Ainsi par exemple, la biodiversité (La biodiversité est la diversité naturelle des organismes vivants. Elle s'apprécie en considérant la diversité des écosystèmes, des espèces, des populations et celle des gènes dans...) est croissante depuis les pôles jusqu'à l'équateur, que ce soit d'un point (Graphie) de vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) animal (Un animal (du latin animus, esprit, ou principe vital) est, selon la classification classique, un être vivant hétérotrophe, c’est-à-dire...) ou végétal (Les classifications scientifiques classiques regroupent sous le terme végétal ([veʒetal]/[veʒeto]) plusieurs lignées d'organismes vivants qui,...). La forêt équatoriale dense est le biome le plus riche et le plus divers.

Les deux types de biomes

Selon le WWF[1], il existerait deux grands types de biomes, les biomes terrestres et aquatiques. S'il existe des biomes aquatiques, ils répondent beaucoup moins aux critères de la zonalité en raison des vastes courants marins qui parcourent les océans (Océans stylisé Ωcéans est un documentaire français réalisé par Jacques Perrin et Jacques Cluzaud dont le tournage a commencé en 2004 et produit en 2009.) à tous les niveaux de profondeur. Ils sont plus difficiles à définir dans l'espace, notamment pour ces milieux marins. Dans l'acception du "biome" tel que définit ci-dessus, l'étude des milieux aquatiques relèverait plutôt de l'océanographie (L’océanographie (de « océan » et du grec γρ?φειν / gráphein, écrire) est l'étude des océans et des...)[2], ou de la limnologie[3]. En effet, pour des questions d'échelle, un delta et un écosystème marin marquée par la présence d'upwellings semblent assez peu comparables. Ou alors cela revient à assimiler biomes et milieux naturels à toutes les échelles, ce que ne font pas la biogéographie ou l'écologie.

Les Biomes terrestres

  • Arctiques et Subarctiques
    • Toundra (arctique, humide) 37 écorégions
    • Taïga (subarctique, humide) ou forêt boréale de conifères - 28 écorégions
  • Tempérés
    • Forêts tempérées conifériennes (tempéré froid (Le froid est la sensation contraire du chaud, associé aux températures basses.), humide) - 52 ou 53 écorégions
    • Forêts tempérées caducifoliées et mixtes (tempéré, humide) - 84 écorégions
    • Prairies, savanes et broussailles tempérées (tempéré, semi-aride) - 45 écorégions
    • Forêts, bois et broussailles méditerranéens (tempéré chaud, humide) ou forêt sclérophylle - 39 à 50 écorégions
  • Tropicaux et subtropicaux
    • Forêts tropicales et subtropicales conifériennes - 17 écorégions
    • Forêts tropicales et subtropicales humides caducifoliées ou forêt ombrophile - 231 écorégions
    • Forêts tropicales et subtropicales sèches caducifoliées ou forêt tropophile - 59 écorégions
    • Prairies, savanes et broussailles tropicales et subtropicales (semi-aride) - 49 écorégions
    • Mangrove (tropical - inondé) - 50 écorégions
    • Prairies et savanes inondées (tropical) - 26 écorégions
  • Azonaux
    • Déserts et broussailles xérophytes (aride) - 99 écorégions
    • Prairies et broussailles de montagnes ou pelouses alpines (tempéré à tropical - haute altitude) - 50 écorégions

Les Biomes aquatiques

  • D'eau douce
    • Rus
    • Rivières
    • Fleuves
    • Deltas
    • Mares et étangs
    • Lacs
    • Bassins xériques (remontées d'eau en milieu aride)
  • D'eau de mer (L'eau de mer est l'eau salée des mers et des océans de la Terre.)
    • Milieux Polaires (dont Banquise)
    • Plateaux continentaux et mers intérieures
    • Remontées d'eaux tempérées ou Upwelling (La Remontée d'eau[1] (Upwelling en anglais) est un phénomène océanographique qui se produit lorsque de forts vents marins (généralement des vents saisonniers) poussent l'eau de surface des océans laissant ainsi un vide où peuvent...) tempéré
    • Remontées d'eaux tropicales ou Upwelling tropical
    • Récifs coralliens
Page générée en 0.087 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique