Biosphère - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs est disponible ici.
La photosynthèse est l'un des moteurs essentiels de la biosphère. Cette image composite rend visible en fausses couleurs (verts) les zones terrestres les plus végétalisées et les zones de concentration en plancton (Advanced Very High Resolution Radiometer instrument)
La photosynthèse est l'un des moteurs essentiels de la biosphère. Cette image composite rend visible en fausses couleurs (verts) les zones terrestres les plus végétalisées et les zones de concentration en plancton (Advanced Very High Resolution Radiometer instrument)
On ne connait à ce jour qu'une seule planète où la vie s'est exprimée
Scène familière où l'on voit simultanément les trois compartiments que sont lithosphere, hydrosphère et atmosphère.
Scène familière où l'on voit simultanément les trois compartiments que sont lithosphere, hydrosphère (L'hydrosphère est, de façon générale, l'enveloppe externe d'une planète ou d'un satellite qui...) et atmosphère (Le mot atmosphère peut avoir plusieurs significations :).

La notion de biosphère (La notion de biosphère désigne à la fois un espace et un processus auto-entretenu (jusqu'à ce...) désigne à la fois un espace et un processus auto-entretenu (jusqu'à ce jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la...) et depuis plus de 3 milliards d'années) sur la planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de...) Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance...), et qu'on ne connait que sur cette planète ; Le processus est celui d'entretien et de complexification de la Vie (La vie est le nom donné :), et le lieu est la partie du système terrestre dans laquelle la vie s'est développée (En géométrie, la développée d'une courbe plane est le lieu de ses centres de...) et/ou les compartiments créée et/ou entretenu par la vie (c'est-à-dire la lithosphère (La lithosphère (littéralement, la « sphère de pierre ») est la partie superficielle...), l'hydrosphère et une partie de l'atmosphère, produire par le vivant. On y ajoute parfois la cryosphère).

La biosphère résulte pour l'essentiel de l'action ancienne et conjointe d'une très grande variété d'organismes et d'espèces vivantes vivant en interdépendance plus ou moins grande, et qui constituent la diversité des écosystèmes.

Pour le physicien (Un physicien est un scientifique qui étudie le champ de la physique, c'est-à-dire la...), la biosphère est un vaste système thermodynamique (On peut définir la thermodynamique de deux façons simples : la science de la chaleur...) ouvert aux influences extérieures, qui tire une grande partie de son énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la...) du soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile...) via la photosynthèse (La photosynthèse (grec φῶς phōs, lumière et...) et quelques 500 milliards de milliards de kilocalories, soit 10 000 fois plus que ne sauraient en utiliser toutes les industries humaines.

Histoire du concept

Le mot " Biosphère " aurait été créé par le géologue Eduard Suess en 1875. Il intègre ainsi aux sciences de la Terre et notamment à la géologie (La géologie, du grec ancien γη- (gê-, « terre ») et...) les éléments de la révolution darwinienne.
Les aspects biogéologique et écologiques du concept de Biosphère datent eux, des années 1920 où Vernadsky les a développé, avant qu'en en 1935 Arthur George Tansley ne développe la notion d'écosystème.

Le concept holistique (Le holisme (du grec ολoς (holos) : entier) est un système de pensée...) et interdisciplinaire (Un travail interdisciplinaire intègre des concepts provenant de différentes disciplines.) de Biosphère a peu à peu associé l'astronomie (L’astronomie est la science de l’observation des astres, cherchant à expliquer...), la géophysique, la météorologie (La météorologie a pour objet l'étude des phénomènes atmosphériques...), la biogéographie (La biogéographie est une branche de la géographie physique et de l'écologie qui étudie la vie...), la biologie (La biologie, appelée couramment la « bio », est la science du vivant....) évolutive, la géologie, la géochimie, l'écologie et d'une façon générale toutes les sciences de la terre et du vivant.

Les géochimistes donnent aussi au terme biosphère le sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but...) de somme totale des organismes vivants (en d'autres termes, ce qui est couramment nommé biomasse ( En écologie, la biomasse est la quantité totale de matière (masse) de toutes les espèces...) ou biote par les biologistes et les écologues).

Selon cette définition (Une définition est un discours qui dit ce qu'est une chose ou ce que signifie un nom. D'où la...), la biosphère est un des quatre constituants du modèle géochimique (avec la lithosphère, l'hydrosphère et l'atmosphère).

Certains estiment que le flou sémantique et conceptuel entourant le terme de biosphère se retrouve dans les débats actuels portant sur la biodiversité (La biodiversité est la diversité naturelle des organismes vivants. Elle s'apprécie...), le développement durable (Le développement durable (traduction de Sustainable development) est une nouvelle conception...)... Selon eux, l'utilisation du terme biosphère issu du vocabulaire des géochimistes serait une conséquences de l'organisation (Une organisation est) très spécialisée de la science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire...) actuelle. Certains préfèrent désormais le terme d'écosphère, qui date des années 60-70, époque à la quelle est apparue la notion de crise écologique (En écologie, une crise écologique se produit lorsque le milieu de vie d'une espèce ou d'une...) pouvant menacer jusqu'à la biosphère entière.

James Lovelock (James Ephraim Lovelock (né le 26 juillet 1919 à Letchworth (Grande-Bretagne)...) a également proposé le nom de " symbiosphère " pour souligner l'interdépendance entre les espèces et le tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) qu'elles constituent.

Vernadsky a définit l'écologie comme étant la science de la biosphère en 1926.

Pour les tenants de la géophysiologie

..la Biosphère est le système écologique global, auto-entretenu (" autocatalytique "), qui intègre tous les êtres vivants et les relations qu'ils tissent entre eux et avec les compartiments que sont la lithosphère (les roches), l'hydrosphère (l'eau), et l'atmosphère (air), dans un métabolisme (Le métabolisme est l'ensemble des transformations moléculaires et énergétiques...) qui transforme sans cesse la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a...) de la Terre en recyclant ou stockant les éléments et en créant de la complexité (La complexité est une notion utilisée en philosophie, épistémologie (par...) et néguentropie là où sans la vie, il n'y aurait que de l'entropie (En thermodynamique, l'entropie est une fonction d'état introduite en 1865 par Rudolf Clausius...).

Le concept de " biosphère " a - dans un contexte (Le contexte d'un évènement inclut les circonstances et conditions qui l'entourent; le...) religieux - intéressé Teilhard de Chardin, lequel a aussi utilisé celui de noosphère (comme étant constituée par le phénomène humain, au-dessus de la biosphère).

Les expériences Biosphère I et II

A deux reprises, on a tenté, en vain, de faire vivre en autarcie un petit groupe humain dans une sphère (En mathématiques, et plus précisément en géométrie euclidienne, une...) vitrée sans communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle,...) avec l'extérieur. L'équipe devait produire sa propre nourriture et recycler ses déchets sans autre appoint que l'énergie du soleil. Biosphère I a rapidement montré ses limites. L'expérience a été renouvelée avec Biosphère II (Biosphère II est un site expérimental construit pour reproduire un système...) dans une sphère plus grande et avec des écosystèmes plus complexes, sans succès à cause en particulier de problèmes de gestion de l'oxygène (L’oxygène est un élément chimique de la famille des chalcogènes, de...) et du CO2.

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis !
Page générée en 0.079 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique