The Pirate Bay
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

The Pirate Bay est un site permettant l'échange de fichiers torrents. Basé en Suède, il se déclare " le plus grand serveur torrent du web ", affirmant recevoir la visite d'un million de visiteurs par jour. Il propose aussi le plus gros tracker Bittorent au monde (Le mot monde peut désigner :).

En mai et juin 2006, il est régulièrement mentionné dans les journaux, car il symbolise la résistance contre les actions des majors d'Hollywood et une certaine réforme des droits d'auteur. [1]

Description

Manifestation de Stockholm contre la saisie des serveurs, le 3 juin, 2006.
Manifestation de Stockholm contre la saisie des serveurs, le 3 juin, 2006.

The Pirate Bay (The Pirate Bay est un site permettant l'échange de fichiers torrents. Initialement basé aux Pays-Bas, il se déclarait « le plus grand serveur torrent du...) est l'un des plus gros sites Web en tant que référenceur de fichiers BitTorrent (BitTorrent est un protocole de transfert de données poste à poste (P2P) à travers un réseau informatique développé par Bram Cohen. Le protocole a été conçu en avril 2001 et mis en place à l'été 2002 par le programmeur Bram Cohen, et...). Cette pratique est mal vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) par plusieurs pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui...) car plusieurs fichiers pointés sont des copies illégales de produits culturels. Cependant, de la nature même de ces fichiers, il ne permet pas aux lois actuelles de trancher en faveur, ou non, de sa légalité.

Historique

Le 31 mai 2006, sur ordre du ministère de la Justice suédois[2], 50 policiers ont perquisitionné et saisi les serveurs du site, ainsi que d'autres serveurs du même hébergeur PRQ, notamment ceux de la Piratbyrån (Le Piratbyrån ("Bureau du piratage"), est une organisation suédoise et indépendante, militant pour les droits du partage de fichier (aussi appelé Peer To Peer). Le Piratbyrån n'est...), (une organisation (Une organisation est) indépendante militant pour les droits de partage de fichier), bloquant l'accès à 300 sites sans lien avec The Pirate Bay.[3] Trois administrateurs du site et de l'hébergeur ont également été arrêtés et questionnés par la police, puis relâchés dans la soirée.

Une chaîne (Le mot chaîne peut avoir plusieurs significations :) de télévision (La télévision est la transmission, par câble ou par ondes radioélectriques, d'images ou de scènes animées et généralement sonorisées qui sont reproduites sur un poste récepteur appelé...) a diffusé des documents prouvant que la MPA est directement intervenue dans cette affaire, en menaçant directement le gouvernement suédois de sanctions financières à l'encontre de la Suède. L'affaire en a été jusqu'à violer la constitution suédoise (principe de la séparation (D'une manière générale, le mot séparation désigne une action consistant à séparer quelque chose ou son résultat. Plus particulièrement il est employé dans plusieurs domaines :) des pouvoirs), puisqu'il est interdit au gouvernement de se lancer dans des actions judiciaires.[4] Puis, elle a rapidement pris une dimension (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son épaisseur, ou bien son diamètre si...) politique, le parti du centre ayant demandé la création d'une commission d'enquête parlementaire à l'encontre des membres du ministère de la justice responsables de la fermeture (Le terme fermeture renvoie à :) du site.[5]

The phénix bay, le nouveau logo après le retour du site en Suède
The phénix bay, le nouveau logo après le retour du site en Suède

Dans le but de poursuivre ses activités, le site a rouvert ses serveurs aux Pays-Bas, le 2 juin 2006.

En protestation à la saisie, 600 personnes ont manifesté à l'appel des organisations pro-P2P suédoises dans les rues de Stockholm et de Göteborg. Ce rassemblement est à ce jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par...) l'une des plus grandes manifestations en faveur du P2P.

Un des responsables annonce le 14 juin 2006 que les serveurs sont retournés en Suède, mais aucune raison n'a été évoquée par les responsables (il est néanmoins question de pressions du ministère de la Justice néerlandais).[6]

En janvier 2007, The Pirate Bay annonce un appel au don afin d'acheter l'île (Une île est une étendue de terre entourée d'eau, que cette eau soit celle d'un cours d'eau, d'un lac ou d'une mer. Son étymologie latine, insula, a donné l'adjectif...) de Sealand pour fonder une micronation[7]. Cet achat n'aura finalement pas lieu, Le Prince Michael Bates ayant refusé de céder l'île à quelqu'un qui irait contre les lois internationales[8]. Tobias Andersson a donc déclaré à la presse suédoise que The Pirate Bay resterait finalement en Suède[9].

Le plus grand site de liens BitTorrent au monde s'en prend désormais aux Oscars. L'équipe du site a créé en février 2007 OscarTorrents.com, qui est selon eux "les Oscars comme ils devraient être"[10]. OscarTorrents propose aux internautes de voter dans chacune des catégories : meilleur acteur (Un acteur est un artiste qui incarne un personnage dans un film, dans une pièce de théâtre, à la télévision, à la radio, ou même dans des spectacles de rue. En plus de l'interprétation proprement dite,...), meilleur second rôle, meilleur film étranger, meilleur réalisateur.

En juin 2007, The Pirate Bay propose un service d'hébergement d'images sans censure, Bayimg (lien).

Le 21 septembre 2007, The Pirate Bay annonce son intention de poursuivre en justice plusieurs sociétés de l'industrie culturelle suite à la publication de communications de l'entreprise MediaDefender. Ces communications, largement diffusées sur Internet (Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la messagerie instantanée et le World Wide Web, en utilisant le protocole de communication IP...), si elles sont authentiques, montreraient que MediaDefender aurait agit pour le compte de ces sociétés en tentant de saboter de diverses manières les trackers de The Pirate Bay[11]. Les entreprises poursuivies sont :

  • Twentieth Century Fox Suède
  • Emi Music Suède
  • Universal Music Group Suède
  • Universal Pictures Nordic
  • Paramount Home Entertainment Suède
  • Atari (Atari est à l'origine une entreprise américaine pionnière dans l'industrie du jeu vidéo fondée en 1972 par Nolan Bushnell et Ted Dabney. Elle est spécialisée dans le...) Nordic
  • Activision Nordic Filial jusqu'à Activision Royaume-Uni
  • Ubisoft (Ubisoft est une société française de développement et de distribution de jeux vidéo qui a été créée en 1986 par cinq frères du nom de Guillemot, originaire de Carentoir dans le Morbihan.) Suède
  • Sony Bmg Music Entertainment Suède
  • Sony Pictures Home Entertainment Nordic

Jeudi 31 janvier 2008, un procureur suédois décide de poursuive les quatre présumés administrateurs du site. Ils risquent 123 000 euros d'amende, un an de prison. Il est reproché à Hans Fredrik Neij, Per Svartholm Warg, Peter Kolmisoppi et Carl Lundström d'avoir permis la copie d'une vingtaine d'albums de musique, de films et jeux vidéos (La vidéo regroupe l'ensemble des techniques, technologie, permettant l'enregistrement ainsi que la restitution d'images animées, accompagnées ou non de son, sur un support adapté à l'électronique et non de type photochimique....). [12]

Page générée en 0.107 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique