Jules-Albert de Dion
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Jules-Albert de Dion sur un tricycle
Jules-Albert de Dion sur un tricycle

Le comte, puis marquis (à la mort de son père) Jules-Albert de Dion était un pionnier de l'industrie automobile (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de personnes ou de marchandises,...) en France et un homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction,...) politique français, né le 9 mars 1856 à Carquefou, près de Nantes et mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus général, incluant par...) le 19 août 1946 à Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien,...).

Sa sépulture se trouve dans la chapelle (Une chapelle est un lieu de culte chrétien qui peut, selon le cas, constituer un édifice distinct ou être intégré dans un autre bâtiment.) funéraire de la famille, au hameau (Un hameau (ou un écart) est un groupe d'habitations en milieu rural, généralement trop petit pour être considéré comme un village, et sans...) de Wandonne (commune d'Audincthun) dans le Pas-de-Calais.

Le constructeur automobile et d'autorails

De Dion, avec son associé Georges Bouton et Charles Trépardoux, a fondé la société des automobiles De Dion-Bouton (De Dion-Bouton était un constructeur automobile et ferroviaire français du début du XXe siècle.) à Puteaux en 1883, qui fut, pendant une petite période, le plus grand fabricant automobile au monde (Le mot monde peut désigner :), puis, après la Première Guerre mondiale, le principal fabricant français d'autorails.

Il est le fondateur (Le Fondateur (titre original : Founding Father) est une nouvelle de science-fiction d'Isaac Asimov, parue en février 1965, et publiée en français dans le recueil Cher Jupiter.) du Salon de l'auto en 1898, et cofondateur de l'Automobile Club de France (L'Automobile Club de France (ACF) est un club privé prestigieux fondé le 12 novembre 1895 par le marquis Albert de Dion, le baron de Zuylen de Nyevelt et le journaliste Paul Meyan, dans le but de promouvoir...) et cofondateur de l'Aéro-Club (Les aéro-clubs sont des associations à but non lucratif (de type loi de 1901) ayant pour but de permettre et favoriser la pratique de l'aviation générale (vol moteur, vol à voile...). Pour cela, les membres du...) de France en 1898. Il crée en 1900 le journal "L'Auto".

L’homme politique

  • Conseiller général du canton de Carquefou de 1899 à 1934
  • Député de Loire-Inférieure de 1902 à 1923. Il siège à l'extrême-droite, antidreyfusard et ardent défenseur de l'église (L'église peut être :) catholique. Il est même arrêté lors de l'expulsion des congrégations.
  • Sénateur de Loire-Inférieure de 1923 à 1940. Il s'abstient lors du vote des pleins pouvoirs au maréchal Pétain.
Page générée en 0.164 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique