Bugatti Type 57
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Bugatti T57 Coupé Aerolithe
Bugatti T57 Coupé Aerolithe
Bugatti T57 Coupé
Bugatti T57 Coupé

La Type 57 est une des voitures les plus importantes dans l’histoire de Bugatti. Remplaçant la T49, la T57 a été présentée au salon de Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la...) en octobre 1933. Env. 650 exemplaires ont été produits de mars 1934 à mai 1940.

La Type 57S (sport) est une T57 à châssis (Un châssis est un cadre rigide ou mobile fait d'une matière résistante, destiné à entourer ou supporter quelque chose.) surbaissé et raccourci (l’essieu AR passe à travers les longerons) et au moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif qui déplace de la matière en apportant de la puissance. Il...) plus puissant. Exclusive et chère, habillée de carrosseries élégantes et sportives à 2 places, la T57S est sans doute la voiture (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de personnes ou de marchandises, elle est...) qui illustre le mieux le concept de " grand tourisme (Le tourisme est le fait de quitter son domicile, pour des raisons personnelles, pour une durée supérieure à 24 heures. Ce qui implique la consommation d'une nuitée auprès d'un hôtelier et...) rapide ". Elle n'a été produite qu'à 40 exemplaires.

La Type 57G, carrossée en " tank ", a gagné les 24 heures (L'heure est une unité de mesure  :) du Mans en 1937 et 1939.

Spécifications

La T57 utilise un châssis aussi conventionnel que celui de la T49, mais sa mécanique (Dans le langage courant, la mécanique est le domaine des machines, moteurs, véhicules, organes (engrenages, poulies, courroies, vilebrequins, arbres de transmission, pistons, ...), bref, de tout ce...) est plus moderne avec son moteur à double arbre à cames (Un arbre à cames est un dispositif mécanique permettant de transformer un mouvement rotatif en mouvement longitudinal et réciproquement.) en tête, formant (Dans l'intonation, les changements de fréquence fondamentale sont perçus comme des variations de hauteur : plus la fréquence est élevée, plus la hauteur perçue est haute...) un bloc avec l'embrayage (L'embrayage est un dispositif d'accouplement temporaire entre un arbre dit moteur et un autre dit récepteur. Du fait de sa transmission par adhérence, il...) et la boîte, le tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) faisant office d'entretoise de châssis.

Moteur :

8 cylindres en ligne de 3 257 cm3 (A x C : 72 x 100 mm)
T57 : 135 ch à 4 500 tr/min (140 ch à partir de 1935)
T57C (T57 à compresseur) : 160 ch
T57S : 180 ch
T57SC (T57S à compresseur) : 200 ch

Châssis :

empattement T57 : 3,30 m
empattement T57S : 2,98 m
voies avant et arrière : 1,35 m

Performances :

vitesse (On distingue :) maximale T57 : 155 km/h
vitesse maximale T57S : +200 km/h

Evolution du modèle

  • 1936 : remplacement du carburateur (Le carburateur est un organe du moteur à combustion interne essence ou ethanol et aussi des chaudières à carburants liquides. Cet organe permet de préparer un mélange d'air (le comburant) et de...) Bugatti (Bugatti est un constructeur de voitures français, plus précisement alsacien, propriété du groupe Volkswagen AG depuis 1998.) par un carburateur double-corps Stromberg, châssis renforcé, moteur monté sur silent-blocs en caoutchouc, amortisseurs De Ram en option, changement de style du tableau de bord (Le tableau de bord est l'élément qui indique au conducteur d'un véhicule (automobile, bateau), les paramètres de fonctionnement de celui-ci. Il est le plus souvent situé face au conducteur ou pilote, dans certains cas,...), collecteur d'échappement à sortie vers l'arrière.
  • 1937 : apparition de la T57C à compresseur de 160 ch, et d’une version encore plus puissante, la T57S (sport) de 180 ch à châssis court et surbaissé, reconnaissable à son radiateur en coupe-vent. La 57SC, version à compresseur de la 57S, développe 200 ch.
  • 1938 : montage d'amortisseurs télescopiques Allinquant et freins à commande (Commande : terme utilisé dans de nombreux domaines, généralement il désigne un ordre ou un souhait impératif.) hydraulique (L'hydraulique désigne la branche de la physique qui étudie les liquides. En tant que telle, les champs d'investigation qu'elle propose regroupent plusieurs domaines :).

Carrosseries d’usine sur le châssis 57

Les T57 étaient vendues avec des carrosseries dessinées sous la direction de Jean Bugatti (Jean Bugatti (né le 15 janvier 1909 - 11 août 1939) est un ingénieur en mécanique, designer et industriel automobile, pilote d'essai d'usine alsacien (Italien par ses origines familiales). Il est le fils d'Ettore Bugatti,...) et produites par l’usine ou par le carrossier colmarien Gangloff, qui travaillait en étroite collaboration avec Bugatti (certaines T57 ont été vendues en châssis seul et habillées par des carrossiers indépendants).

  • le coach (Un coach (terme anglo-saxon) est un accompagnateur personnel ou d'équipe. Venu du sport (où l'on préfère souvent le terme d'Entraîneur), le mot coach est entré dans le monde de...) Ventoux
  • l'originale berline (La berline est une carrosserie automobile fermée par un toit rigide fixe, avec un pare-bise fixe, deux ou quatre portes latérales, et quatre fenêtres latérales.) sans montant central Galibier
  • le cabriolet (Le cabriolet a une carrosserie automobile ouverte et découvrable grâce à une capote ou un toit escamotable, avec un pare-brise fixe, et des portes sans encadrement supérieur. Il peut être...) Stelvio
  • le coupé (Un coupé est une voiture fermée, à deux portes (parfois trois avec hayon ou quatre comme l'ont fait certains constructeurs américains) et possédant deux, quatre ou cinq places. Il est...) Atalante (à comparer avec l'Atalante sur châssis 57S) et sa version découvrable
  • sur la base du châssis 57 normal, Jean va dessiner et réaliser l’" Aérolithe (Carrosserie dessinée par Jean Bugatti sur le châssis Type 57.) " avec son arrête dorsale très caractéristique. L'Aérolithe servira de prototype pour l’" Atlantic " qui sera produite à 3 exemplaires sur le châssis 57S.

Cette photo est exceptionnelle : c'est une des seules photos connues de la mythique Aérolithe. On voit distinctement le radiateur vertical (Le vertical (rare), ou style vertical, est un style d’écriture musicale consistant en accords plaqués.) et le haut capot du châssis 57 "normal" et les phares disposés au bas des ailes (à comparer avec l'Atlantic sur châssis 57 S surbaissé à radiateur en V, v. ci-dessous).

Carrosseries d’usine sur le châssis 57 S

  • le coupé Atlantic

  • le coupé Atalante (noter les différences avec l’Atalante sur châssis 57)
  • le cabriolet Aravis

Succès en course (Course : Ce mot a plusieurs sens, ayant tous un rapport avec le mouvement.)

La Type 57G, carrossée en " tank ", a gagné les 24 heures du Mans en 1937 et 1939.

Page générée en 3.455 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique