USS Cole
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

L'USS Cole (DDG-67) est le 17ème destroyer multi-rôle de la classe Arleigh Burke de l'US Navy. Le 12 octobre 2000, l'USS Cole est victime d'un attentat à l'embarcation piégée à Aden.

L' USS Cole lors de son transport par le  Blue Marlin, après l'attentat
L' USS Cole lors de son transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de communications (la route, le...) par le Blue Marlin, après l'attentat

Origine du nom

L'USS Cole honore Samuel Darren Cole (1920-1945), du Corps des Marines des États-Unis. Le sergent Cole a reçu la Légion d'honneur du Congrès à titre posthume pour bravoure lors de l'invasion d'Iwo Jima

L'USS Cole (DDG-67) est le premier navire (Un navire est un bateau destiné à la navigation maritime, c'est-à-dire prévu pour naviguer au-delà de la limite où cessent de s'appliquer les règlements techniques de sécurité de navigation...) à porter ce nom.

Histoire et déploiement du navire

Commandé en 1991, l'USS Cole fut construit par les chantiers navals Ingalls (division construction navale de Northrop Grumman) et mis en service le 8 juin 1996. Il fut affecté à l'escadron de destroyers 22 basé à Norfolk (Virginie).

En 2000, il fut intégré au groupe aéronaval de l'USS George Washington (L'USS George Washington (CVN-73) est le sixième porte-avions à propulsion nucléaire de la classe Nimitz appartenant à l'US Navy.). Le 12 octobre 2000, alors qu'il était amarré à Aden (Yemen), l'USS Cole fut frappé par une embarcation (Une embarcation est un bateau de faible dimensions. Souvent non ponté, sa propulsion peut être à aviron, à voile ou à moteur. Généralement, une...) piégée, qui perfora la coque et tua 17 marins et en blessa 37 autres. L'attaque fut revendiquée par Al Qaida.

Onze de ces marins, grièvement atteints furent évacués, en pleine nuit, après avoir été retrouvés dans divers hôpitaux ou cliniques d'Aden, par un Transall (C-160) des Forces françaises de Djibouti (FFDJ), aménagé en version d'évacuation sanitaire "lourde" ; hospitalisés dans l'hôpital militaire (Un hôpital militaire est un hôpital tenu par une armée et dont la vocation première est de soigner les soldats et anciens soldats.) français "Bouffard" de Djibouti, certains durent être de nouveau opérés ; tous les chirurgiens, médecins, infirmiers, aviateurs, ambulanciers et autres des force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un pouvoir de la volonté ou encore une vertu morale « cardinale » équivalent au courage (cf. les...) françaises furent mobilisés pour sauver ces deux femmes et neuf hommes des forces navales américaines ; quelques jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons...) plus tard, un DC-9 médicalisé des forces américaines, basé en Allemagne, se posa à Djibouti pour ramener ces soldats "at home".[1]

Le 13 décembre 2000, l'USS Cole fut ramené aux États-Unis, à Pascagoula (Missouri). Après quatorze mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) de travaux, il fut remis en service, avec des améliorations qui le rapprochent des autres Arleigh Burke plus récents que lui.

Le 29 novembre 2003, l'USS Cole fut intégré à la Force permanente de l'OTAN en Méditerranée.

Sources

GlobalSecurity.org

Page générée en 0.061 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique