Adressage mémoire
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

L'adressage mémoire est une technique informatique permettant au processeur d'accéder à la mémoire informatique. L'interface utilisée est dans la plupart des cas un bus, c'est-à-dire un ensemble de fils dédiés à une utilisation particulière (ici l'accès à la mémoire).

Sur N fils, on peut coder 2N valeurs. Ainsi, en précisant la largeur du bus d'adresse (Les adresses forment une notion importante en communication, elles permettent à une entité de s'adresser à une autre parmi un ensemble d'entités. Pour qu'il n'y ait pas d'ambiguïté, chaque adresse doit...), en nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de bits (ou fils) on indique la capacité mémoire (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir d'une information.) maximum accessible par le processeur (Le processeur, ou CPU (de l'anglais Central Processing Unit, « Unité centrale de traitement »), est le composant de l'ordinateur qui exécute les programmes informatiques. Avec la...) (la taille de son espace d'adressage).

En plus des fils codant l'adresse, il faut au minimum un fil supplémentaire indiquant l'opération qui sera faite sur la mémoire : lecture ou écriture.

Il est possible de multiplexer le bus d'adresse avec le bus de données (Un bus de données est un bus informatique dédié au transfert des données au sein de l'ordinateur.), en mettant en commun un certain nombre de fils, sachant qu'un signal ( Termes généraux Un signal est un message simplifié et généralement codé. Il existe sous forme d'objets ayant des formes particulières. Les signaux lumineux sont employés depuis la nuit des temps par les hommes...) supplémentaire devra être généré pour savoir comment interpréter les valeurs binaires circulant sur ces fils (adresse ou données). Un exemple de processeurs avec bus multiplexé : les 8086 ou 8088 d'Intel.

Un bus d'adresse trop petit, donc un adressage mémoire (L'adressage mémoire est une technique informatique permettant au processeur d'accéder à la mémoire informatique. L'interface utilisée est dans...) restreint, a été l'un des facteurs déterminants dans la disparition de certaines lignées d'ordinateurs. Par exemple le PDP-10, une machine 36 bits dont l'espace d'adressage n'était que de 18 bits (256 kibioctets), n'a jamais eu de successeur. La gamme de mini-ordinateurs PDP-11 de DEC a été remplacée par les VAX, ce qui est d'ailleurs l'abréviation de Virtual Address Extension.

La méthode d'accès décrite ici est la plus simple : les fils d'adresses relient directement le processeur à la mémoire. Des mécanismes plus complexes, tels que ceux utilisés pour la mise en place d'un système à mémoire virtuelle (Le mécanisme de mémoire virtuelle a été mis au point dans les années 1960. Il est basé sur l'utilisation d'une mémoire de masse (type disque dur ou anciennement un...) nécessitent un décodage des adresses plus élaboré.

Page générée en 0.070 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique