Loi de Moseley
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

La loi de Moseley est une loi empirique concernant le spectre électromagnétique caractéristique émis ou absorbé par les atomes.

Cette loi relie la fréquence ν (lettre grecque nu) d'une raie caractéristique au numéro atomique Z de l'atome :

\sqrt{\nu} = k_1 \cdot (Z + k_2)

k1 et k2 sont des constantes dépendant du type de raie ; les valeurs des a ainsi k1 et k2 sont par exemple les mêmes pour toutes les raies Kα1 (en notation de Siegbahn).

Cette loi fut découverte par Henry Moseley en 1913 au laboratoire de Ernest Rutherford.

Applications

En spectrométrie, si l'on présente un spectre avec une échelle des x linéaire en énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.) de photon (En physique des particules, le photon est la particule élémentaire médiatrice de l'interaction électromagnétique. Autrement dit, lorsque deux particules...) ou en longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de lacet, sa longueur est celle de l’objet...) d'onde (Une onde est la propagation d'une perturbation produisant sur son passage une variation réversible des propriétés physiques locales. Elle transporte de l'énergie sans transporter de matière....), les pics correspondant aux raies spectrales sont tous " ramassés " d'un côté ou de l'autre du spectre.

En revanche, si l'on adopte une échelle en racine carrée (La racine carrée d’un nombre réel positif x est le nombre positif dont le carré vaut x. On le note ou x½; dans cette expression, x est appelé le radicande.) de l'énergie des photons, les raies sont réparties de manière " homogène " puisque l'abscisse des pics est une loi affine (En mathématiques, affine peut correspondre à :) du numéro atomique (Le numéro atomique (Z) est le terme employé en chimie et en physique pour représenter le nombre de protons du noyau d'un atome. Un atome peut être schématisé en première approche par une agglomération compacte (noyau atomique) de protons...), qui est un nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) entier.

Page générée en 0.062 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique