Alain Devaquet
Alain Devaquet
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Alain Devaquet

Parlementaire français
Date de naissance 4 octobre 1942
Mandat Député
1978-1981
1988-1997
Circonscription Septième circonscription de Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la...)
Groupe parlementaire RPR
Ve république

Alain Devaquet est un homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme prépubère...) politique français, né le 4 octobre 1942 à Raon-l'Étape dans le département des Vosges.

Biographie

Carrière politique

Ancien élève de l'École normale supérieure de Saint-Cloud (sciences), agrégé de chimie (La chimie est une science de la nature divisée en plusieurs spécialités, à l'instar de la physique et de la biologie avec lesquelles elle partage des espaces d'investigations communs ou proches.) et docteur ès-sciences, Alain Devaquet est aussi professeur de chimie à l'université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa...) et à l'École polytechnique.

Il entre au RPR en 1977, où il est rapidement chargé de la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche...) et de l'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.).

Il a été député de Paris de 1978 à 1981 puis de 1988 à 1997. Il a été maire (Le maire représente l'autorité municipale. Dans de nombreux cas, il est le détenteur du pouvoir exécutif au niveau d'une ville ou communal en France et au...) du 11e arrondissement de Paris de 1983 à 1995.

Au gouvernement

Il est surtout connu par son passage au gouvernement Jacques Chirac (2) de la première cohabitation. À cette époque, il fut ministre délégué auprès du ministre de l'Éducation nationale, chargé de la Recherche et de l'Enseignement (L'enseignement (du latin "insignis", remarquable, marqué d'un signe, distingué) est une pratique d'éducation visant à développer les connaissances d'un...) supérieur du 20 mars 1986 au 8 décembre 1986.

Cet universitaire accepte de se pencher sur le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration...) de réforme des universités. Le projet qu’il présente finalement suit globalement les grandes lignes du programme UDF-RPR, confirmé par le Premier ministre Jacques Chirac dans son discours de politique générale. Toutefois, Alain Devaquet doit faire face aux libéraux de la majorité qui souhaitent une réforme plus profonde du système. Il leur résiste largement mais doit leur faire quelques concessions, notamment en matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide, l'état liquide, l'état gazeux. La matière occupe de...) de sélection. «Au cours des discussions à Matignon, le principe de libre entrée fut sauvé au premier alinéa de l’article 31 et assassiné au second » regrettera-t-il dans son livre L’Amibe et l’Étudiant publié en 1988. Mais le ministre espère encore pouvoir adoucir la loi lors de la publication des décrets d’application.

Le projet est mal accueilli par de nombreux étudiants qui craignent le développement de la sélection, l’augmentation des frais d’inscription, la fin des diplômes nationaux, une université à deux vitesses. Fin novembre, début décembre 1986 le ministre doit faire face à un large mouvement de contestation. Des centaines de milliers de jeunes menés notamment par l'UNEF-ID manifestent contre son projet. Le 5 décembre, son ministre de tutelle, René Monory, décide de reprendre le dossier en main (La main est l’organe préhensile effecteur situé à l’extrémité de l’avant-bras et relié à ce dernier par le poignet. C'est un organe destiné...) et propose de supprimer plusieurs articles contestés. Cette décision affaiblit la position politique d’Alain Devaquet. Et lorsque, le 6, il apprend le décès d'un étudiant, Malik Oussekine, molesté par la police, il décide de présenter sa démission. Le 8, Jacques Chirac annonce qu’il retire le projet de loi et qu’il accepte la démission du ministre délégué à la recherche et l’enseignement supérieur.

Il est, de 1997 à 2002, chargé de mission auprès du Président de la République Jacques Chirac, ainsi que son conseiller scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes scientifiques.). Il est l’auteur, entre autres ouvrages, de L’Amibe et l’Étudiant, ainsi que de livres et d'articles de recherche en chimie.

Alain Devaquet
Page générée en 0.194 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique