Hôtel des Invalides - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Urbanisme

Maquette de l'ensemble des Invalides

Une maquette de l'ensemble des Invalides est exposée sous le dôme.

Le dôme doré des Invalides constitue un des points de repères du paysage (Étymologiquement, le paysage est l'agencement des traits, des caractères, des formes d'un espace limité, d'un « pays ». Portion de l'espace terrestre saisi horizontalement...) parisien.

Au nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.), la cour se prolonge au-delà des limites de l'hôtel (Un hôtel est un établissement offrant un service d’hébergement payant, généralement pour de courtes périodes. Dans sa définition de l’hôtel, l’Agence Mondiale de Notation...) par une large esplanade publique le long de laquelle se trouve les ambassades d'Autriche et de Finlande, l'aérogare d'Orsay et l'Hôtel du ministre des Affaires étrangères. Deux espaces cimentés aux extrémités nord servent (Servent est la contraction du mot serveur et client.) de terrain d'entraînement aux patineurs à roulettes. Les Invalides sont un des grands espaces libres de construction à l'intérieur de Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien, entre les confluents de la Marne et de la Seine...).

Au bout de cette esplanade des Invalides, la Seine est franchie au pont (Un pont est une construction qui permet de franchir une dépression ou un obstacle (cours d'eau, voie de communication, vallée, etc.) en passant par-dessus cette séparation. Le franchissement supporte le...) Alexandre-III pour atteindre le Petit et le Grand Palais.

L’hôtel a la mission de garde des emblèmes et des trophées de la France. À ce titre, des canons pris à l'ennemi sont exposés en trophée le long des douves, face à l'esplanade des Invalides. Jusqu'au début du XXe siècle, ils tiraient des salves d'honneur qui marquaient les grandes réjouissances publiques.

Architecture

L'église (L'église peut être :) Saint-Louis-des-Invalides

La chapelle (Une chapelle est un lieu de culte chrétien qui peut, selon le cas, constituer un édifice distinct ou être intégré dans un autre bâtiment.) des Invalides et son dôme (), vus de l'avenue (Une avenue est une grande voie urbaine. Elle est en principe plantée d'arbres, et conduit à un monument.) de Breteuil
Coupole (Une coupole est une voûte hémisphérique, de profil semi-circulaire, elliptique ou polygonal, parfois exhaussée par un tambour. La toiture de cette voûte est un dôme. Le terme italien exact...) de l'hôtel des Invalides (L’hôtel national des Invalides est un monument parisien dont la construction fut ordonnée par Louis XIV par l'ordonnance du 24 février 1670, pour abriter les invalides de ses armées. Aujourd'hui, il accueille...) Paris (vue verticale)

La chapelle des Invalides, conçue pour accueillir les pensionnaires de l'hôpital (Un hôpital est un lieu destiné à prendre en charge des personnes atteintes de pathologies et des traumatismes trop complexes pour pouvoir être traités à domicile ou dans le cabinet d'un médecin.) des Invalides, a été élevée au rang ( Mathématiques En algèbre linéaire, le rang d'une famille de vecteurs est la dimension du sous-espace vectoriel engendré par cette famille. Le théorème du rang lie...) de cathédrale (Une cathédrale est, à l'origine, une église chrétienne où se trouve le siège de l'évêque (la cathèdre) ayant en charge un diocèse. Toutefois, il existe aujourd'hui des...). C'est le siège de l'évêque catholique aux Armées.

Le plan général de l’édifice, par Jules Hardouin-Mansart (Jules Hardouin-Mansart né le 16 avril 1646 à Paris et mort le 11 mai 1708 à Marly-le-Roi fut un architecte français. Il fut Premier architecte du Roi Louis XIV.) est simple : une croix grecque inscrite dans un plan carré (Un carré est un polygone régulier à quatre côtés. Cela signifie que ses quatre côtés ont la même longueur et ses quatre angles la même...). Chacune des façades est composée de deux ordres superposés, soulignés par un porche surmonté d’un fronton triangulaire.

Le dôme, séparé du reste de l'édifice par la verrière, est posé sur un haut tambour dont le second étage est orné de hautes fenêtres. C’est à ce niveau que la très grande rigueur « classique » de l’architecture évolue sensiblement : la partie basse du tambour est entourée de colonnes géminées entourant de hautes fenêtres aux linteaux courbés, ces colonnes ne sont plus disposées régulièrement aux points cardinaux de l’édifice car elles sont alors regroupées en deux fois deux pour assurer la stabilité du dôme. Pour la même raison, de petites volutes, à l’image de la Salute de Venise, sont disposées sur cette couronne de colonnes, à la base de la seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du temps. ...) partie du tambour.

Orgue Saint-Louis-des-Invalides
Le dôme des Invalides

La fresque, que vous retrouvez ici en photo, représente Saint Louis, dans son manteau d'hermine (L’hermine (Mustela erminea) est un animal de la famille des mustélidés, devant son nom vernaculaire au latin armenius mus, « rat d'Arménie ».) aux emblèmes royaux (la fleur (La fleur est constituée par l’ensemble des organes de la reproduction et des enveloppes qui les entourent chez les angiospermes (aussi appelées plantes à fleurs). Après la pollinisation, la fleur est...) de lys) présentant ses armes, entouré d'anges musiciens, à Jésus Christ en personne.

La coupole de forme ovoïde, entourée de pots (POTS est un sigle anglais qui signifie Plain Old Telephone System que l'on peut traduire en français par le bon vieux téléphone. Dans certains pays on parle de réseau fixe ou de téléphone fixe. Il...) à feu (Le feu est la production d'une flamme par une réaction chimique exothermique d'oxydation appelée combustion.), est recouverte de riches motifs dorés de trophées et percée d’oculi. Enfin, elle est surmontée d’un lanterneau (Une lanterne est une tourelle ajourée, souvent garnie de colonnettes, surmontant un dôme éclairant un édifice par le haut. On parle dans le cas d'une petite lanterne de lanternon ou de lanterneau[1].) que n’aurait pas renié Boromini. C’est un petit pavillon carré, posé en biais par rapport à la façade, aux angles décorés de colonnes sur lesquelles sont disposées des statues. L’ensemble est enfin surmonté d’un obélisque effilé terminé d’une croix. D’une base à structure carrée surmontée de frontons triangulaires, on passe insensiblement à des formes complexes où les courbes dominent : tambour, dôme, oculi, volute…

Le chœur de la cathédrale Saint-Louis des Invalides

Le chœur de la cathédrale Saint-Louis est le seul de toutes les églises et cathédrales qui soit, en permanence, orné de drapeaux français.

On peut y voir, accrochés sous la voûte (Une voûte (ou voute) est un élément architectural de couvrement intérieur d'un édifice présentant un intrados. La voûte travaille comme un arc...) selon une tradition ancienne, les drapeaux et bannières pris à l'ennemi. Le Premier Consul désirait y installer les chefs-d'œuvre d'art envoyés d'Italie en France après le Traité de Tolentino; mais face aux réticences de David, il accepta la suggestion de l'architecte (L'architecte est le professionnel du bâtiment dont la fonction est de concevoir et de diriger la réalisation d'une œuvre d'architecture pour le compte d'un propriétaire qui peut...) Pierre Fontaine de plutôt suspendre aux voûtes les drapeaux pris à l'ennemi.

Page générée en 0.116 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique