Insuffisance respiratoire
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

En médecine, l'insuffisance respiratoire désigne l'incapacité de l'appareil respiratoire à assumer correctement sa fonction, à savoir oxygéner le sang. Elle peut être chronique, à savoir d'apparition et d'évolution lentes, ou aiguë, c'est-à-dire de survenue rapide.

Elle peut être liée à des phénomènes obstructifs (corps entravant le passage de l'air) comme l'asthme (L'asthme (phon. : [asm]) du latin asthma signifiant « respiration difficile », est une maladie du système respiratoire touchant les voies aériennes supérieures et notamment les...), la mucovicidose, la bronchite chronique (La bronchite chronique se définit par une toux productive (avec crachats) tous les matins pendant au moins trois mois de suite dans l’année et au moins deux années consécutives.) ou restrictifs (phénomènes diminuant le volume (Le volume, en sciences physiques ou mathématiques, est une grandeur qui mesure l'extension d'un objet ou d'une partie de l'espace.) maximal de la cage thoracique) tels qu'une scoliose (La scoliose est une déformation sinueuse de la colonne vertébrale dans les trois plans de l'espace: inclinaison dans le plan frontal, rotation des vertèbres dans le...) ou une pathologie (La pathologie, terme provenant du Grec ancien, est littéralement le discours, la rationalité (λογία logos) sur la...) neuro-musculaire: on parle alors d'Insuffisance respiratoire (En médecine, l'insuffisance respiratoire désigne l'incapacité de l'appareil respiratoire à assumer correctement sa fonction, à savoir...) chronique restrictive. En fonction de la gravité (La gravitation est une des quatre interactions fondamentales de la physique.) l'insuffisance respiratoire se manifeste par :

  • une limitation des capacités physiques ;
  • une difficulté lors de la prise des repas et une somnolence postprandiale (après le repas) ;
  • un encombrement des voies respiratoires et des bronchites chroniques ;
  • des troubles de la vigilance (Son attention prend un aspect d'intensité pour solliciter l'ensemble de ses capacités de perception et les concentrer sur le déroulement de la tâche.) et de l'humeur ;
  • des insomnies ;
  • des sueurs ;
  • des céphalées (maux de tête) ;
  • de la tachycardie (accélération du rythme cardiaque) ;
  • une cyanose (coloration bleue des doigts et des lèvres).
Page générée en 0.038 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique