Kampala
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Kampala
Kampala
Administration
Pays Ouganda Ouganda
District District de Kampala
Maire (Le maire représente l'autorité municipale. Dans de nombreux cas, il est le détenteur du pouvoir exécutif au niveau d'une ville ou communal en France et au Québec. Dans un gouvernement à gérance municipale comme dans certaines...) John Ssebaana Kizito
Géographie (La géographie (du grec ancien γεωγραφία - geographia, composé de "η γη" (hê...)
Coordonnées 0° 19′ 00″ Nord
       32° 35′ 00″ Est
/ 0.31666, 32.58333
Altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau de base. C'est une des composantes géographique et...) 1 189 m
Superficie (L'aire ou la superficie est une mesure d'une surface. Par métonymie, on désigne souvent cette mesure par le terme « surface » lui-même (par...) 19 500 ha = 195 km2
Démographie (La démographie (en grec δημογραφία, de l'ancien grec δήμος...)
Population 1 208 544 hab. (2002)
Densité (La densité ou densité relative d'un corps est le rapport de sa masse volumique à la masse volumique d'un corps pris comme référence. Le corps de...) 6 197,7 hab./km²

Kampala est la capitale (Une capitale (du latin caput, capitis, tête) est une ville où siègent les pouvoirs, ou une ville ayant une prééminence dans un domaine...) et la plus grande ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent...) de l'Ouganda.

Histoire

Avant l'arrivée des britanniques, le roi du Buganda, le Kabaka, avait choisi la région qui deviendrait Kampala comme son terrain de chasse favori. La zone était composée de nombreuses collines et de marécages. Ce terrain contenait de nombreuses variétés d'antilopes, dont l'impala.

À leur arrivée, les Britanniques renommèrent la région collines d'Impala. La dérivation en langage Bugandais donna Kasozi Ka Mpala (Kasozi ka signifiant colline de). À l'oral Ka Mpala ressemblant à un seul mot à l'oreille (L'oreille est l'organe qui sert à capter le son et est donc le siège du sens de l'ouïe, mais elle joue également un rôle important...). Quand le roi allait chasser, les Bugandais disaient Kabaka a'genze e Ka'mpala (Le Kabaka est parti à Ka'mpala). Le nom de Kampala était apparu.

Kampala a grandi comme la capitale du royaume bugandais, dont beaucoup de bâtiments survivent encore, tels les tombes Kasubi (construites en 1881), le parlement bugandais, la cour de justice bugandaise et l'emplacement du couronnement de Naggalabi Buddo.

En 1962, Kampala pris la place d'Entebbe en qualité de capitale du pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine....). La plus grande part de la ville fut détruite après la guerre contre la Tanzanie en 1978, puis par le renversement de la dictature d'Idi Amin en 1979 et la guerre civile qui en suivit. La ville fut alors reconstruite sur des bases plus saines.

La ville de Kampala est célèbre être la ville connaissant le plus grand nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) d'orages par an (242 en moyenne).

Population

Station de taxis

Kampala abrite 5% de la population ougandaise. De 1991 à 2002 la ville a connu un taux d'accroissement annuel moyen de 3,9%.

39% de la population de Kampala vit sous le seuil de pauvreté absolue (L'absolue est un extrait obtenu à partir d’une concrète ou d’un résinoïde par extraction à l’éthanol à...) et 43% de sa population est sans emploi. 9,2% de la population de la ville est contaminée par le virus (Un virus est une entité biologique qui nécessite une cellule hôte, dont il utilise les constituants pour se multiplier. Les virus existent sous...) du sida. Ce taux atteint 47% chez les prostituées.

Géographie

Kampala est située quasiment au centre du territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en géographie humaine et politique, même si ce concept est utilisé par d'autres sciences humaines. Dans le dictionnaire de...) ougandais, non loin du lac (En limnologie, un lac est une grande étendue d'eau située dans un continent où il suffit que la profondeur, la superficie, ou le volume soit suffisant pour provoquer une...) Victoria.
La ville est divisée en 5 quartiers :

  • Kawempe (Kampala) au nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.)
  • Rubaga (Kampala) à l'est
  • Centre (Kampala)
  • Makindye (Kampala) au sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.)
  • Nakawa (Kampala) à l'ouest (L’ouest est un point cardinal, opposé à l'est. C'est la direction vers laquelle se couche le Soleil à l'équinoxe, le couchant (ou ponant).)

À l'instar de nombreuses villes, Kampala prétend avoir été bâtie sur 7 collines, bien que ceci ne soit pas tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) à fait exact. Voici la liste des 7 collines historiques :

  • Kasubi : première colline en ordre d'importance historique. C'est là que se trouvent les tombeaux des rois du Buganda à Kasubi.
La mosquée de Mengo
  • Mengo : C'est à cet endroit que se trouve le palais Kabaka actuel et la cour de justice bugandaise.
  • Kibuli : C'est là que se trouve la mosquée de Kibuli. L'islam avait déjà été apporté en Ouganda avant l'arrivée des missionnaires chrétiens.
  • Namirembe : Emplacement de la cathédrale (Une cathédrale est, à l'origine, une église chrétienne où se trouve le siège de l'évêque (la cathèdre) ayant en charge un diocèse. Toutefois, il...) protestante. Les protestants furent les premiers chrétiens à évangéliser l'Ouganda.
  • Rubaga : Site de la cathédrale catholique et où se situe le quartier général des frères blancs
  • Nsambya : On y trouve l'hôpital (Un hôpital est un lieu destiné à prendre en charge des personnes atteintes de pathologies et des traumatismes trop complexes pour pouvoir être traités à domicile ou dans le cabinet d'un...) Nsambya
  • Kampala : Colline de l'Impala où se trouvent les ruines du fort Lugard. C'est de cette colline que la ville tire son nom.

La physionomie de la ville est profondément marquée par le territoire qui l'entoure : collines au nord, marais (En géographie, un marais est un type de formation paysagère, au relief peu accidenté, où le sol est recouvert, en permanence ou par intermittence, d'une couche d'eau...) de papyrus et lac Victoria au sud.

La ville de Kampala compte de larges étendues agricoles qui représentent de petites exploitations d'autosubsistance pour ses habitants. L'augmentation du prix des terrains à cause de l'agrandissement de la ville entraîne une forte spéculation foncière sur ces terrains, malgré les efforts de la municipalité pour offrir des logements à des prix abordables pour ses habitants.

Page générée en 0.106 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique