Laboratoire de Bure
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Concertation et communication

Concertation

Le CLIS installé dans le lavoir du village

La concertation débute en 1993 avec la mission de médiation de Christian Bataille qui conduit aux votes favorables des Conseils Généraux de la Meuse et de la Haute-Marne pour la candidature de ces départements à l’implantation d’un laboratoire. Par la suite, est instituée l’Instance Locale de Concertation et d’Information (ILCI) chargée de structurer la concertation avant l’implantation d’un laboratoire souterrain.

Néanmoins, dès cette époque, la population a émis le regret de n’avoir pas été consultée pour ces décisions, ni même informée au préalable.

La loi du 30 décembre 1991 prévoit dans son article 14 l’instauration d’un comité local d’information et de suivi (CLIS) sur le site de chaque laboratoire souterrain qui assure aux parties prenantes un accès aux informations relatives au laboratoire souterrain et aux recherches sur la gestion des déchets radioactifs. Le CLIS du laboratoire de Bure (Le laboratoire de Bure, ou laboratoire de recherche souterrain de Meuse/Haute-Marne (LSMHM), est un réseau de galeries souterraines localisé sous le territoire de la commune de Bure (Meuse) en...) est institué par arrêté préfectoral du 5 novembre 1999 et est installé le 15 novembre 1999.

Le mode de fonctionnement du CLIS a été modifié par la loi no 2006-739 du 28 juin 2006. En particulier, le président du CLIS est nommé par décision conjointe des présidents des conseils généraux des départements sur lesquels s’étend le périmètre (Le périmètre d'une figure plane est la longueur du bord de cette figure. Le calcul du périmètre sert par exemple à déterminer la quantité de grillage...) du laboratoire alors qu’il était auparavant nommé par le préfet. Christian Bataille est désigné président du CLIS par arrêté conjoint des présidents des Conseils Généraux de la Meuse et de la Haute-Marne du 6 février 2008. La composition du CLIS a été arrêtée le 27 mai 2008 par arrêté du préfet de la Meuse. Le CLIS s'est réuni le 19 juin 2008 à Montiers sur Saulx. Il s'est constitué en association dont les statuts décrivent le mode de fonctionnement.

Communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter- espèces) ou la machine (télécommunications, nouvelles...)

Exposition dans le bâtiment d’accueil du public

Le laboratoire conduit plusieurs opérations de communication. Le bâtiment d’accueil du public accueille des présentations permanentes et des expositions temporaires. Le laboratoire a reçu le label Meuse Accueil par le Comité départemental du tourisme (Le tourisme est le fait de quitter son domicile, pour des raisons personnelles, pour une durée supérieure à 24 heures. Ce qui implique la...) de la Meuse le 23 mais 2006.

Des visites guidées gratuites sont organisées pour le grand public, les scolaires et étudiants. Le laboratoire a accueilli plus de 7 000 visiteurs en 2006. Plus de la moitié des visiteurs est issue de Meuse ou de Haute-Marne. Chaque année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.), une journée « portes ouvertes » mobilise le personnel du laboratoire pour accueillir de 400 à 1 500 visiteurs. D’autres visites plus spécifiques sont destinées aux industriels, scientifiques, journalistes, élus et officiels.

Un journal trimestriel est édité : La vie du Labo. D’autres publications sont éditées par l’Andra et mises à disposition. L’AEMHM juge (Le juge peut être un professionnel du droit, désigné ou élu pour exercer son office. Il peut également être un simple citoyen appelé temporairement à rendre la...) que l’abondance documentaire de l’Andra à destination des publics scolaires « relève d’une préoccupante domination informative » et dénonce en 2002 un quasi-monopole de la communication institutionnelle envers ce public.

Depuis 2007, la communication de l'Andra est formalisée dans un programme d'information et de consultation, part du projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et...) de stockage HAVL. Selon l'Andra, ce programme doit permettre « de mieux connaître les attentes du public en matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide, l'état liquide, l'état gazeux. La matière...) de gestion des déchets, de réversibilité, de surveillance du stockage ». Le , dont la mise en service est prévue à proximité du laboratoire souterrain en 2009, s'intègre dans ce programme. Il dispose d'un espace dédié à la communication : exposition, conférence... La présentation des démonstrateurs technologiques doit faciliter la compréhension du projet par le grand public.

Page générée en 0.438 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique