Missile balistique intercontinental
Missile balistique intercontinental
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Un missile Minuteman III s'élève suite à sa lancée de test
Un missile balistique peut porter éventuellement plusieurs ogives permettant de frapper des objectifs différents dans une même zone

Un missile balistique intercontinental (Un missile balistique intercontinental (abrégé en ICBM, qui provient de l'anglais intercontinental ballistic missile) est un missile balistique à longue portée (plus de 5 500 km ou 3 500 miles).) (abrégé en ICBM, qui provient de l'anglais intercontinental ballistic missile) est un missile balistique à longue portée (plus de 5 500 km ou 3 500 miles).

Historique

Le complexe militaro-industriel allemand lança durant la seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde...) guerre mondiale les premières études pour un lanceur ( Lanceur, terme de l'astronautique Lanceur, terme du baseball ) pouvant emporter des charges militaires sur un autre continent (Le mot continent vient du latin continere pour « tenir ensemble », ou continens terra, les « terres continues »....), la cible spécifique étant les États-Unis mais la chute du Troisième Reich interrompit les recherches et les Alliés se partagèrent ses travaux.

Le premier missile balistique intercontinental fut la R-7 Semiorka soviétique qui emporta le Spoutnik 1 (Spoutnik 1 (??????? 1, litéralement « compagnon » en russe, soit un "satellite") fut le premier satellite artificiel. Il fut lancé le 4 octobre 1957 à 19h28 UTC par l'URSS, avec les...) le 4 octobre 1957.

Le premier tir d'un ICBM aux États-Unis a eu lieu avec un SM-65 Atlas le 17 décembre 1957.

Catégorie

Les ICBM se différencient des autres missiles balistiques par leur vitesse (On distingue :) et leur portée :

  • les missiles balistiques à courte portée pour champ (Un champ correspond à une notion d'espace défini:) de bataille ((en) short-range battlefield).
  • les missiles balistiques de courte portée ((en) SRBM : portée maximale de 1 000 km selon le Missile Defense Agency des États-Unis)
  • les missiles balistiques de portée moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de l'ensemble s'ils étaient tous identiques sans changer...) ((en) MRBM : portée entre 1 000 et 3 000 km selon le Missile Defense Agency des États-Unis)
  • les missiles balistiques de portée intermédiaire ((en) IRBM : portée entre 3 000 et 5 500 km selon le Missile Defense Agency des États-Unis),

Tous les membres permanents du conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies (ONU) disposent de systèmes opérationnels permettant de lancer des ICBM : tous possèdent des sous-marins nucléaires lanceurs d'engins et la Russie, les États-Unis et la Chine ont des bases terrestres permettant de lancer des missiles balistiques intercontinentaux. De plus, la Chine et la Russie possèdent des systèmes terrestres mobiles.

En plus des membres du conseil permanent de l'ONU, l’Inde développerait une variante de leur missile Agni, appelé Agni 4, qui aurait une portée de 6 000 km. Certaines agences de renseignements soupçonnent la Corée du Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) de vouloir en développer; deux tests de différents prototypes de missiles en 1998 et 2006 n’ont pas été concluants.

En 1991, les États-Unis et la Russie ont conclu un traité de réduction des armes stratégiques afin de réduire leurs déploiements d’ICBM et les ogives attribuées.

Charge utile

Ils sont généralement conçu pour délivrer une ou plusieurs ogives nucléaires.

Cependant, l'URSS avait durant la guerre froide des armes biologiques embarquées à bord de certains missiles et les États-Unis ont quelques missiles pouvant emporter des satellites (Satellite peut faire référence à :) de télécommunication d'urgence en cas de destruction de leur réseau de télécommunication (Un réseau de télécommunication est un réseau d'arcs (liaisons de télécommunication) et de nœuds (commutateur, routeur, ...), mis en place de façon à ce que des messages puissent être transmis d'un bout à l'autre du réseau au...) militaires.

Depuis les années 2000, des responsables des forces armées des États-Unis étudient la possibilité d'installer des ogives conventionnelles ou inertes (l'énergie cinétique (L'énergie cinétique (aussi appelée dans les anciens écrits vis viva, ou force vive) est l’énergie que possède un corps du fait de son mouvement. L’énergie cinétique d’un corps est égale au travail nécessaire...) due à la grande vitesse d’impact causant d'importants dégâts) à la place des armes nucléaires sur plusieurs de leurs missiles balistiques dans les années 2010-2020 dans le cadre du programme Prompt Global Strike. Un premier essai avec un missile mer-sol balistique stratégique Trident II devrait avoir lieu en aout 2009

L'utilisation de telles charges comporte néanmoins des problèmes d'identification par d'autres pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui subsiste le plus souvent sous...) qui, en cas de tir, ne sauront pas s'il s'agit d'un bombardement nucléaire (Le terme d'énergie nucléaire recouvre deux sens selon le contexte :) ou conventionnel.

Missile balistique intercontinental
Page générée en 0.127 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique