Régule
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Wiktprintable without text.svg

Voir « régule » sur le Wiktionnaire.

Les régules sont des alliages d'étain ou de plomb et d'antimoine.

Historique

Ils ont été utilisés pendant la Première Guerre mondiale en remplacement du cuivre (Le cuivre est un élément chimique de symbole Cu et de numéro atomique 29. Le cuivre pur est plutôt mou, malléable, et présente sur ses surfaces fraîches une teinte rosée à...) pour la réalisation d'objets décoratifs, le cuivre étant à cette époque utilisé pour la fabrication de munitions.

Le régule (Les régules sont des alliages d'étain ou de plomb et d'antimoine.) n'a pas été utilisé seulement pendant la Première Guerre mondiale en remplacement du cuivre : dès la seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du temps. La seconde d'arc...) moitié du XIXe siècle, voire un peu avant, recouvert d'une teinte façon bronze (Le bronze est le nom générique des alliages de cuivre et d'étain. Le terme airain désigne aussi le bronze, mais est plutôt employé en poésie et dans les textes littéraires,...) ou parfois d'autre couleur (La couleur est la perception subjective qu'a l'œil d'une ou plusieurs fréquences d'ondes lumineuses, avec une (ou des) amplitude(s) donnée(s).), relativement bon marché, il permet de réaliser des sculptures ornementales et décors de pendules en remplacement du bronze. C'était une sorte de bronze du pauvre...

En dehors de la période 1914-1918, le régule était en fait utilisé pour des raisons économiques dès la fin du XIXe siècle à la place du bronze. Les objets en régule (statuettes, objets décoratifs) étaient souvent tirés à un grand nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) d'exemplaires et accessibles à un plus large public que les objets en bronze, plus prestigieux, plus chers et réservés à des œuvres de « plus grande qualité » artistique.

Propriétés physiques

Le régule est un métal (Un métal est un élément chimique qui peut perdre des électrons pour former des cations et former des liaisons métalliques ainsi que des liaisons...) « blanc », assez mou, à bas point (Graphie) de fusion (En physique et en métallurgie, la fusion est le passage d'un corps de l'état solide vers l'état liquide. Pour un corps pur, c’est-à-dire pour une substance constituée de molécules toutes...), dont l'aspect naturel rappelle l'étain. Il est souvent peint, afin de lui donner l'apparence de la patine d'un objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être désigné par une étiquette verbale. Il est défini...) en bronze, parfois doré ou argenté par électrolyse (Dans l'industrie chimique, l'électrolyse est une méthode de séparation d'éléments ou de composés chimiques liés utilisant l'électricité.). Il est plus fragile que le bronze. La percussion d'un objet en régule donne un son plus mat que celle d'un objet en bronze.

Objets d'art

Un même objet, une statuette par exemple, peut avoir été édité à la fois en régule et en bronze. Les qualités respectives des deux métaux permettent le plus souvent de les différencier facilement. Les prix actuels varient dans un rapport de 1 à 2 au minimum.

Utilisations industrielles

Wikibooks-logo-fr.png

Wikibooks propose un ouvrage abordant ce sujet : Tribologie - Alliages antifriction ou régules.

Caractères d'imprimerie

Les régules sont aussi utilisés en mécanique (Dans le langage courant, la mécanique est le domaine des machines, moteurs, véhicules, organes (engrenages, poulies, courroies, vilebrequins, arbres de transmission, pistons, ...), bref, de...) pour confectionner des coussinets et diverses pièces de frottement (Les frottements sont des interactions qui s'opposent à la persistance d'un mouvement relatif entre deux systèmes en contact.) et pour la fabrication des caractères d'imprimerie.

Coussinets de bielles

Il a servi surtout a confectionner des coussinets minces de pieds de bielles dans les moteurs thermiques. Lorsque ce coussinet (En architecture, le coussinet désigne la face latérale d’un chapiteau ionique à volute, dénommée balustre ionique ou oreiller.) en régule « fondait » sous l'action d'une chaleur (Dans le langage courant, les mots chaleur et température ont souvent un sens équivalent : Quelle chaleur !) excessive (due a une mauvaise lubrification), la bielle se mettait à tourner directement sur le vilebrequin, ce qui provoquait des dégâts et un bruit (Dans son sens courant, le mot de bruit se rapproche de la signification principale du mot son. C'est-à-dire vibration de l'air pouvant donner lieu à la création d'une sensation auditive.) caractéristique : on avait « coulé » une bielle, et le moteur (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou...) « cognait ». Il était possible de « réguler » un pied de bielle pour réparation, si les dégâts n'étaient pas trop importants.

Page générée en 0.012 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique