Propulsion captive
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

La propulsion captive utilise de longs câbles très résistants (connus sous le nom de longes) pour changer l'orbite de vaisseaux spatiaux. Ce système à un fort potentiel de réduction des coûts des voyages spatiaux.

Certains designs de longes utilisent des plastiques crystallins comme le Dyneema. Un matériaux (Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne pour en faire des objets.) futur possible serait les Nanotubes de carbone (Le carbone est un élément chimique de la famille des cristallogènes, de symbole C, de numéro atomique 6 et de masse atomique 12,0107.), qui ont une résistance théorique d'au moins 60 GPa.

Rotoascenseur (rotovateur)

Le mot rotovateur est un mot-valise dérivé de rotor et ascenseur (élévateur). Un rotovateur est une longe à rotation rapide (parfois appelé longe à échange de quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre manière de dénommer la valeur d’une collection ou un groupe de choses.) de mouvement), dont les extrémités ont une vitesse (On distingue :) significative (~1-3 km par seconde).

Un vaisseau sur une orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un corps autour d'un autre corps sous l'effet de la gravitation.) peut faire un rendez-vous spatial (Un rendez-vous spatial, dans le domaine de l'astronautique, est une rencontre organisée dans l'espace entre engins spatiaux, ou entre un engin spatial et un objet céleste.) avec une extrémité de la longe, s'accrocher à elle, et être accéléré par sa rotation. La longe et le vaisseau se séparent alors, la vitesse du vaisseau étant changée par le rotovateur.

Ce gain de vitesse n'est pas gratuit car la quantité de mouvement (En physique, la quantité de mouvement est la grandeur physique associée à la vitesse et la masse d'un objet. La quantité de mouvement d'un système fait...) et le moment angulaire (En physique, le moment angulaire ou moment cinétique est la grandeur physique qui joue un rôle analogue à la quantité de mouvement dans le cas des...) est changé et doit être rechargé. L'idée est que la recharge pourrait être faite avec avec une énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.) peu coûteuse - du genre des panneaux solaires générant un courant pour une propulsion (La propulsion est le principe qui permet à un corps de se mouvoir dans son espace environnant. Elle fait appel à un propulseur qui transforme en force motrice l'énergie fournie par le milieu extérieur ou par un moteur.) magnétique ce qui est bien moins cher qu'une fusée (Fusée peut faire référence à :) à plusieurs étages.

Les rotovateurs peuvent être aussi utilisés pour ralentir un vaisseau spatial, accélérant ainsi la quantité de mouvement du rotovateur. Si la quantité de mouvement gagnée par le ralentissement (Le signal de ralentissement (de type SNCF) annonce une aiguille (ou plusieurs) en position déviée qui ne peut être franchie à la vitesse normale de la ligne.) de vaisseaux est égale à celle pour l'accélération (L'accélération désigne couramment une augmentation de la vitesse ; en physique, plus précisément en cinématique, l'accélération est une grandeur vectorielle qui indique la modification...), il n'y aurait aucun coût énergétique.

Page générée en 0.030 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique