Yole OK
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Yole OK
Insigne de la classeInsigne de la classe
Gréement : cat-boat
Architecte : Knud Olsen
Débuts : 1957
Longueur : 4,00 m
Maître-bau : 1,42 m
Déplacement : 72 kg
Voilure : 8,95 m²
Équipage : 1
Yole OK
Yole OK (En 1957 Axel Dangaard Olsen de Seattle, U.S.A., demande à l'architecte naval danois Knud Olsen de réaliser les plans d'un dériveur léger en...)

Bref historique de la Yole (Une yole est une embarcation légère à l'aviron (quelques bancs de nage) qui peut être équipée d'une voile unique.) OK

En 1957 Axel Dangaard Olsen de Seattle, U.S.A., demande à l'architecte (L'architecte est le professionnel du bâtiment dont la fonction est de concevoir et de diriger la réalisation d'une œuvre d'architecture pour le compte d'un propriétaire qui peut...) naval (Naval est une municipalité de la province de Biliran sur l'île de Biliran aux Philippines.) danois Knud Olsen de réaliser les plans d'un dériveur (Un dériveur est un voilier monocoque muni d'un plan de dérive rétractable. Ce terme recouvre deux types de voiliers : le dériveur lesté, le dériveur "intégral" et le dériveur léger.) léger en solitaire rapide et léger construisible en contre-plaqué. Ce bateau (Un bateau est une construction humaine capable de flotter sur l'eau et de s'y déplacer, dirigé ou non par ses occupants. Il répond aux besoins du transport maritime ou fluvial, et permet diverses...) fut nommé O.K., en utilisant les initiales de Knud Olsen.

La Yole OK a été pensée comme un bateau de préparation pour le Finn (Un Finn est un dériveur monotype de petite taille, pourvu d'une dérive et d'une seule grande voile enverguée sur un mât pivotant.) olympique et a toujours depuis suivi ses évolutions techniques. Le gréement (Le gréement d'un navire à voile est constitué de l'ensemble des espars (mâts, bômes, tangons, etc.), manœuvres courantes (drisses, écoutes, etc.), manœuvres dormantes (étais, haubans, etc.) servant...) est identique à celui du Finn avec une voile unique gréée sur un mât (Le mât est un espar vertical (mis à part le beaupré) servant à soutenir les voiles sur un bateau à voiles. De manière générale, c'est un pylône...) tournant non haubanné.

Les Yoles OK sont construites en contre-plaqué, fibre (Une fibre est une formation élémentaire, végétale ou animale, d'aspect filamenteux, se présentant généralement sous forme de faisceaux.) de verre (Le verre, dans le langage courant, désigne un matériau ou un alliage dur, fragile (cassant) et transparent au rayonnement visible. Le plus souvent, le verre est constitué d’oxyde de...) ou composite pour des performances équivalentes. Une grande liberté de choix existe aussi pour le gréement et l'accastillage (L'accastillage désigne l'ensemble des accessoires de pont (tels que les manilles, mousquetons, treuil etc.) qui servent aux manœuvres des voiles d’un navire de faible tonnage, particulièrement en navigation de plaisance...) puisque le barreur, dans le respect des règles de classe, peut procéder à ses propres adaptations. Les formes de la coque étant encadrée par une monotypie assez stricte, de vielles yoles peuvent redevenir compétitives en les équipants d'un gréement récent.

Le succès de la Yole OK s'affirma sans cesse durant les années 1960-70. Les années 80 amenèrent un déclin avec la concurrence du Laser (Un laser est un appareil émettant de la lumière (rayonnement électromagnétique) amplifiée par émission stimulée. Le terme laser...).

En 2003 le mât carbone (Le carbone est un élément chimique de la famille des cristallogènes, de symbole C, de numéro atomique 6 et de masse atomique...) a été autorisé sur la Yole.

On assiste ces dernières années à un renouveau de la Yole Ok, grâce à de nombreux vieux bateaux rééquipés.

Page générée en 0.168 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique