Chiffre de transposition
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Un chiffre de transposition est un chiffre qui consiste à changer l'ordre des lettres, donc à construire des anagrammes. Cette méthode est connue depuis l'Antiquité, puisque les Spartes utilisaient déjà une scytale.

Pour de très brefs messages, comme un simple mot, cette méthode est peu sûre car il n'y a guère de variantes pour redistribuer une poignée de lettres. Par exemple un mot de trois lettres ne peut être tourné que dans 6 (=3!) positions différentes. Ainsi "col" ne peut se transformer qu'en "col", "clo", "ocl", "olc", "lco" ou "loc". Bien entendu, lorsque le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de lettres croît, le nombre d'arrangements augmente rapidement et il devient quasiment impossible de retrouver le texte original sans connaître le procédé de brouillage. Ainsi pour un message (La théorie de l'information fut mise au point pour déterminer mathématiquement le taux d’information transmis dans la communication d’un message...) de 20 caractères, il y a 20! possibilités, soit 2 432 902 008 176 640 000 combinaisons.

Cryptanalyse des chiffres de transposition

Une analyse fréquentielle (L'analyse fréquentielle, ou analyse de fréquences, est une méthode de cryptanalyse découverte par Abu Yusuf Ya'qub ibn Is-haq ibn as-Sabbah Oòmran...) sur les chiffrements par transposition n'est pas utile pour déchiffrer le message, puisque seul l'ordre des symboles est différent; les symboles restent les mêmes. Donc, les symboles les plus fréquents dans le message clair resteront évidemment les plus fréquents dans le message chiffré. En revanche, on pourra repérer qu'un texte a été chiffré avec un chiffre de transposition (Un chiffre de transposition est un chiffre qui consiste à changer l'ordre des lettres, donc à construire des anagrammes. Cette méthode est connue...) si l'analyse des fréquences nous révéle des résultats proches des fréquences des lettres de la langue utilisé. Ce phénomène est également constatable grâce à l'indice de coïncidence.

Page générée en 0.031 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique