Abside
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Architecture antique

Basilique de Maxence, vue arrière montrant l'abside de Constantin
Basilique de Maxence, vue arrière montrant l'abside de Constantin

L'abside est un volume qui élargit le fond d'un monument, en forme de demi-cylindre surmonté d'une demi-sphère (voûte en cul de four). Son emploi délimite à l'intérieur du monument un espace privilégié, qui attire le regard et où l'on peut mettre en valeur une statue ou le siège de magistrat.

Les innovations architecturales dans la Rome antique au Ie siècle voient la généralisation (La généralisation est un procédé qui consiste à abstraire un ensemble de concepts ou d'objets en négligeant les détails de façon à ce qu'ils puissent être...) de l'abside (L'abside est un volume qui élargit le fond d'un monument, en forme de demi-cylindre surmonté d'une demi-sphère (voûte en cul de four). Son emploi délimite à l'intérieur du...) dans les monuments publics, tels que les thermes romains ou les basiliques civiles. L'architecture (L’architecture peut se définir comme l’art de bâtir des édifices.) chrétienne reprit cette forme architecturale en adaptant les basiliques au culte.



Architecture chrétienne

Abside semi-circulaire unique de l'église Saint-André d'Autun
Abside semi-circulaire unique de l'église (L'église peut être :) Saint-André d'Autun

L'abside est la partie qui termine le chœur d'une église, soit par un hémicycle (Un hémicycle est une construction ayant la forme d'un demi-cercle.), soit par des pans coupés, soit par un mur (Un mur est une structure solide qui sépare ou délimite deux espaces.) plat. L'abside située à l'arrière du chœur est généralement orientée vers l'est.

Bien que le mot abside ne doive rigoureusement s'appliquer qu'à la tribune ou cul-de-four qui clôt la basilique antique, on l'emploie aujourd'hui pour désigner le chevet (En architecture religieuse, le chevet (du latin caput, « tête ») désigne généralement l'extrémité d'une église, parce que,...), l'extrémité du chœur, et même les chapelles circulaires ou polygonales des transepts ou du rond-point (Un rond-point est une place circulaire (ronde, ovale ou polygonale) ou demi-circulaire. Un édicule (statue, fontaine, etc.) est généralement placé en son centre. Bien que l'abus de langage soit...). On dit : chapelles absidiales, c'est-à-dire chapelles ceignant l'abside principale.

Abside carrée : la cathédrale (Une cathédrale est, à l'origine, une église chrétienne où se trouve le siège de l'évêque (la cathèdre) ayant en charge un diocèse. Toutefois, il existe aujourd'hui des...) de Laon, l'église (ancienne cathédrale) de Dol (Bretagne), sont terminées par des absides carrées, ainsi que beaucoup de petites églises de l'Île-de-France, de Champagne, de Bourgogne, de Bretagne et de Normandie. Il existe aussi des absides de forme rectangulaire.

Certaines églises ont leurs croisillons terminés par des absides semi-circulaires, tels sont les transepts des cathédrales de Noyon, de Soissons, de Tournai en Belgique ; des églises de Saint-Macaire, près de Bordeaux; de Saint-Martin de Cologne, toutes églises bâties pendant le XIIe siècle ou au commencement du XIIIe.

(.) Source générale : Viollet le Duc

On utilise le terme absidal pour ce qui se rapporte à l'abside.

Une absidiole est une petite abside qui termine une nef (La nef est la partie d'une église allant du portail à la croisée du transept et qui est comprise entre les deux murs latéraux. La nef comprend le vaisseau...) latérale, tandis que l'abside ferme la nef centrale ou grandenef.

Page générée en 0.051 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique