Fenêtre - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Normes

En Europe, les fenêtres sont testées dans des essais AEV afin de déterminer leur imperméabilité à l'air (A1 à A4), à l'eau (E1 à E9) et au vent (V1 à V5). Le cas le plus courant est sans-doute A2 E4 VA2.

En France, la norme (Une norme, du latin norma (« équerre, règle ») désigne un état habituellement répandu ou moyen considéré le plus souvent comme une règle à...) à respecter dépend de la zone géographique (littoral, continent (Le mot continent vient du latin continere pour « tenir ensemble », ou continens terra, les « terres continues ». Au sens...), DOM), de la hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) des menuiseries, et de l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme...) (ville, campagne (La campagne, aussi appelée milieu rural désigne l'ensemble des espaces cultivés habités, elle s'oppose aux concepts de ville,...), lac).
En France, la norme NF continue sa progression (56% du volume (Le volume, en sciences physiques ou mathématiques, est une grandeur qui mesure l'extension d'un objet ou d'une partie de l'espace.) produit en France en 2008).

Quelques chiffres

En France, selon l’Union des fabricants de menuiseries extérieures., en 2008, environ 12 millions de fenêtres ont été produites (soit 1% de moins qu’en 2007). C’est le secteur de la rénovation du résidentiel qui en achète le plus, poussé par la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension...) d’économies d’énergie. (92% des fenêtres fabriquées en 2008 annonçaient un coefficient (En mathématiques un coefficient est un facteur multiplicatif qui dépend d'un certain objet, comme une variable (par exemple, les coefficients d'un polynôme), un...) d’isolation thermique (La thermique est la science qui traite de la production d'énergie, de l'utilisation de l'énergie pour la production de chaleur ou de froid, et des transferts de chaleur...) (Uw) inférieur à 2, contre 69% en 2006. La tendance est aux fenêtres plus isolantes et donc plus épaisses et munies de verre (Le verre, dans le langage courant, désigne un matériau ou un alliage dur, fragile (cassant) et transparent au rayonnement visible. Le plus souvent, le verre est constitué...) plus épais (les vitres de 20 mm d’épaisseur ont presque disparu et le vitrage de 24 mm régresse au profit 28 mm qui gagnent progressivement du terrain passant de 7 à 15% entre 2006 et 2008. En 2008, le PVC domine les ventes (63% des ventes en France, surtout pour les fenêtres très isolantes), devant l’aluminium (21%) et le bois (en recul de 6% par rapport à la dernière étude, qui représente 13% des parts de marché). Une fenêtre (En architecture et construction, une fenêtre est une baie, une ouverture dans un mur ou un pan incliné de toiture, avec ou sans vitres.) était en moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de l'ensemble s'ils...) vendue 370 euros HT (par le fabricant), pour 780 euros HT une fois posée.
2% des fenêtres posées en France seraient importées.

Page générée en 0.064 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique