Fiabilité
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Étendue des études de fiabilité

Toutes les activités humaines sont orientées par des intentions. Pour n’importe quelle activité on peut se poser le problème de la fiabilité des moyens mis en œuvre : les moyens sont-ils suffisants pour atteindre les fins visées ? Le domaine potentiel des études de fiabilité (Un système est fiable lorsque la probabilité de remplir sa mission sur une durée donnée correspond à celle spécifiée dans le cahier des charges.) comprend donc toutes les activités humaines : tous les produits et tous les services. De plus, l'électronique est présente dans toutes les activités humaines. Il devient donc important que les composants entrant dans la composition de nos nouveaux outils de sécurisation soient fiables. La notion de Physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens général et ancien, la physique...) de la Défaillance permet d'obtenir des informations sur les différents modes de défaillance des systèmes électroniques. Le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de composants électroniques étant très important et les technologies étant très diverses, il devient utile d'avoir une base d'information sur leur comportement par rapport à un environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme...) donné (température, humidité (L'humidité est la présence d'eau ou de vapeur d'eau dans l'air ou dans une substance (linge, pain, produit chimique, etc.).), vibrations, radiations ...). Les retours d'expérience sont aussi utiles pour mieux analyser la fiabilité d'un système et bien souvent il est difficile de mutualiser les informations qui sont, pour la plupart, confidentielles. Il faut alors passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) par l'utilisation d'une base de donnée (En informatique, une base de données (Abr. : « BD » ou « BDD ») est un lot d'informations stockées dans un dispositif informatique. Les technologies...) qui permet de faire la concaténation (Le terme concaténation est issu du latin cum (avec) et catena (chaîne), il désigne l'action de mettre bout à bout deux chaînes.) des informations, cette base de données existe et elle a un site EURELNET.

Page générée en 0.106 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique